OPINION : Pourquoi éviter le boycott du référendum et participer avec un NON massif ?

Après l’euphorie de la victoire à la présidentielle de mars 2012, le temps de la réflexion, de l’analyse, du bon sens, du recul et de la rétrospective s’est imposé, aussi bien pour les partis politiques que pour les populations Sénégalaises. Ainsi, nous avons assisté, après plusieurs dérapages sur la réactivation de la CREI, son fonctionnement, ses accusations sans preuves, des incidents qui ont émaillé la tenue d’un procès équitable, les promesses de campagne ; l’heure revient à la raison.
Dès lors, le paysage politique Sénégalais se recompose pour donner naissance à une dynamique d’opposition nouvelle où, le PS (Parti Socialiste), l’AFP (Alliance des Forces de Progrès) se scindent chacun en deux courants, d’une part, les suivistes représentés par leur Secrétaires Généraux, M. Tanor DIENG et M. Moustapha NIASSE qui entendent taire les ambitions de leur jeunesse qui compte avoir un candidat à une élection présidentielle et d’autre part cette jeunesse ambitieuse et responsable qui voit autrement la politique à l’instar des « anciens » qui s’accrochent à leurs intérêts de poste et à leur préservation, ou encore au respect du deal qu’ils ont passé avec l’APR.
Et de cette opposition naquit une force objective de combat sans alliances formalisées qui regroupe, le PDS et ses alliés, le PS de M. Khalifa SALL, l’AFP de M. Malick GACKOU, le Rewmi de M. Idrissa SECK, le FSD/BJ de M. Cheick Bamba GUEYE, l’UCS de M. Abdoulaye BALDE, les Karimistes, la société civile et la population Sénégalaise dans sa majorité qui prend conscience d’avoir été trompée.
Cette nouvelle force d’une opposition informelle, planant sur la tête du paysage politique Sénégalais est sûrement à l’origine de la reculade du gouvernement en retirant du paquet du référendum, la réduction du mandat de sept à cinq ans que le président Macky SALL devrait s’appliquer (promesse de campagne de 2012) en organisant une élection présidentielle en 2017 qui pourrait le faire perdre.
Par conséquent, le monstre au pied d’argile ayant reculé d’un pas, il s’imposait aux nouveaux opposants de maintenir la dynamique de l’opposition informelle, tous contre un, en participant au référendum pour voter un NON massif qui affaiblirait le gouvernement et produirait une alerte et une campagne électorale permanente qui mobiliserait les troupes de chaque parti ou groupe.
Le boycott d’un scrutin pour une opposition a toujours des conséquences fâcheuses, de démobilisation, d’habitude de relâchement, d’exclusion de la scène politique de ceux qui s’abstiennent, de validation d’une élection, même à un faible taux de participation, de donner un blanc-seing de continuité d’une politique aux tenants du pouvoir et sûrement du maintien aux commandes d’un gouvernement contre lequel l’on se bat. En définitive, on a l’effet inverse de ce que l’on veut, c’est-à-dire, la perte de son camp quel qu’il soit et l’inertie de l’action militante.
Le boycott du référendum n’arrange aucun parti politique de l’opposition informelle, car, les tendances écartées de la coalition BENNO BOK YAKAR reviendront bientôt dans leur camp par le biais de la participation au gouvernement pour les militants de base qui seront pris pour gagner les élections législatives de 2017 ou présidentielles de 2019. Ainsi, cette dynamique de l’opposition informelle s’évaporera comme une fumée, puisque chacun ne militera que pour sa chapelle, pour nous disloquer en petits courants qui ne seront pas majoritaires pour chasser les imposteurs.
Par réflexion, analyse, logique, intelligence et sans émotion, participons au référendum en votant un NON massif pour gagner par la dynamique d’opposition les élections législatives et présidentielles.
Vive le Sénégal, vive la démocratie et vive l’Etat de droit rétabli pour une longue période au Sénégal.
Moussa Mané, Responsable de la Cellule de Communication ASS-KAW.com International (Action des Soutiens et de Solidarité à M. Karim WADE et de ses codétenus). www.ass-kaw.com



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES