OPINION : La « Nebbobandouisation Mackyenn » : La République est-elle en danger ?

"Il y a un mensonge, le vrai : quand un homme ferme les yeux pour ignorer la vérité ; quand un intellectuel troque sa conscience et son âme pour des biens matériels ; quand par peur de la mort ou simplement de certains désavantages, un homme sourit au malfaiteur, au tyran et au voleur ; et quand un dirigeant agit comme s’il avait inventé son pays, quand il ruse avec les lois. Ce mensonge tue les hommes et les nations, " a dit Norbert Zongo.
L’un des débats que nous autres intellectuels ne pouvons plus faire semblant d’ignorer, dans ce contexte où son objet s’affiche avec autant d’arrogance et d’insolence est l’éthnicisation galopante des arcanes de la République. De plus en plus, il se susurre en effet qu’il y aurait un complot ourdi au sommet : pérenniser la neddobandouisation au sommet du pouvoir de notre République laïque et démocratique !
Ceux qui le tentent n’y parviendront pas. Jusqu’à preuve du contraire, ce sont les sénégalais qui votent et élisent qui ils veulent, et ils sont suffisamment engagés pour veiller sur leur pays. Ils ont appris à se révolter et à accepter le sacrifice suprême avec Me Wade : 11 personnes ont péri, mais Me Wade est parti. Et force est restée au peuple souverain.
Si jamais Macky tentait donc un coup de force de cette nature, il perdrait plus que le pouvoir, et même s’il ne le sait pas encore ou semblerait ignorer la capacité d’indignation du peuple et sa promptitude à tuer dans l’œuf toute velléité d’affirmation ou d’imposition d’une dictature, il n’en mesure pas moins le chaos dont il sera responsable au premier chef, et ses conséquences.
Heureusement nous avons une armée républicaine. Mais surtout, nous veillons au grain, et le Sénégal est un pays si fortement ancré dans ses valeurs du vivre ensemble harmonieusement cimentées par le cousinage à plaisanteries et autres us et coutumes qu’un apprenti tyran lugubre, de quelque acabit qu’il soit, ne peut nous faire basculer sans discernement dans une tentative de monopolisation du pouvoir, en important indument des démons ignorant jusqu’à l’existence de notre contrée.
Même s’il est bien visible que tous nos cousins halpulaar de presque tous les partis ont rejoint l’Apr et trustent la haute administration, reconnaissons-leur qu’ils sont nommés à des hautes fonctions en son sein, car ils ont le grade et les diplômes pour y être, contrairement aux postes politiques, électifs et autres, où Macky peut mettre qui il veut.
Seulement, il faut constater quand même qu’à force d’être présents à tous les niveaux de la chaine de responsabilité, certaines décisions qui tombent sur la tête des honnêtes citoyens défenseurs émérites de la République ne peuvent que leur être imputées, même si l’instigateur n’est personne d’autre que le premier d’entre eux, Macky. Ainsi, Ousmane Sonko a été sanctionné sur toute la chaine de sa direction par des halpulaar. Dans presque toutes les directions nationales en effet, le patron ou le second est toujours halpulaar !
A la police toute la chaine de commandement est entre leurs mains, jusqu’au ministre ! Curieux hasard qu’ils soient les seuls compétents là-bas !
Si cela est fait à dessein et qu’effectivement c’est à l’instigation de Macky, c’est tellement scandaleux que ce sera une raison pour les sénégalais de le sanctionner ! Cela va se retourner contre lui, en effet.
Et même s’il était avéré que Macky subit tellement de pressions qu’il ne peut pas échapper à la neddobandouisation, la République définitivement ancrée dans ses fondements démocratiques et laïcs ne peut pas être remise en question, et le cœur de la démocratie, chez nous, reste et demeure la compétition, par les urnes.
Les observateurs avertis remarquent qu’il y a une guerre de positionnement à l’Apr, surtout dans la diaspora où ils occupent tous les postes décisionnels. Mais répétons-le tout net, la voie d’accès au pouvoir chez nous reste l’élection. Et dans ce cadre, nul ne peut au vu du dynamisme de notre système démocratique, détourner les votes du peuple, et usurper le pouvoir, d’une manière ou d’une autre.
Pour le reste et beaucoup ne le savent pas, ceux qui font l’opinion chez nous, c’est de grandes personnalités de l’ombre, car elles sont honnêtes et abhorrent par-dessus tout le mensonge. Et tout autant les basses combines et autres manipulations.
Maintenant l’offre politique de Macky peut bien être validée par la majorité d’entre nous, et dans ce cas, nous tous devrons prendre acte de la situation. C’est cela aussi, le jeu démocratique !

Cissé Kane NDAO




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES