OPINION : Abdoul Mbaye, Aliou Sall et le scandale du pétrole : Que les masques tombent !

Je vous l’avais prédit : après le scandale Bictogo soulevé par Abdoul Mbaye, voici le début des lièvres débusqués dans le secteur pétrolier avec leur grosse marée noire où risquent de s’engluer surement les frères Sall !
Abdoul Mbaye et son Bureau politique demandent aux autorités sénégalaises, au premier rang desquels Macky évidemment « de faire connaître les noms, qualités et compétences des conseillers et agents de l’Etat du Sénégal engagés dans les négociations passées, actuelles et futures avec les sociétés bénéficiant de permis de recherche et signataires d’accords de partage de production. Ces précisions relèvent du souci des citoyens sénégalais de pouvoir être édifiés sur la défense de leurs intérêts par des représentants à la fois crédibles et compétents » !
Je devine déjà par avance les faciès noirauds totalement hallucinés des frères Sall empêtrés dans des affaires scandaleusement nauséeuses dans lesquels ils vont très prochainement patauger !
Prédisons aussi que bientôt cela va être le début des emmerdes pour Abdoul Mbaye. Qu’il s’arme ou se réarme de courage, en conséquence !
L’histoire du pétrole est un scandale politico-judiciaro-financier avec un montage des plus hallucinants ! En effet, tout d’abord il s’agit d’un énorme deal piloté depuis le palais, où l’on retrouve Baba Diao premier fournisseur du Sénégal en produits pétroliers, avec le statut de Conseiller spécial chargé des hydrocarbures.
C’est, dans les faits, une ignoble opération « d’appropriation de ressources nationales et de spoliation des peuples par des prédateurs, déjà expérimentée (dans la fournitures de produits pétroliers entre autres ) en d’autres lieux, et du (…) contrôle des cessions de parts de production par le biais de sociétés de négoces (traders) choisies sans appel à la concurrence ou créées pour la circonstance », dénonce Abdoul Mbaye !
M. Diao, Conseiller très spécial de Macky pour ne citer que lui, est un pacha si puissant qu’il aurait fait limoger une Maïmouna Ndoye Seck qui fit à l’époque dans le Ponce pilatisme, car on avait découvert dans la presse on ne sait par quel subterfuge ses courriers relatifs aux avertissements adressés au Directeur général de la Société Africaine de Raffinage, pour lui rappeler les règles de procédures de passation de marché publics qu’il violait allégrement.
Excédé par la position légaliste du ministre Maïmouna Ndoye Seck, M. diao aurait obtenu sa tête, et son exil au tourisme, et l’arrivée de M. Alassane Sall à la tête du très stratégique secteur de l’énergie !
Conflit d’intérêt quand tu nous tiens ! Pauvre Sénégal ! Pauvre peuple sénégalais !
Quel rôle a-t-il joué dans le dossier du pétrole du Sénégal, l’un des plus sinueux dont il est même devenu impossible de déterminer les tenants et les aboutissants ?
Aliou Sall se retrouve lui aussi en position de double acteur dans ce dossier qui atterrira certainement à la CREI, dès l’éviction de Macky. Il a touché au pétrole, a vendu ses parts acquis par « la prise de pourcentage dans les permis de recherche » et du jour au lendemain, il s’est retrouvé « courtier » ou intermédiaire dans le montage financier et l’installation de la banque la plus secrète du Sénégal ayant pignon sur rue à la place de l’indépendance, la fameuse BDK dont Abdoul Mbaye susurre qu’il ne s’agit ni plus ni moins que « d’un véhicule bancaire devant abriter les flux financiers quasi-illicites » !
D’où proviennent-ils ? Ils bénéficient à qui ?
Il ne faut pas avoir peur d’appeler les choses par leur nom : si Macky va jusqu’en Ouzbékiste je ne sais plus quoi pour soi disant s’inspirer de l’expérience de cet état dictatorialement dirigé en matière de gestion de ressources pétrolières, faisant fi au passage de l’expertise avérée en la matière des pays du golfe, de celle de nos confrères africains et j’en passe, c’est bien parce que cette histoire de pétrole est un imbroglio qu’il faudra bien désenchevêtrer un jour très prochain.
Ce jour est arrivé ; espérons qu’Abdoul Mbaye qui en connait très bien les tenants et les aboutissants aura le courage de ses idées, et que la force de sa conviction l’aidera à aller jusqu’au fond des choses, après l’annonce de l’infime partie du scandaleux iceberg qu’est ce deal de haute facture qui ressemble en tous points à un banditisme d’Etat concernant la gestion de notre pétrole, épuisé bien avant que de commencer à être exploité !
Il ne sera pas seul dans ce combat, en tout cas !

Cissé Kane NDAO
Président A.DE.R




AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

logo article

USA : Obama dénonce à son tour le décret Trump et encourage les manifestants

30/01/2017 par :

L’ex-président américain ne s’est pas exprimé depuis qu’il a quitté la Maison-Blanche il y a dix (...)

logo article

28e sommet de l’UA : le Guinéen Alpha Condé prend la présidence tournante

30/01/2017 par :

A Addis-Abeba, la cérémonie d’ouverture du 28e sommet de l’Union africaine a démarré. Les dossiers (...)

DEPECHES

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES