OPINION : Le conseil constitutionnel n’a jamais dit au Président de se dédire !

Quand le Président de la République, Gardien de la constitution affirme ou laisse entendre qu’il renonce au respect de sa parole, celle de réduire son mandat de 7 à 5 ans, sur la base de l’avis recueilli auprès du constitutionnel, je dis, moi que cela ne correspond pas à la vérité des faits.
Jamais le conseil constitutionnel n’a demandé, ni suggéré au Président Macky Sall une pareille forfaiture.
Voilà, in extenso, ce que les 5 sages ont écrit :
« Ainsi, sur l’application de la réduction au mandat en cours du Président de la République, le Conseil constitutionnel considère que cette disposition doit être supprimée, au motif qu’elle n’est conforme ni à l’esprit de la constitution, ni à la pratique constitutionnelle ». Et de poursuivre : « Se fondant sur l’histoire constitutionnelle de notre pays et l’expérience d’autres Etats partageant la même tradition juridique, le Conseil constitutionnel considère que le mandat en cours au moment de l’entrée en vigueur de la loi de révision, dont la durée, préalablement fixée dans le temps, et par essence intangible, est hors de portée de la loi nouvelle ».
En clair, les 5 sages ont dit au Président qu’une loi, fut-elle constitutionnelle, ne saurait violer le principe de la non rétroactivité. Autrement dit, la fin du mandat actuel est, légalement, fixée en 2019.
Ce que les sages ont dit est une vérité universelle.
Pour réduire son mandat et organiser des élections présidentielles, il fallait, au Président, remplir trois conditions : la fin légale du mandat présidentiel (qui n’intervient qu’au bout de 7ans pour le mandat du Président Macky Sall), le décès ou la démission.
Le conseil constitutionnel ayant rejeté, heureusement pour ses membres, le principe de rétroactivité demandé, pernicieusement, par le Président, celui-ci avait, alors, deux possibilités légales : se suicider (le décès est un motif d’élections anticipées) ou démissionner (autre motif d’élections anticipées) pour respecter sa parole.
Le Conseil constitutionnel n’a pas rejeté la rétroactivité pour donner un prétexte au Président de manquer à sa propre parole, mais les sages ont, simplement, rappelé un principe universel de droit ; une loi ne peut pas juger de faits s’étant déroulés avant son adoption.
Le Président Macky Sall ignorait-il, au moment de faire sa promesse que la seule façon de réduire son mandat était sa démission ou son décès ?
Si oui, pourquoi avoir voulu faire accepter aux 5 sages l’inacceptable, à savoir la rétroactivité d’une loi ?
Sinon, pourquoi personne, dans l’entourage du candidat et, plus tard du Président de la République n’a attiré son attention sur les possibilités à lui offertes ?
En tout état de cause, pourquoi le Président et ses partisans veulent-ils continuer à fuir leurs responsabilités, à refuser d’assumer une décision politique en salissant l’image et la réputation des juges du conseil constitutionnel, lui le Gardien de la constitution ?
Pourquoi le Président n’apprend pas, lui et ses conseillers, à dire la vérité au Peuple, à faire face aux conséquences de leurs faits et gestes sans chercher à trouver des boucs émissaires ?.
Les juges du conseil Constitutionnel ont assez souffert des dissensions politiques pour que nous continuons à les tenir responsables de l’incapacité de nos dirigeants à traiter politiquement les problèmes politiques.
Cette souffrance, muette mais réelle, que les magistrats vivent du fait de l’instrumentalisation de leur travail par des politiciens incompétents est de nature à réduire l’efficacité de notre justice.
Je ne cesserai de le dire et de le redire, les problèmes politiques doivent trouver des solutions politiques par le dialogue et le respect mutuel afin d’éviter aux juges, aux policiers ou aux gendarmes de se trouver mêlés à des querelles partisanes et futiles qui ne font que nuire à la cohésion et à l’efficacité de la nation.

Tamba Danfakha
Secrétaire Général
Union Nationale Patriotique -UNP
Tél : 301181299



AFRIQUE-MONDE

logo article

Quand Melania refuse de prendre la main de Donald Trump

23/05/2017 par :

Melania Trump est une épouse discrète, mais dont les réactions non verbales sont parfois plus (...)

logo article

Les services de sécurité pensent avoir identifié l’auteur de l’attaque

23/05/2017 par :

Les services de sécurité pensent avoir identifié l’auteur de l’attentat perpétré lundi soir lors du (...)

logo article

Trump promet de faire "tout son possible" pour un accord de paix au Proche-Orient

23/05/2017 par :

Le président des Etats-Unis Donald Trump s’est engagé mardi à Bethléem en Cisjordanie occupée à (...)

logo article

Des pirates liés à la Corée du Nord très probablement derrière WannaCry

23/05/2017 par :

Le groupe de pirates informatiques Lazarus, soupçonné d’avoir partie liée avec la Corée du Nord, (...)

logo article

Attentat de Manchester : Au moins 22 morts

23/05/2017 par :

Un attentat suicide a fait au moins 22 morts, dont des enfants, et 59 blessés à l’issue d’un (...)

logo article

L’Iran dénonce le "show" de Ryad et rejette les accusations de Trump

23/05/2017 par :

Le président iranien Hassan Rohani a répondu lundi aux attaques des Etats-Unis et de l’Arabie (...)

logo article

Soudan du Sud : Salva Kiir annonce un cessez-le-feu

23/05/2017 par :

Le président sud soudanais a déclaré un cessez-le-feu unilatéral qui selon lui était effectif à (...)

logo article

Un sniper abat un terroriste de l’EI à 2,4 km de distance

22/05/2017 par :

Selon le Daily Mail, un sniper de l’armée britannique a utilisé "le fusil le plus puissant du (...)

logo article

Des centaines de personnes arrêtées dans un club gay en Indonésie

22/05/2017 par :

La police de Djakarta a investi un club gay de la capitale indonésienne et procédé à 141 (...)

logo article

KIM JONG-UN DIT QU’IL N’EST PAS KADHAFI, ET QUE LES OCCIDENTAUX NE PEUVENT RIEN CONTRE LUI

21/05/2017 par :

Dépeint par les médias occidentaux comme un personnage excentrique, personnage qui lâche les (...)

logo article

Gabon : les millions bloqués du lobbyiste américain qui portait les valises d’Ali Bongo

21/05/2017 par :

Ce sont plus de 8 millions de dollars qui auraient transité par les comptes de Joseph Szlavik, (...)

DEPECHES

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES