OPINION : Non monsieur le président, là vous faites fausse route !

Monsieur le président si vous avez atteint la plus haute des fonctions, ça ne devait pas être pour votre unique ambition, mais bien pour essayer par tous les moyens de rendre une vie meilleur pour tous vos citoyens.
Mais hélas votre projet de révisions constitutionnelle confirme la thèse selon laquelle vous êtes là que pour se servir de nous au-lieu de nous servir.
Sur les 16 points du projet de révisions constitutionnelle, il y a un point qui attire mon attention au-delà de la question de la durée du mandat présidentiel.
La question est relative à la reconnaissance de nouveaux droits aux citoyens, droit sur leur patrimoine foncier et leurs ressources naturelles.
Encore faudrait-il commencer par le commencement. La reconnaissance de nouveaux droits aux citoyens, droit sur leur patrimoine foncier et leurs ressources naturelles. n’est rien d’autre que le droit de donner aux autres la possibilité de nous exploiter d’avantage et d’en tirer profit. C’est donc une façon de légitimer notre propre exploitation minière. Et condamner le Sénégal à vivre éternellement dans la pauvreté. Monsieur le président vous proposez la reconnaissance de nouveaux droits aux citoyens, droit sur leur patrimoine foncier et leurs ressources en d’autres termes, le propriétaire est non seulement détenteur du patrimoine foncier mais aussi des ressources (gaz,or,pétrole...) qui se trouvent dans le sous sol.
En tant que Président de la République, vous disposez de la carte minière du Sénégal en conséquence, vous connaissez mieux que quiconque les sous sols les plus riches de notre pays, avec cette disposition il vous sera donc permis en toute légalité d’acheter toutes nos richesses ou les vendre à une tierce, c’est là même le sens de cette disposition.
Monsieur le président, cette disposition à elle seule suffit pour que l’on vote contre l’adoption de ce projet de révisions constitutionnelle le jour du référendum, et dans le cas échéant ce là revient à voter pour le maintien du septennat.
En fin de compte monsieur le président vous voulez nous mettre en face d’un dilemme choisir entre le sida et le ebola ?
Renoncer à nos richesses , et vivre à jamais dans la pauvreté,
Où vous laissez deux années supplémentaires pour que vous continué de nous appauvrir !
Ni l’un ni l’autre, le choix qui se présente à vous, monsieur le président est le suivant.
Où bien vous assumez l’irrespect effronté de la parole présidentielle , et dans ce cas les sénégalais pourront agir selon leurs consciences,
ou bien vous respectez la parole présidentielle donnée et présenter votre démission à la fin de votre quinquennat.
Une fois encore le non respect de la parole présidentiel est très dangereux et l’histoire ne manque pas d’exemples.
Monsieur le président maintenant c’est a vous de choisir le Sénégal vous regarde alors bon choix !
Papa Makhtar Diallo, chroniqueur, activiste, président du mouvement citoyen les indignés du Sénégal, et membre du FPDR




AFRIQUE-MONDE

logo article

Yahya met le cap sur Malabo : le film des trois heures d’escale de l’ex-président gambien à Conakry comme si vous y étiez !

22/01/2017 par :

Il est 20 heures à l’aéroport de Conakry ce vendredi 21 janvier 2017. Un petit groupe de badauds (...)

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES