OPINION : C’est l’heure du printemps sénégalais

Je suis fier d’être sénégalais. Car, chaque jour, je vois se manifester à nouveau l’engagement citoyen de nos concitoyens, devant tant d’injustices subies par nos compatriotes, devant tant d’incuries de la part d’un régime dont la seule conduite est le MATTEY revendiqué par ses soi disantes élites usurpatrices.

Aujourd’hui c’est comme si Macky du haut de sa stature avait troqué son habit de premier magistrat de notre pays, pour revêtir celui d’un parrain d’une MAFIA, d’un chef de famille à la Al Capone qui crie à ses ouailles réunies : "Membres de ma famille et autres proches invités aujourd’hui à la curée des richesses du Sénégal, ENRICHISSEZ-VOUS" !

Les scandales se succèdent à un rythme si effarent que j’en ai peur pour les sentinelles de la Démocratie qui sonnent la révolte.
Aujourd’hui, en effet, il ne reste plus que le meurtre, pour boucler la boucle des menaces et autres actes anti démocratiques posés par Macky pour museler les sentinelles de la Démocratie et les défenseurs de l’État de droit : on a emprisonné des opposants et des chefs religieux engagés, ils ont continué de parler, on a limogé de hauts fonctionnaires, et ils ont choisi de partir pour ne pas avoir cédé au chantage d’une promotion contre l’achat de leur silence, on a limogé des fonctionnaires parce qu’ils refusaient d’être le complice d’une injustice dont ils auraient rendu compte devant le peuple et devant Dieu, on a radié Ousmane Sonko pour le réduire au silence en le coupant des prétendues sources d’information qu’il divulguait, on menace d’autres leaders d’opinion des foudres d’une certaine justice agenouillée devant leurs ordres, et malgré tout cela, la protestation et la dénonciation des scandales et de l’incurie du régime de Macky Sall enflent si fort qu’elles se sont transformées en un tsunami terrible dont on ressent intérieurement le lointain bruissement sourd qui enfle inexorablement !

La clameur est la même partout : tout le monde est excédé par les deals du régime mackyen, perpétré par des hommes et des femmes assurés d’une impunité si totale qu’ils en viennent à narguer une population désormais décidée à faire face à Macky, et à mettre fin à son régime inique.

Pour qui le connait, et au vu de la situation, que lui reste t’il donc, pour faire peur aux citoyens mobilisés pour la reddition des comptes et le respect de l’État de droit ?

Peut être le meurtre, la seule extrémité qu’il n’a pas encore expérimentée !

Le sort du peuple est entre ses mains, et la mobilisation générale qui prend forme ne s’estompera qu’avec son départ, dont il a lancé le compte à rebours, en signant le décret de radiation d’Ousmane Sonko.
Cissé Kane NDAO
Président A.DE.R




AFRIQUE-MONDE

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES