OPINION : Après 5 ans de règne que de la démagogie et une dictature rampante !

Pour la première fois, permettez-nous de faire usage de cette liberté démocratique que vous avez publiquement reconnue. Et permettez-nous d’en user en nous adressant directement à vous-même. Les problèmes soulèvent ici ayant un caractère public, j’ai jugé bon de donner à la présente la diffusion qu’elle mérite.
Les réflexions qui suivent ne sont ni satire, ni procès. Elles sont tout simplement le résultat des préoccupations quotidiennes des sénégalais, des leurs interrogations qui découlent tout naturellement de la confrontation de notre réalité d’aujourd’hui avec vos déclarations publiques.
A commencer par votre profession de foi, en passant par toutes les déclarations qui sont venues compléter ces principes de base.
Vu sous ce rapport, nous préférons opter pour un langage citoyen, c’est-à-dire dépouillé de toute hypocrisie et de toute flatterie.
Le 1er Décembre 2008, vous preniez la décision d’aller personnellement à la conquête de la magistrature suprême de notre pays. Les justifications fournies à cette occasion, dans la mesure où elles n’ôtaient pas au peuple son rôle primordial ont convaincu beau nombre sénégalais de votre sens patriotique et de votre désir de conduire notre grande Nation vers plus de démocratie et vers plus de justice.
Le 2 Avril 2012 notamment, devant la Nation représentée à l’hôtel King Fahd Palace (ex-Méridien), vous avez prononce un sévère réquisitoire, suivi d’une analyse critique de la situation politique, économique, financière et sociale. Vos paroles n’ont pu qu’émouvoir les cœurs sensibles et vous ont valu la confiance et l’enthousiasme d’un peuple qui était déçu des pratiques de Wade. Une nouvelle page d’histoire était tournée. De nouveaux espoirs légitimes.
Depuis lors, cinq ans se sont écoulés. Tout au long de votre règne, vous n’avez cesse de nous répéter que le Sénégal doit être un pays émergent. Nous sommes de ceux qui attachent de l’importance à la nécessité de voir les problèmes sénégalais résolus mais ...
Nous nous sommes lourdement trompés. Vous nous avez trahis !
Que constatons-nous ? Un recul sur tous les plans !
LA SITUATION ACTUELLE DE NOTRE PAYS EST DES PLUS PREOCCUPANTE ET CHAQUE SECTEUR DE LA VIE NATIONALE SE TROUVE DANS UN ETAT CRITIQUE QU’IL SERAIT VAIN D‘IGNORER
En politicien chevronne, vous savez certainement qu’il est impensable que les 12 millions de sénégalais soient tous militants du APR par conviction. L’obligation qui est faite de vouloir imposer au sénégalais d’être membre de l’APR, qu’ils le veuillent ou non les font naître : des esclaves et non des hommes libres. C’est déjà contre la volonté divine. Et c’est une violation de votre profession de foi et en même temps qu’une contradiction flagrante avec toutes vos déclarations constantes tant sur la démocratie que sur la liberté.
Par ailleurs, si vous avez la conviction que la majorité des sénégalais est acquise à la mouvance présidentielle, ce que nous vous concédons, autant alors gouverner avec la majorité et accepter de reconnaître à la minorité le droit d’exister, d’exprimer librement ses opinions, et, surtout, le droit de jouir en toutes circonstances de la protection de I ‘État. Et Vous serez conforme à I ‘idéal démocratique dont vous ne cessez de vous réclamer. Tant que tel ne sera pas le cas, tous vos efforts resteront vains et la paix au Sénégal ne sera pas une véritable paix des cœurs.
Le peuple est et sera toujours debout ! Non à la dictature !

Modou NDIAYE
Responsable politique à Bambey



AFRIQUE-MONDE

logo article

Quand Melania refuse de prendre la main de Donald Trump

23/05/2017 par :

Melania Trump est une épouse discrète, mais dont les réactions non verbales sont parfois plus (...)

logo article

Les services de sécurité pensent avoir identifié l’auteur de l’attaque

23/05/2017 par :

Les services de sécurité pensent avoir identifié l’auteur de l’attentat perpétré lundi soir lors du (...)

logo article

Trump promet de faire "tout son possible" pour un accord de paix au Proche-Orient

23/05/2017 par :

Le président des Etats-Unis Donald Trump s’est engagé mardi à Bethléem en Cisjordanie occupée à (...)

logo article

Des pirates liés à la Corée du Nord très probablement derrière WannaCry

23/05/2017 par :

Le groupe de pirates informatiques Lazarus, soupçonné d’avoir partie liée avec la Corée du Nord, (...)

logo article

Attentat de Manchester : Au moins 22 morts

23/05/2017 par :

Un attentat suicide a fait au moins 22 morts, dont des enfants, et 59 blessés à l’issue d’un (...)

logo article

L’Iran dénonce le "show" de Ryad et rejette les accusations de Trump

23/05/2017 par :

Le président iranien Hassan Rohani a répondu lundi aux attaques des Etats-Unis et de l’Arabie (...)

logo article

Soudan du Sud : Salva Kiir annonce un cessez-le-feu

23/05/2017 par :

Le président sud soudanais a déclaré un cessez-le-feu unilatéral qui selon lui était effectif à (...)

logo article

Un sniper abat un terroriste de l’EI à 2,4 km de distance

22/05/2017 par :

Selon le Daily Mail, un sniper de l’armée britannique a utilisé "le fusil le plus puissant du (...)

logo article

Des centaines de personnes arrêtées dans un club gay en Indonésie

22/05/2017 par :

La police de Djakarta a investi un club gay de la capitale indonésienne et procédé à 141 (...)

logo article

KIM JONG-UN DIT QU’IL N’EST PAS KADHAFI, ET QUE LES OCCIDENTAUX NE PEUVENT RIEN CONTRE LUI

21/05/2017 par :

Dépeint par les médias occidentaux comme un personnage excentrique, personnage qui lâche les (...)

logo article

Gabon : les millions bloqués du lobbyiste américain qui portait les valises d’Ali Bongo

21/05/2017 par :

Ce sont plus de 8 millions de dollars qui auraient transité par les comptes de Joseph Szlavik, (...)

DEPECHES

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES