OPINION : Une "démocratie" balafrée !

Nous n’aurons pas eu le privilège d’entendre les attendus du Conseil de discipline motivant la radiation de Ousmane SONKO.

Nous avons juste eu droit à un décret présidentiel, qui ressemble fort à un abus d’autorité, radiant un haut fonctionnaire, qui plus est major de sa promotion... Pourquoi ? Par manque de "discrétion" dit le décret... Sans évoquer les faits précis corroborant cette affirmation.

Mais puisque l’intéressé, lui-même, avait annoncé l’issue de la cabale lancée contre lui depuis plusieurs jours, rien de surprenant dans cette mise en scène. Ousmane SONKO leur aura ravi jusqu’à l’effet de surprise . Bien fait pour eux !

Et c’est ainsi que nous constatons, tous, la balafre causée à notre démocratie. À notre corps défendant. Nous voyons avec amertume naître une tentation à l’autoritarisme et à la limitation de nos libertés. L’Histoire démontre pourtant que toutes les dictatures finissent par sombrer dans les poubelles de l’Histoire. N’en déplaise à ceux qui, gagnés par l’ivresse momentanée d’un mandat électif jouent avec un briquet dans une raffinerie de...pétrole. Tiens tiens...

Surtout que Ousmane SONKO décrivant le scénario par anticipation avait, en outre, annoncé qu’il s’attendait au pire... Même pas peur..

Nous saisissons l’occasion pour rappeler à la nomenklatura administrative et politique que l’Etat post colonial emploie à tout casser 80.000 fonctionnaires. Ils administrent notre pays dans une langue étrangère parlée par moins de 30% de la population. La question de la légitimité de ce statu quo se posera inéluctablement dans un avenir proche qui nous fera passer de la décolonisation à l’indépendance ! La vraie ! Au demeurant, ce personnel suffit à peine à gérer notre misère et la dette qui l’aggrave. Aucune place pour l’imagination et la transformation de nos rêves en réalité !

Comment peut-on, dans ces conditions, se payer le luxe de radier un major de sa promotion sans avertissement préalable, ni blâme, ni faute lourde avérée autre que celle d’avoir effarouché certains milieux autorisés ?

"Lorsque les bornes sont franchies, il n’y a plus de limites..."

La seule option désormais c’est la Résistance... Celle qui, en 2012 a ouvert les portes de la Présidence à un homme persécuté que le Peuple, et surtout sa jeunesse, avait pris sur ses épaules pour laver l’affront.

Il va falloir recommencer le travail !

Amadou Tidiane WONE




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES