OPINION : Youssou Ndour, les média et la loi électorale (Adama SADIO ADO)

La régulation du paysage audiovisuel sénégalais aussi bien public que privé et, également, de la presse écrite et de la presse en ligne (en période électorale) relève de la compétence du Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel. Le CNRA assure la régulation de toutes les élections nationales et locales organisées au Sénégal depuis sa création en 2007.
Dans sa mission de régulation du secteur de l’audiovisuel ainsi que de la presse écrite et celle en ligne, le CNRA envoie, parfois, des mises en demeure à des organes de presse, où il dénonce de manière systématique certaines dérives des média en période électorale. Ce pouvoir de régulation en période électorale lui est attribué par le Code électoral en son article 125 qui dispose « L’organe en charge de la régulation des médias assure l’égalité entre les candidats dans l’utilisation du temps d’antenne ; il intervient, le cas échéant, auprès des autorités compétentes pour que soient prises toutes mesures susceptibles d’assurer cette égalité nonobstant les sanctions prévues par Les textes régissant l’organe de régulation ».

Cependant, le processus électoral du référendum du 20 mars 2016, à l’image des précédents, laisse constater une violation flagrante et permanente du Code électoral par des média et l’inefficacité des décisions du CNRA suite aux infractions incriminées, très souvent, reproduites par les média mis en demeure. Depuis le début du processus électoral référendaire, il ne serait pas exagéré de soutenir que la RTS, fidèle à sa logique, porte les couleurs de l’APR. A des degrés divers, presque tous les autres organes de presse s’adonnent à la propagande violant ainsi la loi électorale. Dans les télévisions, cette violation s’est traduite par la diffusion de meetings ou de publi-reportage ; dans les radios, il s’agit d’annoncer des événements de campagne des candidats ; et, enfin, dans la presse en ligne elle se traduit par des bannières dans la page d’accueil.

Youssou Ndour, propriétaire de la TFM, excelle dans sa continuité à violer la loi électorale. Déjà entre les deux tours de la présidentielle de 2012, il a profité d’un temps d’antenne à la TFM pour appeler les Sénégalais à voter en faveur de Macky Sall. Cette émission où il n’y avait pas de représentant de la coalition FAL 2012 a amené le CNRA a adressé une mise en demeure le 10 mars à la TFM en vue d’offrir un temps de réponse similaire à la coalition FAL 2012. Non seulement, cette injonction n’a pas été respectée, pire la TFM a rediffusé l’émission incriminée le 18 mars 2012. Pour ce référendum, Youssou Ndour persiste en s’octroyant des temps d’antenne pour appeler à voter OUI et un concert, qui sera diffusé en direct sur la TFM, est même prévu le 18 mars. Malick Thiandoum de la SEN TV profite du combat de lutte Boy Niang II-Garga Mbossé pour faire la propagande en faveur du président Macky Sall. Pourtant, toutes ces pratiques violent l’article LO.63 du Code électoral qui dispose « Pendant la campagne électorale, sont interdites : 1) l’utilisation à des fins de propagande électorale de tout procédé de publicité commerciale par la voie de la presse, de la radio diffusion et de la télévision ; 2) l’utilisation des biens ou moyens publics aux fins de cette campagne sous peine de sanctions pénales prévues par le présent Code (…) ».

L’analyse de la persistance de la violation flagrante de la loi électorale révèle les limites objectives de l’organisme de régulation des média (CNRA) de mener à bien sa mission conformément aux articles L.125 et L.131 du Code électoral. Ainsi, les questions qui s’imposent, au regard du verdict des faits, est de savoir :
Pourquoi le CNRA n’arrive-t-il pas, malgré tous les moyens en sa disposition, à faire respecter la loi électorale par les média en dépit de ses multiples mises en demeure ?
Ne faudrait-il pas supprimer certaines dispositions du Code électoral en vue de légaliser les publi_reportages comme aux Etats-Unis ?
En attendant que le CNRA fasse respecter notre loi électorale, sinon sa raison d’être serait très discutable.

Adama SADIO ADO
adosadio@yahoo.fr




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES