OPINION : Hommage à Abdoulaye Wade en ce jour du 4 avril 2016 !

Par Tamba Danfakha
Secrétaire Général de l’UNP
unpleparti@gmail.com
Les héros ne sont pas parfaits ...
Comment on construit une nation, une grande nation ?
Cette question est au coeur de ma vie de militant de ...gauche !
Mon choix d’être de gauche (donc d’être du côté des plus faibles et de la justice sociale) résulte de ma conviction que "ceux qui n’ont pas réussi dans la vie, ceux qui souffrent, ces grands blessés de la vie, ceux qui ne brillent pas, méritent, aussi, l’attention de la communauté autant que ceux qui sont sur les cimes du succès et de la possession.
Très tôt, j’ai donc considéré Maitre ABDOULAYE WADE, un libéral déclaré, comme un adversaire de …classe et je l’ai combattu comme tel !
Hormis les années 88 et 89, je l’ai toujours combattu comme un ...réactionnaire.
Mais au regard de son parcours politique et social, des résultats qu’il a obtenu durant ses années d’opposition et de pouvoir, force est de lui tirer mon chapeau.
En effet, le Président Abdoulaye Wade a fait accomplir à notre économie et à notre pays des bonds spectaculaires dans tous les domaines :
- deux alternances pacifiques,
- une presse nationale vigoureuse
- des écrivains multimillionnaires comme ce « Latif Coulibaly »
- des routes, des ouvrages, des hôtels et des infrastructures de classe mondiale
- une usine de montage de voitures (TATA)
- des avions airbus sortant d’usine pour la compagnie nationale d’aviation
- un plan national, de plus d’un milliards d’euros, pour régler la problématique de l’énergie dans notre pays
- plus de 4000 milliards de francs CFA négociés, en trois ans seulement (2009 à 2012), sans passer par les bailleurs traditionnels de notre économie (FMI, Banque mondiale, France et USA) qui nous empêchent, en réalité, de nous développer.
- des milliardaires sénégalais à côté des milliardaires... français,
...la liste n’est pas exhaustive.
Pourquoi, donc, l’image du Président Abdoulaye Wade continue, malgré son départ du pouvoir, d’être déformée et pourquoi il continue, lui même et ses proches, de faire l’objet de si virulentes attaques ?
Est-ce à cause de ces indicateurs macroéconomiques (gouvernés par la seule satisfaction des besoins de la France) qui n’ont pas su "démontré" les performances économiques réelles du régime libéral ? Ou est-ce, tout simplement, dû à notre perception, fausse, de la réalité ?
Les deux hypothèses sont possibles.
Nous, sénégalais, n’avons de nous mêmes, de notre avenir, de notre passé, qu’une vision déformée, une vision empruntée.
Nous continuons de voir le monde sous le prisme déformant et dominateur de l’ancien colonisateur :
- nos héros sont les héros de la France
- notre monnaie est la monnaie de la France
- notre histoire est l’histoire des archives coloniales
- notre patrimoine historique est celui du colon
- notre école est celle du colon
- nos rues, nos avenues continuent de porter sur leur fronton le nom des colons...
Nous, sénégalais, avons-nous, déjà, vécu avec des héros ? savons-nous, vraiment, ce que sont les vrais héros ?
Les femmes de Nder, Aline Sitoe Diatta, Lat dior Ngoné Latyr Diop, Alboury Ndiaye, Samory Touré, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, Cheikh anta Diop, Seydou Cissokho ou Mamadou Dia, ah... qu’ils sont loin ces héros dont nous ne savons, d’ailleurs, pas grand chose.
Si nous avions pris la peine de mieux les connaitre, si nous avions pris la peine de mieux analyser le parcours et la vie des Mandela, des Thomas Isidore Sankara, des Patrice Lumumba, des Gandhi, nous aurions compris que les héros ne sont pas parfaits, nous aurions compris qu’un certain Abdoulaye Wade est un ...authentique héros. Cette vérité s’est imposée à moi en 2014, après près de 30 ans d’ignorance, et depuis cette date, je suis devenu un éternel wadiste comme un certain Ahmeth Samuel Sarr.
Abdoulaye Wade mérite notre considération à tous par sa constance dans la défense de ses idées, par son courage physique et moral, par son amour pour ce pays commun, par son apport inestimable à notre histoire collective.
Au delà des clivages idéologiques, superficielles, au delà de nos considérations crypto personnelles ou partisanes, nous avons l’obligation historique de célébrer Abdoulaye Wade.
Car, notre pays, le Sénégal, a un besoin vital de se réconcilier avec sa propre histoire.
Toute tentative de salir, de ce point de vue, Abdoulaye Wade ou d’attenter à son honorabilité nous empêchera d’inventer, ensemble, un avenir voulu.
"Siggil Abdoulaye Wade"
Free Karim Maïssa Wade !
Bonne fête nationale à tous et à toutes.
Qu’Allah, swt, vous bénisse.




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES