OPINION : Si « C’était l’argent sale qui circulait » que Macky traque, Pourquoi des Diack sont libres ?

Les véritables blanchisseurs d’argent sale se sont payés la tête des compatriotes, qu’ils avaient instrumentalisés en 2012. Aucune ambition électorale ne justifiait la prostitution de candidats auprès des RIPOUX du sport, comme Diack.

Mais dès qu’il ne sera plus au pouvoir, nous nous consacrerons à la restauration des réformes pour que Macky, en conformité avec la loi qu’il a lui même exhumée et braquée sur les victimes de Diack, nous démontre que les milliards avec lesquels il a battu campagne, avec lesquels il a fait trois fois le tour du Sénégal et de la Diaspora, et avec lesquels il a déclaré son patrimoine, ont une origine licite.

Par cela représente une manne financière impressionnante, que ses revenus légaux cumulés ne pouvaient lui permettre d’avoir. Il n’ya plus l’ombre d’un doute que ces présomptions sont fondées.

En fuyant ses responsabilités, d’attaquer « le monde »en justice, le théoricien de la gestion sobre et vertueuse adopte la disposition sombre et tortueuse, de contenir éloignées du Sénégal, les immondices de Diack, dont l’odeur nauséabonde des putréfactions empeste partout autour de Macky.

La dissimulation de l’identité des politiciens crapuleux, sous le voile de l’étrange « pardon » accordé au « monde » et le soutien à Massata, au détriment des victimes des violeurs de notre Constitution, jette le doute sur la bonne volonté de Macky, pour la manifestation de la vérité sur les « Diack candidats-connections »..
Que craint-il, au point d’être si charitable au « monde » ?

L’obstruction faite contre la manifestation de la vérité qu’il doit aux sénégalais est incontestable, tellement Macky nous avait habitués à beaucoup plus d’énergie contre « les biens mal acquis » ; où Il n’hésitait pas à inquisitionner les nôtres qui étaient sur sa liste.
Sa mollesse contre le « Monde », l’accusateur ; qui contraste avec sa hargne contre Oumar Sarr, le commentateur, est étrange.

Si Macky est si courageux et animé des vertus, qu’il avait l’habitude de nous prescrire, il doit porter plainte contre « le monde ». Ca serait beaucoup plus crédible que sa tentative de diversion dans une interview.

Il ne le fera pas, s’il craint le contenu des PVs. Par ce que les journalistes français, qui n’ont pas épargné Chirac, Sarko et autres, ne lui feront aucune faveur.

Mais nous sommes plusieurs sénégalais qui tenons, résolument, à la révélation de l’identité des plus grands blanchisseurs d’argent sale, de l’histoire de notre nation, qui ont pourris les élections de 2009 et 2012.
Et nous nous substituerons à Macky, pour extirper notre pays du groupe des BANANIA, où figurent les régimes les moins bien élus au monde, dans lequel Diack et ses complices l’ont enfoncé.

Martyriser la libre expression du peuple ne changera absolument rien, encore moins embastiller le maximum d’opposants. Macky ne peut pas emprisonner la conscience de tous les sénégalais.

Le peuple, indigné, a compris que les accusateurs et autres rhétoriciens de la supposée mal gouvernance, qui s’étaient acharnés sur Wade, étaient en réalité des receleurs de fonds crapuleux.
Ceux sont eux, les opposants de l’époque, qui convoyaient l’argent sale dans notre pays.
Et dans un pays où l’honneur, la dignité, le courage et la vertu sont à leur place, des si ignobles personnages seraient démis du mandat qu’ils ont si mal acquis. En tout cas nous souffrons d’être nargués et dirigés par des bandits à col blanc.

Nous sommes actuellement persuadés que la CREI restera bredouille, et ne fera que des victimes innocentes, tant que ces dealers seront les traqueurs de biens mal acquis. Tout y fonctionne à l’envers, ce sont les tricheurs qui pourchassent leurs victimes, en les accusant de leurs propres forfaits !

Chers frères et sœurs, maintenant que nous nous sommes édifiés sur les faits, nous devons restaurer l’honorabilité de notre constitution, que ce régiment de traitres avaient violée.
Nous devons dégager ce régime arbitraire de Macky ;
Nous devons faire face à ces tripatouilleurs, jusqu’à ce qu’ils dégagent de nos institutions qu’ils ont si mal acquises,
Il y va de la salubrité de notre République.

Pape KANE
PDS Belgique




AFRIQUE-MONDE

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES