OPINION : Macky Sall un briseur d’espoir soutenu par Niasse et Tanor.

Il offense le peuple en reniant son engagement de réduire son mandat à 5 ans,
Il offre les contrats d’exploitation de notre pétrole à son frère, et châtie tout sénégalais qui ose en parler,
Il projette de rétrograder en citoyen inférieur tout sénégalais né d’un mariage mixte, par sa simple trouille d’affronter Karim Wade aux prochaines élections présidentielles,
Il arrache notre droit de figurer sur le fichier électoral et de décider d’aller voter ou non,
Il s’octroie le droit de décider lequel d’entre nous doit recevoir sa carte d’électeur ou pas, en organisant le retrait dans les permanences de son parti,

Maintenant Macky Sall est en train de baliser sa fraude électorale en rajoutant des tracasseries administratives inutiles, en exigeant la déclaration de l’intention de vote et la présence physique de l’intéressé. Ce qui risque d’exclure plusieurs d’entre nous qui, pour une raison ou une autre, ne pourront pas se soumettre à ces caprices.

Ce qui est le plus outrageant est la complicité flagrante de Tanor et Niasse, qui se taisent sur l’accaparement de nos ressources financières, pétrolières, gazifières, foncières, etc., et sur la démolition de nos acquis civiques par la dynastie Faye-Sall.

D’ailleurs pour tous les slogans-parjures avec lesquels ils ont arnaqué le peuple sénégalais, nous nous posons les questions suivantes :

Comment continuer à croire à des girouettes qui quotidiennement matérialisent leur connivence avec les plus voraces prédateurs de nos derniers publics ?
Comment continuer à s’accommoder des collabos (PS et AFP) de Macky Sall, qui participent à la démolition de l’espoir des sénégalais.

Regardez comment Macky se joue de nous avec les fermetures médiatisées de quelques agences, alors que parallèlement, il monte un HCCT exagérément budgétivore, pour lequel Tanor lui a vendu son Parti et qui vaut plus de 200 agences.

Notez que le FAISE est un instrument d’achat de conscience de l’électorat de la diaspora, en plus d’être un moyen d’entretenir financièrement les responsables de l’APR que Macky Sall n’a pas pu caser dans l’appareil étatique. Parce que pour bénéficier des financements du FAISE, il faut être détenteur de la carte de l’APR.

Ces abominations économiques, qui ont pour raison que de capter les contributions des sénégalais pour satisfaire la boulimie financière de sa famille et de son entourage, ne sont que quelque unes de la longue série de niches à pognon que Macky et ses courtisans du PS et de l’AFP infligent au peuple, depuis 2012.

Ayant compris, depuis son spectaculaire reniement, qu’il ne faut plus jamais accorder de crédit à sa parole, nous invitons la diaspora sénégalaise a faire comprendre énergiquement à Macky Sall qu’il doit garder sous le coude sa commande de projet de loi contre Karim WADE, qui ferait de plusieurs d’entre nous des sénégalais inférieurs aux autres, comme il le fait pour épargner ses proches de la CREI et de l’OFNAC.

Pape KANE-Belgique
IVK (Initiatives pour la Victoire de Karim Wade)




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES