OPINION : Hommage à Abdoulaye Wade en ce jour du 4 avril 2016 !

Par Tamba Danfakha
Secrétaire Général de l’UNP
unpleparti@gmail.com
Les héros ne sont pas parfaits ...
Comment on construit une nation, une grande nation ?
Cette question est au coeur de ma vie de militant de ...gauche !
Mon choix d’être de gauche (donc d’être du côté des plus faibles et de la justice sociale) résulte de ma conviction que "ceux qui n’ont pas réussi dans la vie, ceux qui souffrent, ces grands blessés de la vie, ceux qui ne brillent pas, méritent, aussi, l’attention de la communauté autant que ceux qui sont sur les cimes du succès et de la possession.
Très tôt, j’ai donc considéré Maitre ABDOULAYE WADE, un libéral déclaré, comme un adversaire de …classe et je l’ai combattu comme tel !
Hormis les années 88 et 89, je l’ai toujours combattu comme un ...réactionnaire.
Mais au regard de son parcours politique et social, des résultats qu’il a obtenu durant ses années d’opposition et de pouvoir, force est de lui tirer mon chapeau.
En effet, le Président Abdoulaye Wade a fait accomplir à notre économie et à notre pays des bonds spectaculaires dans tous les domaines :
- deux alternances pacifiques,
- une presse nationale vigoureuse
- des écrivains multimillionnaires comme ce « Latif Coulibaly »
- des routes, des ouvrages, des hôtels et des infrastructures de classe mondiale
- une usine de montage de voitures (TATA)
- des avions airbus sortant d’usine pour la compagnie nationale d’aviation
- un plan national, de plus d’un milliards d’euros, pour régler la problématique de l’énergie dans notre pays
- plus de 4000 milliards de francs CFA négociés, en trois ans seulement (2009 à 2012), sans passer par les bailleurs traditionnels de notre économie (FMI, Banque mondiale, France et USA) qui nous empêchent, en réalité, de nous développer.
- des milliardaires sénégalais à côté des milliardaires... français,
...la liste n’est pas exhaustive.
Pourquoi, donc, l’image du Président Abdoulaye Wade continue, malgré son départ du pouvoir, d’être déformée et pourquoi il continue, lui même et ses proches, de faire l’objet de si virulentes attaques ?
Est-ce à cause de ces indicateurs macroéconomiques (gouvernés par la seule satisfaction des besoins de la France) qui n’ont pas su "démontré" les performances économiques réelles du régime libéral ? Ou est-ce, tout simplement, dû à notre perception, fausse, de la réalité ?
Les deux hypothèses sont possibles.
Nous, sénégalais, n’avons de nous mêmes, de notre avenir, de notre passé, qu’une vision déformée, une vision empruntée.
Nous continuons de voir le monde sous le prisme déformant et dominateur de l’ancien colonisateur :
- nos héros sont les héros de la France
- notre monnaie est la monnaie de la France
- notre histoire est l’histoire des archives coloniales
- notre patrimoine historique est celui du colon
- notre école est celle du colon
- nos rues, nos avenues continuent de porter sur leur fronton le nom des colons...
Nous, sénégalais, avons-nous, déjà, vécu avec des héros ? savons-nous, vraiment, ce que sont les vrais héros ?
Les femmes de Nder, Aline Sitoe Diatta, Lat dior Ngoné Latyr Diop, Alboury Ndiaye, Samory Touré, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, Cheikh anta Diop, Seydou Cissokho ou Mamadou Dia, ah... qu’ils sont loin ces héros dont nous ne savons, d’ailleurs, pas grand chose.
Si nous avions pris la peine de mieux les connaitre, si nous avions pris la peine de mieux analyser le parcours et la vie des Mandela, des Thomas Isidore Sankara, des Patrice Lumumba, des Gandhi, nous aurions compris que les héros ne sont pas parfaits, nous aurions compris qu’un certain Abdoulaye Wade est un ...authentique héros. Cette vérité s’est imposée à moi en 2014, après près de 30 ans d’ignorance, et depuis cette date, je suis devenu un éternel wadiste comme un certain Ahmeth Samuel Sarr.
Abdoulaye Wade mérite notre considération à tous par sa constance dans la défense de ses idées, par son courage physique et moral, par son amour pour ce pays commun, par son apport inestimable à notre histoire collective.
Au delà des clivages idéologiques, superficielles, au delà de nos considérations crypto personnelles ou partisanes, nous avons l’obligation historique de célébrer Abdoulaye Wade.
Car, notre pays, le Sénégal, a un besoin vital de se réconcilier avec sa propre histoire.
Toute tentative de salir, de ce point de vue, Abdoulaye Wade ou d’attenter à son honorabilité nous empêchera d’inventer, ensemble, un avenir voulu.
"Siggil Abdoulaye Wade"
Free Karim Maïssa Wade !
Bonne fête nationale à tous et à toutes.
Qu’Allah, swt, vous bénisse.




AFRIQUE-MONDE

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

logo article

Rapport McLaren : le sport russe sous le signe du dopage

09/12/2016 par :

Près de cinq mois après les premières révélations du rapport McLaren sur le « système de dopage (...)

logo article

À Ceuta, 400 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l’Espagne

09/12/2016 par :

La barrière entourant l’enclave autonome espagnole de Ceuta, à la frontière marocaine, a été forcée (...)

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

DEPECHES

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES