OPINION : La reine Maréme : Tsarine du Sénégal

" Chez nous, c’est moi le patron, mais c’est madame qui décide", voilà une boutade de Woody Allen qui campe suffisamment le décor chez Macky et Maréme. Le couple Ubu senegalensis !
Souleymane Jules Diop l’avait dit : " Voter Macky, c’est élire Maréme !"
Ce couple est entouré de grandes gueules genres Youssou Touré dont la tronche ne passe plus devant l’opinion et d’autres énergumènes qui injurient l’honorabilité des sénégalais, alors qu’il n’y a pas longtemps, la silhouette évanescente de leurs géniteurs s’adonnant à des pratiques peu honorables hantait la rue Mohamed 5, et de dames de compagnies qui fuient les débats désormais et se réfugient dans l’anonymat du net, façon Abdou Latif Coulibaly. Il y a aussi Madiambal, la querelleuse de borne fontaine de Macky ! Quoique toujours démenti même par ses camarades de coalition quand il les salit de ses affabulations à l’exemple d’un Youssou Ndour omniprésent, il s’attaque aussi aux honnêtes citoyens, qui souffrent qu’il les emmerde, comme on souffre le bruissement du moustique amplifié par le silence de la nuit ! En le guettant patiemment, pour l’écraser sèchement.
Encore une fois donc, Maréme vient de prouver que c’est elle qui dirige ! Elle gère en effet les dossiers lourds, surtout les dossiers sonores, car le dénominateur commun de tous ceux qui se réclament de son amitié et qu’elle protège est leur voix, leurs propos méprisés et exécrés par le peuple, et qu’elle craint pourtant par-dessous-tout, peut être pour avoir été l’instigatrice des discours que ces énergumènes ont tenus, a un moment donné de leurs carrières politiques, et pour lesquels ils ont été grandement promus par ses soins. Ils sont légion à l’APR.
Elle réimpose Youssou Touré à Macky Sall, et enfonce la république dans un torrent d’incompétences qui la maintient encore plus dans l’avanie. Le morne Macky est obligé de le porter dorénavant ou disons de le supporter, comme Maréme vient d’en décider.
Voilà où le Sénégal en est réduit : un Etat entre les mains d’une Maréme qui se croit dans un royaume qu’elle régente comme une tsarine façon Catherine de Russie dominant un roitillon aussi faible que terne qui exécute ses caprices déstabilisants pour le Sénégal, façon Pierre III Fiodorovitch.
Du moment que Maréme fait revenir des crétins qui n’auraient jamais été chefs de service dans une république digne de ce nom sur leur démission, il ne lui reste plus qu’à signer des décrets à la place de Macky pour les nommer désormais, façon Rosine Sohglo !
Dans les faits c’est une réalité bien tangible : Maréme trempe dans tous les mauvais coups du règne mackyen : à la CREI elle avait fait catapulter en violation flagrante des textes régissant la magistrature un jeune magistrat ami de son « homme » à tout faire, le bien né Abdoulaye Sylla qui règne en despote illégitime à AHS. Ce monsieur vient d’ailleurs de se payer le luxe de licencier des travailleurs de cette société en difficulté avec la complicité active de Mansour SY, sans que personne n’ose ciller un œil, par peur du sabre de la reine Maréme.
La presse vient de faire état de sept milliards de pertes cumulés par les deux sociétés de Handling à l’aéroport ; gageons qu’un audit au moment de la reddition des comptes permettra de voir combien cette société aura été la vache grasse du régime mackyen.
Tous les farfadets du régime qui ont fait de l’insolence leur principal arme de communication et de l’injure leur langage préféré, qui n’ont aucune base politique et dont le leadership est contesté partout, qui sont en plus les plus incompétents du gouvernement mackyen ont été choisis et promus avec la bénédiction de Maréme.
Autant elle a infesté cet espace, elle a fini de coloniser l’espace présidentiel après avoir évincé l’une des principales collaboratrices de Macky qui est partie la tête haute, pour installer une fille d’une de ses copines, épouse d’un directeur général de la place. Tout jusqu’à la fiche d’audience de Macky est soumis à sa validation première, pour être exécutoire !
Quant à son entourage proche, il est composé de soubrettes dont la langue fielleuse avait à l’époque porté un discours passé de mode à présent, mais il est préférable selon Maréme de les avoir avec soi plutôt que contre soi. Elles sont ses suivantes tandis que les autres sont installés à la Fondation se servir du Sénégal et perdent leur temps à écrire des livres panégyriques à la gloire de la reine Maréme et son roitillon Macky, ou à la représenter aux manifestations ponctuelles de cette structure inique.
Ces gens parlent à son nom. On a réussi en effet à nous préserver de sa prise de parole en public, une parole qui a laissé transparaitre à chaque fois qu’elle a fusé toute la fatuité superficielle de cette fade dame si adulée, si courtisée qu’elle se prend pour le nombril de notre pauvre pays.
Sa mainmise sur l’appareil d’Etat a fini de braquer l’essentiel de l’opinion contre Macky, qui apparait à chaque incursion publique de Maréme sur la scène politique comme une marionnette qui n’existe que par la puissance du décret.
Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Au Bénin, Nicéphore Sohglo, élu à l’époque avec plus de 70% des voix, avait perdu le pouvoir après un seul mandat, du fait de l’omniprésence de sa femme Rosine au cœur de l’appareil d’Etat, allant même jusqu’à installer une dualité au sommet de l’Etat.
Au Sénégal, les honnêtes citoyens observent et attendent en silence.
De toute façon, en biffant le second tour de sa constitution pour s’éviter une défaite à la prochaine présidentielle, Macky vient de sonner le glas de son pouvoir en opérant son was waxeet éhonté, ponctué de la tenue d’un referendum aux allures d’un choix pour ou contre son régime. Ou plutôt contre Maréme, que nous n’avons certainement pas élue !

Cissé Kane NDAO
Président A.DE.R



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES