OPINION : Président Macky Sall : Premier parjure présidentiel au Sénégal

La constitution américaine, vielle de plus de 200 ans, a très bien légiféré sur le parjure par le mot anglais « impeachment » dont la traduction française est « procédure de mise en accusation d’un élu, en l’espèce du président de la république. L’exemple le plus récent d’impeachment aux Usa a été celui du président Bill Clinton. Il a été mis en accusation pour avoir eu des rapports intimes hors mariage et nie les faits. Parjure, parce qu’en sa qualité de président de la république, comme tout autre citoyen, il ne peut pas mentir au peuple américain qui l’a investi de toute sa confiance.
Le positif sénégalaise ne prévoit dans aucune disposition la possibilité de mise en accusation du président de la république qui bénéfice de l’immunité totale sauf pour haute trahison. Avant d’en venir aux faits, je voudrai exhorter les députés sénégalais à solliciter l avis expert des juristes constitutionalistes afin d’étudier souverainement la possibilité de légiférer sur la procédure de mise en accusation du chef de l’état en cas de trahison et de parjure ; comme c’est cas présentement. Une démocratie n’étant toujours perfectible, je crois que les faits lies au reniement de la parole présidentielle par Macky Sall sont assez interpellative et impose une évolution constitution sénégalaise vers plus d’éthique et de morale : devoir historique. Voila la véritable question qui devrait être incluse dans une quelconque reforme constitutionnelle.
Venons-en aux faits ! Entre les deux tours des élections présidentielles de 2012, le candidat Macky Sall promît aux assisards et conformément à leur conclusion de réduire le mandat présidentiel à cinq ans et de se l’appliquer. Apres avoir été élu président de la république du Sénégal, Macky sall revînt, à plusieurs reprises sur ce fort engagement qui suscitât beaucoup d’espoir aussi bien au niveau africain que mondial. Les déclarations les plus saillantes ont été faites au sommet des chefs d’état de l’union africaine. Devant ses pairs africains, Le Président de la République du Sénégal prît l’engagement de faire un mandat de cinq ans. Ce qui engageât le Sénégal devant l’Afrique. Il en est de même le 18 avril 2012 à l’Elysée avec les éloges du Président Nicolas Sarkozy qui déclarât qu’il n’a pas connaissance d’aucun exemple de leader qui diminue la durée de son mandat. Le Président de la république engageât ainsi le Sénégal devant la communauté européenne. Le 27 juin 2013 à Dakar, Il en sera de même devant le président obama qui saluât le leadership du Sénégal en Afrique et dans le monde. Le Sénégal, par la voix de sa plus haute institution, prît la résolution d’organiser les élections présidentielles en 2017 devant la communauté internationale. Ce n’est plus la personne de Macky Sall , il engage le Sénégal comme le lui permet la constitution, devant l’Afrique et le monde.
En reniant son engagement personnel et l’engagement du Sénégal devant ses pairs, le président de la république a commis un fait de haute trahison. Il a trahi l’engagement du Sénégal face a la communauté internationale et a trahi son propre engagement vis-à-vis de son peuple. Pire, en disant que l’avis du conseil constitutionnel est une décision et en convoquant l’article 92, le président de la république déclare une contre vérité dans le but de tromper son peuple. Bill Clinton a été mis en en accusation parce qu’il a menti dans le but de se protéger, Macky Sall a énoncé une flagrante contre-vérité dans l’unique but de tromper son peuple pour prolonger son mandat.
Devant la gravite des faits et l’absence de toute possibilité de recours légale contre le chef de l’état, j’appelle le PDS, leader des conquêtes démocratiques et citoyennes, les forces vives de la nation et le peuple sénégalais, sous le témoignage de la communauté africaine et internationale
- à mettre en œuvre tout ce qui est possible pour empêcher la tenue du referendum du 20 Mars qui n’est qu’un gaspillage de nos maigres ressources et la validation du parjure présidentiel
- à appeler le peuple sénégalais à une désobéissance civile jusqu’à ce que le corps électoral soit convoqué le 28 février 2017 pour le respect de l’engagement de Macky SALL.
Dr. Cheikh Tidiane SECK
Vice-président de la Fédération Nationale des Cadres Libéraux (FNCL).
Fait à Dakar, le 22 février 2016




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES