OPINION:Lettre ouverte aux membres de l’Ofnac : DÉMISSIONNEZ !

Mesdames et Messieurs les membres de l’Ofnac, plusieurs évènements récents ont fini de dissiper nos doutes sur les tentatives (continues) de déstabilisation ou de décrédibilisation de l’Institution. Le dernier en date est le "remplacement", dans des conditions peu orthodoxes et respectueuses de l’élégance républicaine, de la désormais ex-présidente de l’Ofnac.

Avant cela, il y a eu la libération de prison puis sa nomination à un plus grand poste d’un fonctionnaire mis en cause (par vous) dans des affaires de corruption et de concussion. Faut-il rappeler les menaces (même pas voilées) du directeur du Coud à votre endroit ? Plus qu’un désaveu, c’est un pied-de-nez. Quid du refus présidentiel de recevoir officiellement le rapport de l’Ofnac suivi, immédiatement, de votre dénigrement public par le directeur de cabinet du Président de la République ?

Non, il n’est point besoin de revenir sur les péripéties et nombreuses embûches rencontrées lors de la création et de la mise en place effective de l’Ofnac (retards des nominations, manœuvres dilatoires, faiblesse manifeste des moyens humains et logistiques, etc.). Non, il n’est point besoin de rappeler la multiplication et la persistance des actes de mal gouvernance et le climat corruptogène qui se développe dans le pays devenu terre d’impunité pour les tenants du pouvoir.

S’il est vrai que la vision de l’OFNAC est de : « promouvoir l’intégrité et la transparence dans la gestion des affaires publiques et privées par la prévention et la lutte contre la fraude et la corruption » et que « cette vision est fondée sur des valeurs dont la culture de l’intégrité et de l’exemplarité », alors Mesdames et Messieurs de l’Ofnac, une exigence s’impose à vous : DÉMISSIONNEZ !

En effet, loin d’être une bouderie, ce serait le meilleur service à rendre à l’institution. Ce serait aussi un signal fort, sinon de désaveu, du moins, de mise en garde contre ces actes récurrents de dénigrement de l’institution que vous représentez. Vos parcours professionnels et vos profils respectifs exigent que vous privilégiiez le sens de la mission et du service plus que les privilèges qui y sont attachés car « la grandeur a des exigences » aurait du De Gaulle.

Votre ex-directrice vient d’administrer une leçon magistrale de Jom, Ñgor et de Fayda par son attitude honorable face aux tentatives (vaines) de musellement... Le défunt juge Kéba Mbaye est resté dans le Panthéon de nos mémoires et de l’histoire sénégalaise pour avoir démissionné en conjuguant éthique de conviction et éthique de responsabilité. Ces deux-là vous commandent de suivre leur exemple.

Pour terminer mon appel humble et solennel, j’aurais pu vous rappeler les devises de deux des principaux quotidiens français (Le Figaro et le Monde) qui sont « sans liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur » (Beaumarchais) et « il ne faut pas laisser nos moyens de vivre compromettre nos raisons de vivre. » (H. Beuve Méry). Mais, je préfère la devise de notre armée nationale : « on nous tue, on ne nous déshonore pas. »

En démissionnant, vous honoreriez davantage l’Ofnac et rempliriez mille fois votre mission. En démissionnant, vous enverriez un message mille fois plus puissant que les légitimes cris d’orfraie des parties politiques et de la société civile. En démissionnant, vous donnerez un écho mille fois plus puissant aux récriminations sourdes des "bouches qui n’ont point de bouche" et des "sans-voix qui n’ont point de voix". En démissionnant, vous poseriez des balises mille fois plus lumineuses et dont Sunugâl a tant besoin dans son odyssée vers l’Émergence.

Oumar BA Citoyen et patriote sénégalais



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES