OPINION : Pourquoi éviter le boycott du référendum et participer avec un NON massif ?

Après l’euphorie de la victoire à la présidentielle de mars 2012, le temps de la réflexion, de l’analyse, du bon sens, du recul et de la rétrospective s’est imposé, aussi bien pour les partis politiques que pour les populations Sénégalaises. Ainsi, nous avons assisté, après plusieurs dérapages sur la réactivation de la CREI, son fonctionnement, ses accusations sans preuves, des incidents qui ont émaillé la tenue d’un procès équitable, les promesses de campagne ; l’heure revient à la raison.
Dès lors, le paysage politique Sénégalais se recompose pour donner naissance à une dynamique d’opposition nouvelle où, le PS (Parti Socialiste), l’AFP (Alliance des Forces de Progrès) se scindent chacun en deux courants, d’une part, les suivistes représentés par leur Secrétaires Généraux, M. Tanor DIENG et M. Moustapha NIASSE qui entendent taire les ambitions de leur jeunesse qui compte avoir un candidat à une élection présidentielle et d’autre part cette jeunesse ambitieuse et responsable qui voit autrement la politique à l’instar des « anciens » qui s’accrochent à leurs intérêts de poste et à leur préservation, ou encore au respect du deal qu’ils ont passé avec l’APR.
Et de cette opposition naquit une force objective de combat sans alliances formalisées qui regroupe, le PDS et ses alliés, le PS de M. Khalifa SALL, l’AFP de M. Malick GACKOU, le Rewmi de M. Idrissa SECK, le FSD/BJ de M. Cheick Bamba GUEYE, l’UCS de M. Abdoulaye BALDE, les Karimistes, la société civile et la population Sénégalaise dans sa majorité qui prend conscience d’avoir été trompée.
Cette nouvelle force d’une opposition informelle, planant sur la tête du paysage politique Sénégalais est sûrement à l’origine de la reculade du gouvernement en retirant du paquet du référendum, la réduction du mandat de sept à cinq ans que le président Macky SALL devrait s’appliquer (promesse de campagne de 2012) en organisant une élection présidentielle en 2017 qui pourrait le faire perdre.
Par conséquent, le monstre au pied d’argile ayant reculé d’un pas, il s’imposait aux nouveaux opposants de maintenir la dynamique de l’opposition informelle, tous contre un, en participant au référendum pour voter un NON massif qui affaiblirait le gouvernement et produirait une alerte et une campagne électorale permanente qui mobiliserait les troupes de chaque parti ou groupe.
Le boycott d’un scrutin pour une opposition a toujours des conséquences fâcheuses, de démobilisation, d’habitude de relâchement, d’exclusion de la scène politique de ceux qui s’abstiennent, de validation d’une élection, même à un faible taux de participation, de donner un blanc-seing de continuité d’une politique aux tenants du pouvoir et sûrement du maintien aux commandes d’un gouvernement contre lequel l’on se bat. En définitive, on a l’effet inverse de ce que l’on veut, c’est-à-dire, la perte de son camp quel qu’il soit et l’inertie de l’action militante.
Le boycott du référendum n’arrange aucun parti politique de l’opposition informelle, car, les tendances écartées de la coalition BENNO BOK YAKAR reviendront bientôt dans leur camp par le biais de la participation au gouvernement pour les militants de base qui seront pris pour gagner les élections législatives de 2017 ou présidentielles de 2019. Ainsi, cette dynamique de l’opposition informelle s’évaporera comme une fumée, puisque chacun ne militera que pour sa chapelle, pour nous disloquer en petits courants qui ne seront pas majoritaires pour chasser les imposteurs.
Par réflexion, analyse, logique, intelligence et sans émotion, participons au référendum en votant un NON massif pour gagner par la dynamique d’opposition les élections législatives et présidentielles.
Vive le Sénégal, vive la démocratie et vive l’Etat de droit rétabli pour une longue période au Sénégal.
Moussa Mané, Responsable de la Cellule de Communication ASS-KAW.com International (Action des Soutiens et de Solidarité à M. Karim WADE et de ses codétenus). www.ass-kaw.com



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES