OPINION : Lettre ouverte à Macky Sall, Président de la République du Sénégal

Monsieur Le Président,
En regardant rétrospectivement 4 ans de votre mandat à la tête de notre pays, en tant que quatrième président de la République du Sénégal, je ne peux m’empêcher de penser à cette journée du 31 janvier 2012 qui a vu la mort de Mamadou Diop, venu comme de nombreux patriotes défendre notre constitution ; venu, comme vous et moi, à ce rassemblement historique organisé par la coalition M-23 à la place de l’obélisque.
Monsieur Le Président,
Les enjeux, lesquels à l’époque, nous ont amené à nous asseoir vous et moi côte à côte à Colobane, dans les rangs de l’opposition, sont toujours d’actualité : La Constitution rien que la constitution. Aujourd’hui je suis toujours dans l’opposition et vous vous incarnez le pouvoir. Les concertations pour la revue du code électoral (16 juin-3 aout 2016) ont montré de profondes divergences entre vous et nous. Il n’est pas question pour moi de toutes les mentionner en détails ici. Je voudrais juste rappeler quelques principes qui me semblent fondamentaux et donner rapidement mon point de vue concernant quelques points de notre code électoral.
D’abord, nous sommes convaincus que le bulletin unique est à adopter. Comme de nombreux observateurs et acteurs politiques, je considère que celui-ci allègerait le scrutin et encouragerait l’électeur qui n’aurait pas à être à la merci des acheteurs de conscience qui lui demanderaient des preuves de vote contre de l’argent. Nous demandons également la nomination d’une personne neutre et consensuelle pour l’organisation des élections en dehors et dissocier le ministère des élections du ministère de l’intérieur comme cela a déjà été dans le passé avec notamment Cheikh Guèye sous Abdoulaye Wade ou plus loin la nomination du Général Cissé avec Abdou Diouf. Cela aiderait à un apaisement du climat politique en vue d’élections régulières et transparentes. En outre le ministre de l’intérieur ne peut être habilité, en aucun cas, à proclamer les résultats. Ensuite la loi sur la bi nationalité n’a pas besoin d’être changée. Le rajout d’un alinéa à l’article 114 du code électoral selon lequel, le candidat à la présidentielle possédant une double nationalité doit renoncer à la nationalité autre que celle sénégalaise 5 ans avant le jour de la présidentielle n’apporterait aucune amélioration aux dispositions déjà existantes en la matière. Nous considérons que le simple abandon de la nationalité autre avant le dépôt de sa candidature suffit. Dans un autre ordre d’idée, le Président de la République et le ministre de la Justice ne doivent pas siéger au Conseil Supérieur de la Magistrature comme successivement Président et Vice-Président tel que recommandé par de nombreux acteurs et experts dont le juge Babacar N’gom. En plus d’un pouvoir de gestion financière, d’ordonnateur et de nomination des magistrats ce nouveau Conseil de la Magistrature aiderait à renforcer la séparation des pouvoirs et à avoir une justice pleinement indépendante. Cette réforme aiderait par conséquent à l’organisation d’élections plus transparentes avec des juges plus indépendants. De même, nous vous demandons de démissionner de votre rôle de dirigeant d’un parti politique car un Président de la République doit se situer au dessus des considérations partisanes et se consacrer entièrement aux affaires de l’Etat. Enfin pour ce qui est de la refonte partielle du fichier électoral, nous sommes d’accord sur le principe. Mais nous ne pouvons être en phase avec la stratégie consistant à la radiation automatique des électeurs qui ne se signaleront pas pendant la refonte avec toutes les possibilités de fraude quelle ouvre. En revanche nous demandons un audit du fichier, une mise à jour à partir des registres de décès issus des structures habilitées et sa publication en ligne pour que chaque citoyen puisse y avoir accès et en faire la vérification à n’importe quel moment.

Monsieur le Président,
Voici les points qu’ils nous tenaient à cœur, le Rassemblement Démocratique des Républicains et moi même, de porter à votre connaissance pour l’organisation d’élections libres, justes et transparentes. Merci d’en prendre compte et de les verser au débat.

Elhadji Malick Badji
Secrétaire General du Rassemblement Démocratique des Républicains
(RDR)




AFRIQUE-MONDE

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

logo article

Rapport McLaren : le sport russe sous le signe du dopage

09/12/2016 par :

Près de cinq mois après les premières révélations du rapport McLaren sur le « système de dopage (...)

logo article

À Ceuta, 400 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l’Espagne

09/12/2016 par :

La barrière entourant l’enclave autonome espagnole de Ceuta, à la frontière marocaine, a été forcée (...)

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

DEPECHES

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES