OPINION : Mouhamadou Mbodj du Forum Civil : quelle déchéance !

Sous le magistère du président Macky Sall des personnalités adulées d’alors pour leur « franc parler », leur « franchise » et leur « attachement profond » à l’état de droit sont devenues méconnaissables. Si d’aucuns comme MM. Madiambal Diagne, Souleymane Jules Diop, Latif Coulibaly, entre autres, ont eu le courage d’afficher officiellement leur allégeance au chef de l’Etat, d’autres comme M. Mouhamadou Mbodj, par contre, sont devenus des experts en duperie. Leur stratagème consiste à garder officiellement leur manteau d’acteurs apolitiques, mais leur subconscient trahit très souvent leur phobie à l’endroit de certains citoyens sénégalais politiquement engagés et, naturellement, leur sympathie pour le Prince.
La morosité économique du pays, les violations multiples des libertés individuelles et collectives sont légion. A ceux-là s’ajoutent les nombreux scandales qui secouent la République dont la clochardisation des institutions (magistrature accusée de corruption, l’exécutif et le législatif ne se soucient pas d’une décision judiciaire, un Ministre qui se moque de la Cour des comptes, une Assemblée Nationale transformée en arène nationale, etc.) et l’affaire Lamine Diack. Face à de tels manquements de la deuxième alternance, il va de soi que le mécontentement collectif va crescendo. Cette indignation légitime de nombreux concitoyens déplait à M. Mouhamadou Mbodj qui y voit un irrespect à sa « république » au point de se passer pour un « procureur de la morale républicaine ».
Se passant pour un défenseur invétéré de la lutte contre la corruption, M. Mouhamadou Mbodj minimise aujourd’hui la participation de M. Lamine Diack aux Assises nationales. « En 2008, on a eu 110 millions de budget. Et Lamine Diack n’a donné que 6 millions. C’est ça financer les Assises ?... Ne nous insultons pas ! », s’offusque-t-il. Ainsi le procureur de la morale républicaine fait fi de la différence entre le montant avancé par M. Amadou Makhtar Mbow qu’il reprend et celui donné par Mme Penda Mbow (9,5 millions). Pire, M. Mbodj se tait sur l’extrême gravité des aveux de Lamine Diack sur la provenance (argent de la corruption) et la finalité de cet argent (renverser un pouvoir légal d’un Etat souverain). C’est de la haute trahison. Si tant est que l’argent de M. Diack était licite, serait-il nécessaire de rappeler à M. Mbodj que le financement d’un parti même par un compatriote vivant à l’étranger n’en est pas moins un délit au regard de la loi (loi n° 81-17 du 6 mai 1981 modifiée par de la loi n°89-36 du 12 octobre 1989). L’esprit du législateur était de prévenir toute corruption.
Toujours dans la plaidoirie du procureur de la morale républicaine Mouhamadou Mbodj, les acteurs politiques et les Sénégalais sont appelés à la retenue, car il estime qu’ils s’acharnent contre M. Lamine Diack et se désole de l’absence de soutien du peuple à ce dernier contrairement à M. Michel Platini qui en a bénéficié de la part des Français. Apparemment, M. Mouhamadou Mbodj manque d’honnêteté intellectuelle et a peu de respect pour nous autres Sénégalais. Dés le début de l’affaire Diack, la mobilisation de l’opinion derrière M. Diack était sans faille avec le soutien du gouvernement, les soupçons de racisme d’une bonne partie de l’opinion vis-à-vis de la justice française et, enfin, le traitement inédit que la presse a accordé à l’affaire Diack. Au moment où des journalistes tels qu’Abdoulaye Thiam et Mbaye Jacques Diop l’ont défendu et d’autres se sont réservés d’aborder l’affaire au risque de faire déshonneur à la science de l’information, en France, M. Pascal Praud, journaliste sportif à Itélé, n’a jamais caché son doute sur la sincérité de M. Michel Platini.
Parlant de l’affaire Oumar Sarr, M. Mouhamadou Mbodj invite le « secrétaire général adjoint du PDS a présenté ses excuses et demande au Président de la République, pour l’intérêt de la démocratie, de le gracier ». C’est scandaleux. La démocratie présente certes des avantages, mais aussi des désagréments. L’arrestation du député Oumar Sarr aussi bien sur le mobile que sur la procédure s’apparente à une tentative d’immolation de la liberté d’expression et de la démocratie. M. Mbodj n’en a cure. Pire, l’évocation de la grâce présidentielle (art. 47 de la Constitution) à cette étape de la procédure (détention préventive) révèle l’ignorance de M. Mbodj que cette prérogative présidentielle ne peut s’appliquer qu’après la condamnation définitive du prévenu.
Rien de surprenant pour un Monsieur qui, lors d’un passage dans l’émission OPINION sur Walf Tv, tentait de justifier la légalité de la CREI par sa légitimité. Avec un tel raisonnement, il serait très surprenant qu’il soit connu par la communauté scientifique. BASTA.

Adama SADIO ADO
adosadio@yahoo.fr




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES