PDS : L’Ujtl met en garde Fada

Les masques sont tombés et les traîtres débusqués. Dans l’intérêt du Parti Démocratique Sénégalais.
Modou Diagne Fada a été démasqué. Quelle honteuse félonie. Son alliance avec le régime de MackySall en vue de détruire sa famille politique s’est confirmée. Et cet ultime acte de confiscation du Groupe parlementaire des Libéraux et démocrates le démontre à suffisance.
C’est un acte ignoble qui sape les fondamentaux du PDS. Qui refroidit la dynamique unitaire de l’opposition.Et par-dessus tout qui malmène notre démocratie. Mais c’est peine perdue. Le PDS assumera sa responsabilité historique devant le peuple Sénégalais.
C’est pourquoi l’UJTL félicite la commission de discipline du PDS pour sa fructueuse investigation ayant abouti à débarrasser le parti du cancer qui le rongeait depuis un certain temps. Dans la foulée, nous plébiscitons la décision prise par le Secrétariat National d’exclure Modou Diagne Fada du PDS. L’UJTL soutient cette décision et encourage la commission de discipline à poursuivre son travail pour infliger le même sortà tous les complices de Fada.
L’UJTL met en garde Modou Diagne Fada contre toute tentative de parler ou de convoquer au nom du PDS. Il est déclaré persona non grata et il aura la correction qu’il mérite s’il tente de s’immiscer dans les affaires internes du PDS en fricotant avec les fédérations du parti. Par l’occasion nous invitons la jeunesse libérale à rester vigilante et à ne pas se laisser manipuler par ce vendeur d’illusions qui a décidé de poignarder son père Abdoulaye Wade dans le dos pour s’allier avec le diable.
Par ailleurs l’UJTL salue et encourage la dynamique unitaire des députés de l’opposition qui ont décidé de prendre à bras le corps les préoccupations du peuple, en dépit de la volonté affichée des députés de MackySall de les en empêcher. Nous légitimons et soutenons leur combat pour le respect strict du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale.
Nous saluons le courage des députés de l’opposition qui sont résolus à se battre pour que l’arbitraire et l’injustice cessent et que le parlement retrouve son honneur largement entaché par la folie de son président pleurnichard Moustapha Niass. Nous prenons à témoin le peuple Sénégalais contre le banditisme et gangstérisme parlementaire des députés de MackySall qui agressent les députés de la République soucieux de la consolidation des acquis démocratiques de notre pays.
En outre, l’UJTL magnifie la mise en place du cadre de concertation des partis de l’opposition. Dans le but de mener un combat citoyen pour restaurer le blason de notre démocratie bafouée au quotidien par le régime aux abois de Macky Sall. Mais surtout en faveur des populations qui souffrent énormément. Pour cause la hausse des denrées de première nécessité, le chômage chronique des jeunes et surtout la montée de la pauvreté et des inégalités justifiée par le classement de notre pays au rang des 25 pays les plus pauvres du monde. Ce classement démontre l’incapacité de Macky Sall à sortir notre pays de l’ornière et à nous assurer un avenir meilleur. D’où toute la pertinence de cette plateforme de l’opposition qui cristallise tous les partis de l’opposition et des mouvements citoyens épris de justice et soucieux de donner aux Sénégalais une vie meilleure.
Nous encourageons la jeunesse Sénégalaise à adhérer massivement à cette plateforme pour qu’ensemble, nous prenions notre destin en main. Nous avons là une occasion unique de mettre fin au règne de Macky Sall qui a déjà fait trop de mal au Sénégal et de préparer une alternative crédible.
C’est aussi un combat pour la démocratie et pour la restauration des libertés individuelles et collectives. C’est honteux qu’au Sénégal des jeunes soient détenus pour leurs opinions politiques. Nous pensons au patron de l’UJTL Toussaint Manga (déjà 8 mois en prison) qui symbolise l’oppression orchestrée par ce régime. Sur ce, l’UJTL réclame sa libération sans condition et sans délai.

Vive le Sénégal
Vive le PDS
Vive l’UJTL




AFRIQUE-MONDE

logo article

À Ceuta, 400 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l’Espagne

09/12/2016 par :

La barrière entourant l’enclave autonome espagnole de Ceuta, à la frontière marocaine, a été forcée (...)

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

DEPECHES

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES