OMAR SARR : "Quand les vautours deviennent des porteurs de valise... Le PDS continue et se renforce."

La politique, pour la plupart d’entre nous, n’est pas un métier. Nous avons toujours demandé aux jeunes PDS qui en ont la capacité d’étudier, d’avoir un métier et de faire la politique. Parce qu’on ne saurait laisser le champ politique à ceux qui ne soucient pas du sort de la cité mais s’intéressent à leurs propres sorts. Hélas le champ politique est peuplé de ces vautours qui n’ont d’autre idéal que leur propre bien-être. Ils ont fait de la politique leur métier. Comme disait un d’entre eux, très sérieusement, « c’est la politique qui me permet de nourrir et de gérer ma famille ». Pour atteindre cet objectif, ils arpentent le sentier sinueux de la vie politique, ils trahissent et se nourrissent, trahissent et se nourrissent encore, trahissent et se nourrissent toujours, un peu à l’image de Sisyphe. C’est un destin tragique. Les personne-vautours, comme les vautours, sont à la recherche permanente de la nourriture, leurs trajectoires sont déterminées par l’emplacement des proies.

Dans ces semaines, parce que nous défendons le PDS et que nous ne sommes pas de la race des traitres, parce que nous serons toujours avec le Président Wade quelles que soient les difficultés du chemin que nous avons librement emprunté, les sycophantes du régime vont s’acharner sur nous. Nous les écouterons à peine parce que notre engagement est plus fort que leurs cris et leurs tentatives vaines de nous abattre. Les thuriféraires du régime vont travailler et expliquer l’impossible. Ils font faire croire, contrairement à ce que l’on voit tous les jours, que la force de notre parti est déclinante. Ils le disaient déjà autrefois en s’appuyant faussement sur la théorie des cycles de vie des produits alors que le PDS n’est pas un produit de commerce, il est le peuple sénégalais, son expression consciente et la marque de son devenir. Forgé comme premier parti national de masse après la colonisation, Il est le fil conducteur qui amènera vers la nation, le bien-être et les Etats Unis d’Afrique. C’est notre conviction. C’est le sens de notre engagement.

Nous espérons, de notre vivant, atteindre cet objectif mais si jamais la vitesse de nos actions amenant vers l’objectif est plus lente que la courbe de notre propre vie, nous laisserons à la jeune génération les clés et les fruits de cet engagement.

Tout le monde sait aujourd’hui que le régime de Macky SALL utilise des moyens colossaux pour détruire le PDS.. Nous sommes au courant de certains flux financiers et de moyens de chantage. Le pouvoir en place a réussi à créer et à entretenir une fraction politique publique dans le PDS. Nous avons aujourd’hui réussi à isoler la fraction et nous sommes en train de poser les jalons de sa destruction, en commençant par sa tête, Cette gangrène sans nul doute insignifiante, cette boule puante, elle ne pouvait prospérer. Ils utiliseront leurs média et tenteront de détourner notre attention mais notre chemin est déjà tracé. Et les faits sont particulièrement têtus. Les militants du PDS ont identifié les traitres et un cours nouveau s’appuyant sincèrement sur les valeurs cardinales du parti - la dignité, la justice et la fraternité -, se met peu à peu en place.

C’est triste de voir nos anciens frères devenir des porteurs de valise et autres délateurs au service du régime de Macky SALL. C’est hélas, encore et toujours, une loi de la vie. Ils seront pressés comme des citrons et jetés dans les poubelles. C’est leur triste sort. Personne ne peut s’accommoder de traitres. Ils peuvent tromper et même servir pendant un certain temps mais les masques vont très vite tomber. C’est le destin des traitres. Ils ne peuvent pas changer de nature.

Dans leur nouvelle mission qu’ils remplissent avec zèle – discréditer le PDS-, ils ne gênent pas. Ils inventeront en s’appuyant sur des silences complices. Ce serait bénéfique pour le pays que le régime de Macky SALL publie tous les rapports de l’IGE, comme cela tout le monde sera édifié sur comment nous avons géré individuellement et collectivement. Nous savons que ces rapports sont utilisés pour retourner certains responsables politiques qui ont détourné de l’argent public. Tôt ou tort, bien plus tôt que tard, la vérité éclatera et le peuple sera édifié. Chaque fois qu’un politique se transforme en vautour, essayez de comprendre l’artifice utilisé. Souvent ce sont des hommes sans scrupule qui ont fauté dans leur gestion et qui ont la couardise de la prison. Il faudrait une reddition totale et générale des comptes, et les résultats de ce travail doivent être accessibles à tous. Mais le pouvoir sait qu’en le faisant, il perdrait un de ses principaux moyens : le chantage.

Nous ne répondrons pas aux vautour-traitres mais quand, comble du ridicule, ces nouveaux porteurs de valise de Macky SALL vont jusqu’à dire ou écrire que « Oumar SARR a peur des huissiers », ils prennent les Sénégalais pour des demeurés. Le ridicule ne tue pas. Le courage de Oumar SARR est connu de tous. Et la personne qui détalait comme un lapin quand nous sommes venus lui annoncer qu’il était démis de sa position de président de groupe parlementaire qui le dit. C’est cette personne qui, lors d’une de nos manifestations, a couru plus vite que Usain Bolt pour échapper aux policiers qui le dit. Thiey !

Le PDS continue et se renforce. Le régime de Macky SALL ne se trompe guère. Les fédérations départementales se réunissent et dans la dignité réaffirment leur ancrage en soutenant sans réserve aucune le Président Wade face aux traitres. Debout, les militants ont défendu et défendent leur parti et les populations continuent d’adhérer et de s’approprier davantage le PDS. C’est l’essentiel. Les quolibets, les insultes et les traquenards continueront mais nous sommes forts, parce que nous sommes la vérité, parce que nous avons un but noble, un chef, le Président Wade et rien, absolument rien, ne nous détournera du chemin. Les traitres « trépasseront ». Le PDS continue.

Oumar SARR




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES