OPINION : La Jeunesse bombe à retardement ? Et si on en parlait

La jeunesse,bombe à retardement,c’est ce que nous disons tous et c’est vrai mais nous demandons nous le pourquoi ? Je pense qu’elle vie un désarroi et une perte de repères face à l’ignorance de leurs conditions de vie très difficiles,face à leur exclusion sociale ,face au manque de communication autant de choses qui font ressentir aux jeunes une véritable humiliation. Cette dernière va engendrer une haine destructrice ,un esprit de remise en cause de tout avec comme seule arme la violence.Et ce qui est grave,c’est que devant ce désespoir,la mort est banalisée et les voies deviennent le terrorisme et l’océan .
Nous sommes tous interpelés et nous n’avons plus le droit d’ignorer cette souffrance des jeunes au risque de les priver de leurs raisons de vivre.
Pour désamorcer cette bombe il nous faut comprendre leur désespoir et leur souffrance,réduire les inégalités en développant des politiques à même de leur trouver du travail et aussi partager les richesses. Il faut que notre croissance profite à tout le monde et plus particulièrement à la frange la plus importante qui est la jeunesse.
Le jour ou la bombe éclatera, la violence d’État ne fera qu’exacerber la haine mais ne réglera rien.C’est pourquoi j’en appelle à plus de raison et de prise de nos responsabilités et à la parfaite conscience que l’avenir des générations actuelles et futures est entre nos mains.Il faut de grands travaux ,plus de présence de nos institutions de financement créés par le chef de l’Etat et une éducation adaptée à nos réalités je veux dire nos besoins.
Nous devons comprendre que l’aide internationale ne sera jamais renforcée et n’est pas la solution.Il faut donc que nous puissions assurer notre développement en comptant sur nos propres forces et sur nos ressources en déterminant nos priorités les plus immédiates et parmi ces dernières,il y a la prise en charge de nos jeunes .il faut les former,les éduquer,et leur donner une bonne place dans nos politiques économiques. Il faut leur apprendre d’où ils viennent,leur construire un socle et leur rappeler l’histoire de ceux qui ont fait la grandeur de notre nation.C’est pourquoi je pense que le véritable dialogue,doit tourner autour de cette problématique. Les instruments que nous avons,à savoir nos institutions,nos différends codes,nous permettent si nous avons les bons comportements,d’avoir une démocratie consolidée qui n’aura rien à envier à celles appelées grandes.Nous devons nous réunir et mettre notre trop plein d’énergie aux problèmes de développement,aux solutions pour le bien être des populations et le Plan Sénégal émergent est un bon instrument qui doit rassembler.Il faut le fertiliser et aller vite en prenant les meilleurs d’entre nous.Il est triste de constater la situation que nous vivons et nous sommes tous interpelés car il suffit de lire la presse,de suivre les plateaux de télévisions d’écouter les radios de visiter les réseaux sociaux,pour constater que c’est le même menu : traque des biens mal acquis, Karim Wade,CREi et processus électoral.Que c’est triste et déplorable pour un pays comme le notre avec toutes les ressources humaines qui le composent . Nous vivons,certains comme moi,une torture pernicieuse,un stress qui ,si nous n’étions pas animés d’une foi profonde,nous aurions perdu tout espoir de vivre.Il faut savoir que nos voisins nous dépassent et que,avant de détourner des biens ou de traquer ceux qui les détournent,il faut qu’ils existent d’abord. De grâce arrêtons nous et parlons développement et mettons en veilleuse si nous ne pouvons pas les éradiquer,les querelles politiques et la cacophonie car il est temps.

Ministre Thierno Lo
Président Alliance pour la Paix et le Développement




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

DEPECHES

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES