OPINION : Mareme Faye Sall, la reine de cœur de régente la République

On attend Maréme Faye loin des combines et de la promotion "mattey" de ses griots soubrettes et autres courtisans au cœur de notre République qu’ils finissent par polluer rien que par leur présence.

Qui se ressemblent s’assemblent certes, et je concède à Maréme Faye qui aime, dit-on, la simplicité qu’elle se plaise en compagnie de simplets, mais que dans la continuité de sa générosité qui quelquefois s’exprime en dehors de son cercle de connaissances qui l’adulent, qu’elle veuille bien nous ménager la peine de devoir endurer l’incurie et l’incompétence des ignares qu’elle nous impose avec tellement de fracas que s’en est devenu une insulte à notre honneur, surtout que ceux qu’elle nomme sont des tonneaux tellement vides qu’ils font résonner bruyamment leurs louanges sous les lambris dorés de notre République chahutée par son intrusion sacrilège, dont pourtant elle se pâme avec tellement de visibilité revendiquée qu’elle court imposer à un obscur monsieur de revenir sur sa pseudo démission de notre gouvernement !

Les sénégalais qui ont commis l’erreur d’élire Maréme Faye en votant pour Macky l’attendent désormais très prochainement sur le terrain politique. Et apporteront la réponse politique à son engagement assumé dans ce domaine.
Les quelques miettes tombées de l’escarcelle destinée à lancer l’entrée dans le monde des affaires de ses proches, dont la carrière de certains, sous la houlette de son homme de confiance a démarré à Dubaï sont bienvenues dans l’abime de misère où Macky a plongé le Sénégal.

Merci donc au nom de la petite Fama, mais surtout merci à nous le peuple sénégalais dont les sous vous auront permis de sauver l’un d’entre nous, Maréme, car ils vous servent en priorité à enrichir vos amies, vos proches, vos admirateurs, et à contenter les flagorneurs et autres flatteurs qui vivent à vos dépens !

Il en est ainsi des épouses d’ambassadeurs, l’un des parfaits exemples d’une mesure démagogique motivée par la satisfaction de vos desiderata : elles coutent désormais aux sénégalais 500 000 Francs CFA par mois chacune, un salaire qu’un fonctionnaire parmi les plus prestigieux de notre République, de la hiérarchie A1, BAC + 6 ne percevra jamais jusqu’à la fin de sa carrière au service de son pays !

Votre désir forcené de servir la cause de vos proches au détriment des intérêts de notre pays dont vous faites peu cas est aussi bien visible à AHS, où un apprenti manager sans le bac ni aucun diplôme de haut niveau qui s’est autoproclamé "expert" pille une société nationale sans état d’âme, en invitant à la curée toute sa famille qui s’est arrogée les morceaux les plus "viandées " en toute impunité ; c’est comme s’il bénéficiait d’une haute protection, surtout qu’il recruterait les yeux fermés les "militants" de votre bien nommée Fondation SE servir DU Sénégal que vous y envoyez, en plus de certaines de vos amies !

Nous ne cracherons jamais sur une goutte de bienfait dans l’océan d’arbitraires que vous faites couler chez nous, par la promotion d’hommes et de femmes de l’acabit de Fada Ngéne, un monsieur qui se sent si suffisamment puissant qu’il proclame partout que s’il avait le brevet il serait ministre comme son ami Matar Ba.

Vous êtes en train, en imposant la médiocrité et le népotisme comme source de promotion sociale de contribuer à la subversion des valeurs surtout au sein de la jeunesse, qui ne croit plus au mérite, depuis que Macky avec vous est là !

Chaque jour démontre combien vous avez colonisé le pouvoir et pris en otage l’État ; et sans le vouloir sans doute vous confirmez par votre omniprésence dans les arcanes du processus décisionnel l’isolement d’un Macky chahuté par tout le monde parce que selon vos propres mots incapable de "gérer les dossiers lourds".

Ce qui est grave, car, dans les faits, Macky est perçu désormais comme un homme tristement seul, avec l’immensité d’un pouvoir dont la quintessence lui échappe car il ne décide pas, il ne tranche pas.
C’est votre choix qui s’impose et domine, pour notre malheur ! Son isolement de fait met tout le Sénégal en péril, car vous n’avez ni la légitimité ni la compétence pour influer sur la destinée de notre pauvre pays.

Et dire que les sénégalais avaient été prévenus !

Finalement, nous sommes tous victimes de Maréme Faye, à commencer par le pauvre Macky, étranger à son propre parti et hôte de son propre pouvoir !

Rien d’étonnant en conséquence, que les choses aillent si mal !

Cissé Kane NDAO
Président A.DE.R




AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

logo article

USA : Obama dénonce à son tour le décret Trump et encourage les manifestants

30/01/2017 par :

L’ex-président américain ne s’est pas exprimé depuis qu’il a quitté la Maison-Blanche il y a dix (...)

logo article

28e sommet de l’UA : le Guinéen Alpha Condé prend la présidence tournante

30/01/2017 par :

A Addis-Abeba, la cérémonie d’ouverture du 28e sommet de l’Union africaine a démarré. Les dossiers (...)

DEPECHES

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES