OPINION : Macky Sall un briseur d’espoir soutenu par Niasse et Tanor.

Il offense le peuple en reniant son engagement de réduire son mandat à 5 ans,
Il offre les contrats d’exploitation de notre pétrole à son frère, et châtie tout sénégalais qui ose en parler,
Il projette de rétrograder en citoyen inférieur tout sénégalais né d’un mariage mixte, par sa simple trouille d’affronter Karim Wade aux prochaines élections présidentielles,
Il arrache notre droit de figurer sur le fichier électoral et de décider d’aller voter ou non,
Il s’octroie le droit de décider lequel d’entre nous doit recevoir sa carte d’électeur ou pas, en organisant le retrait dans les permanences de son parti,

Maintenant Macky Sall est en train de baliser sa fraude électorale en rajoutant des tracasseries administratives inutiles, en exigeant la déclaration de l’intention de vote et la présence physique de l’intéressé. Ce qui risque d’exclure plusieurs d’entre nous qui, pour une raison ou une autre, ne pourront pas se soumettre à ces caprices.

Ce qui est le plus outrageant est la complicité flagrante de Tanor et Niasse, qui se taisent sur l’accaparement de nos ressources financières, pétrolières, gazifières, foncières, etc., et sur la démolition de nos acquis civiques par la dynastie Faye-Sall.

D’ailleurs pour tous les slogans-parjures avec lesquels ils ont arnaqué le peuple sénégalais, nous nous posons les questions suivantes :

Comment continuer à croire à des girouettes qui quotidiennement matérialisent leur connivence avec les plus voraces prédateurs de nos derniers publics ?
Comment continuer à s’accommoder des collabos (PS et AFP) de Macky Sall, qui participent à la démolition de l’espoir des sénégalais.

Regardez comment Macky se joue de nous avec les fermetures médiatisées de quelques agences, alors que parallèlement, il monte un HCCT exagérément budgétivore, pour lequel Tanor lui a vendu son Parti et qui vaut plus de 200 agences.

Notez que le FAISE est un instrument d’achat de conscience de l’électorat de la diaspora, en plus d’être un moyen d’entretenir financièrement les responsables de l’APR que Macky Sall n’a pas pu caser dans l’appareil étatique. Parce que pour bénéficier des financements du FAISE, il faut être détenteur de la carte de l’APR.

Ces abominations économiques, qui ont pour raison que de capter les contributions des sénégalais pour satisfaire la boulimie financière de sa famille et de son entourage, ne sont que quelque unes de la longue série de niches à pognon que Macky et ses courtisans du PS et de l’AFP infligent au peuple, depuis 2012.

Ayant compris, depuis son spectaculaire reniement, qu’il ne faut plus jamais accorder de crédit à sa parole, nous invitons la diaspora sénégalaise a faire comprendre énergiquement à Macky Sall qu’il doit garder sous le coude sa commande de projet de loi contre Karim WADE, qui ferait de plusieurs d’entre nous des sénégalais inférieurs aux autres, comme il le fait pour épargner ses proches de la CREI et de l’OFNAC.

Pape KANE-Belgique
IVK (Initiatives pour la Victoire de Karim Wade)




AFRIQUE-MONDE

logo article

Yahya met le cap sur Malabo : le film des trois heures d’escale de l’ex-président gambien à Conakry comme si vous y étiez !

22/01/2017 par :

Il est 20 heures à l’aéroport de Conakry ce vendredi 21 janvier 2017. Un petit groupe de badauds (...)

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES