OPINION : Quand le fou du roi égaie et insulte la résistance populaire

Les déclarations obscurantistes et catastrophistes des nouveaux soldats du Prince contre le choix du NON au référendum du 20 Mars sont, en partie, à expliquer par le fait que chaque Cour a ses fous. Au Sénégal le fou du roi est chargé de distraire le peuple et de le détourner des vrais enjeux tandis qu’il croupit dans la misère. Ses déclarations sont toujours l’attraction de la presse. Sa vieillesse, allégorie d’une sagesse érodée par le poids de l’âge, est l’alibi d’une permissivité outrancière.
Qui est le fou du roi ?
Selon le dictionnaire Encarta, le fou du roi est un bouffon au service d’un roi ou d’un prince, encore appelé fou de Cour. Le fou du roi avait pour vocation de distraire le souverain par ses plaisanteries, ses facéties, ses boutades parfois audacieuses, ou ses acrobaties. Il vivait à la Cour, où il occupait une place à part et faisait souvent l’objet du mépris des courtisans. Cependant, il était appelé à jouer parfois un rôle subversif, voire politique, dans la mesure où son statut lui procurait, sous couvert de la folie et du badinage, une entière liberté de parole. Il était ainsi la seule personne dans l’entourage immédiat du souverain à pouvoir affirmer des vérités dérangeantes sur le mode humoristique et à faire montre d’une certaine impertinence sans courir le risque d’être puni.
Qui est le fou du roi ?
Hier il qualifiait son actuel maître de va-nu-pieds ; aujourd’hui il en fait l’orfèvre d’une gestion compétente et efficace des dossiers de l’État. Il a accusé sans preuve un ancien directeur de société de transport d’être un trafiquant d’armes. Il a accusé un ancien Président de voyager avec des milliards dans les souks de l’avion présidentiel. Auparavant il l’avait accusé d’être un commanditaire de meurtre avant de devenir son ministre ! Il y a quelques mois il avait prédit un grand danger qui guettait le Sénégal.
Qui est le fou du roi ?
Apôtre des Assises, il a finalement compris que la gestion du pouvoir a des exigences qui ne sont que malaisément compatibles avec la lucidité et surtout avec la posture révolutionnaire qu’il a voulu faire passer auprès de l’opinion. Il a la particularité d’avoir travaillé avec Diouf, avec Wade et avec Macky : il n’a jamais démissionné d’un gouvernement, mais y a toujours été exclu pour manque de loyauté. Il a toujours argué qu’il préférait la loyauté au peuple à la loyauté au prince, mais ça ne l’a empêché de contester les choix du peuple.
Le fou du roi prendra-t-il un jour sa retraite ?
Alassane K. KITANE, professeur au Lycée Ahmadou Ndack Seck de Thiès




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES