Nord du Nigeria : près de 350 corps retrouvés dans une fosse commune après les affrontements de décembre

Selon un haut responsable nigérian, près de 350 corps ont été enterrés dans une fosse commune dans le nord du Nigeria. Une enquête est en cours sur les faits, qui remontent à fin 2015, et qui concernent des affrontements entre l’armée et des membres d’une minorité chiite.

Cette révélation de Muhammad Namadi Musa, directeur général du Bureau interconfessionnel de l’État de Kaduna, selon qui 350 corps ont été retrouvés dans une fosse, vient corroborer les informations selon lesquelles au moins 300 personnes ont été tuées le 12 décembre 2015 dans des violences entre l’armée et la minorité chiite du Nigeria.

Que s’est-il passé le 12 décembre 2015 ?

Ces affrontements se sont produits à Zaria, fief du Mouvement islamique du Nigeria (IMN), où un barrage érigé par le mouvement en vue d’une procession religieuse avait bloqué le convoi du chef d’état-major des armées, le général Tukur Yusuf Buratai.

Les militaires ont accusé des partisans du chef de l’IMN, Ibrahim Zakzaky, d’avoir tenté d’assassiner le général, une accusation démentie par le groupe chiite, qui dénonce des exactions.

« La plupart des corps étaient recouverts de noir et on y a trouvé des femmes et des enfants », a précisé Muhammad Namadi Musa aux enquêteurs, ajoutant que les cadavres avaient été transportés à bord d’un convoi de camions escorté par l’armée. L’armée nigériane s’est défendue en assurant que les soldats avaient respecté les règles d’engagement à Zaria .

Quel bilan pour ces affrontements ?

Muhammad Namadi Musa a précisé aux enquêteurs avoir reçu un coup de téléphone le 13 décembre, lui demandant de se rendre au siège du gouvernement régional de Kaduna, où on lui a ordonné de se rendre à Zaria avec le chef de la police de l’État de Kaduna « pour déterminer le nombre de cadavres et la manière de les enterrer ».

À l’hôpital universitaire Ahmadu Bello « nous avons compté 156 corps », tandis que 191 autres étaient récupérés sur la base militaire de Zaria, a-t-il dit. Aucun bilan officiel n’a été publié mais l’ONG Human Rights Watch a rapporté qu’ « au moins 300 personnes » avaient été tuées et Amnesty International avait évalué le nombre des victimes à « des centaines ».

Une source médicale à l’hôpital universitaire Ahmadu Bello avait déclaré en janvier avoir compté au moins 400 corps à la morgue le soir du 12 décembre. L’IMN assure de son côté être sans nouvelles de 730 de ses membres, qu’elle pense avoir « été soit tués par les militaires, soit détenus ». L’armée a estimé ces chiffres « sans fondement ». Le ministère public avait quant à lui déclaré en février que 191 fidèles chiites avaient été inculpés pour violation de la législation sur les armes à feu et l’ordre public.

Quelle suite pour l’enquête ?

Amnesty International a déclaré que cette révélation était « une étape importante pour traduire les coupables présumés de ces crimes » devant un tribunal. « Il convient désormais de boucler les sites de ces fosses communes afin qu’une enquête indépendante puisse commencer », a déclaré M.K. Ibrahim, directeur d’Amnesty International Nigeria.

« Il faut exhumer les corps et les autorités nigérianes doivent maintenant statuer sur le sort des personnes qui font l’objet d’une détention non reconnue, soit en les inculpant soit en les libérant », a-t-il poursuivi. Le mouvement chiite accuse notamment le gouvernement de détenir illégalement son chef, Ibrahim Zakzaky, et réclame sa libération.

Ibrahim Zakzaky et l’IMN ont déjà eu maille à partir avec les autorités nigérianes dans leur combat pour créer un État islamique à l’iranienne. Le chef religieux a déjà été incarcéré à plusieurs reprises. JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Un sniper abat un terroriste de l’EI à 2,4 km de distance

22/05/2017 par :

Selon le Daily Mail, un sniper de l’armée britannique a utilisé "le fusil le plus puissant du (...)

logo article

Des centaines de personnes arrêtées dans un club gay en Indonésie

22/05/2017 par :

La police de Djakarta a investi un club gay de la capitale indonésienne et procédé à 141 (...)

logo article

KIM JONG-UN DIT QU’IL N’EST PAS KADHAFI, ET QUE LES OCCIDENTAUX NE PEUVENT RIEN CONTRE LUI

21/05/2017 par :

Dépeint par les médias occidentaux comme un personnage excentrique, personnage qui lâche les (...)

logo article

Gabon : les millions bloqués du lobbyiste américain qui portait les valises d’Ali Bongo

21/05/2017 par :

Ce sont plus de 8 millions de dollars qui auraient transité par les comptes de Joseph Szlavik, (...)

logo article

Libye : les forces loyales à Haftar bombardent leurs rivaux dans le sud

21/05/2017 par :

Les forces loyales à Khalifa Haftar, chef autoproclamé de l’armée nationale libyenne (ANL), ont (...)

logo article

Pyongyang tire un nouveau missile, réunion d’urgence à l’ONU

21/05/2017 par :

Le Conseil de sécurité va se réunir d’urgence mardi sur la Corée du Nord, qui a procédé dimanche à (...)

logo article

À Ryad, Trump se veut porteur d’un message "d’amitié, d’espoir et d’amour"

21/05/2017 par :

Le président américain Donald Trump s’est déclaré dimanche porteur d’un message "d’amitié, d’espoir (...)

logo article

Un panafricaniste menace de s’attaquer aux présidents africains hostiles à la lutte contre le franc CFA

21/05/2017 par :

Le panafricaniste de renom, Kemi Seba, président de l’Urgences panafricanistes, présent à (...)

logo article

Nigeria : les lycéennes libérées retrouvent leur famille

21/05/2017 par :

Scènes de joie à Abuja au Nigéria. Ces familles viennent de retrouver leurs filles après trois ans (...)

logo article

7 fumeurs sur 10 ont déjà essayé d’arrêter la cigarette (sans succès)

21/05/2017 par :

En France, 69 % des fumeurs ont déjà essayé de dire « adieu » à la cigarette. Une démarche délicate, (...)

logo article

Notre corps peut chauffer à 50 degrés

21/05/2017 par :

La régulation de la température corporelle serait liée à l’activité des mitochondries, des usines à (...)

DEPECHES

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES