Nigeria : la Banque centrale va introduire un régime de change plus flexible

Longtemps opposée à ce principe, la Banque centrale du Nigeria a indiqué ce mardi son intention d’introduire un taux de change plus flexible pour la devise nationale le naira, qui est aujourd’hui arrimé au dollar américain. Les modalités de ce nouveau régime de change devaient être dévoilées dans les prochains jours.
Naira : "La chute des prix du pétrole va continuer à affaiblir la monnaie"
La Banque centrale du Nigeria va adopter un régime de change plus flexible, a annoncé ce mardi Godwin Emefiele, gouverneur de la Central Bank of Nigeria (CBN), selon des propos rapportés par l’agence Reuters.

« Le MPC (Comité de politique monétaire) a voté à l’unanimité pour adopter une politique de taux de change flexible afin de restaurer les propriétés d’ajustement automatique du taux de change », a déclaré Godwin Emefiele à la presse ce mardi, rapporte Reuters. Selon le dirigeant nigérian, les détails de cette nouvelle politique de change devraient être dévoilés au cours des prochains jours.

Godwin Emefiele a simplement ajouté que la banque centrale comptait « conserver une petite fenêtre pour le financement de transactions critiques » et que « les détails des opérations du marché seraient rendus publics par la banque centrale au moment opportun », toujours selon la même source.

Une volte-face

Cette annonce représente une volte-face remarquable dans la politique monétaire du Nigeria. Le pays a jusqu’à présent maintenu un régime de parité fixe avec le dollar américain, établi par la CBN et maintenu par celle-ci dans une bande de fluctuation très limitée autour de sa valeur centrale à travers des interventions sur le marché des changes.

La décision de la Banque centrale du Nigeria intervient dans un contexte marqué par un décalage très important entre le taux de change officiel (197 nairas pour un dollar américain) et en net décalage avec ceux pratiqués sur les marchés informels, où le cours de la devise nigériane est jusqu’à 40 % inférieur.

Une mesure longtemps rejetée par les autorités

Réclamée par de nombreux opérateurs économiques du pays, la dévaluation du naira, voire l’instauration d’un régime de change (plus) flexible, avait été opposée par les autorités nigérianes, au premier rang desquelles le président Muhammadu Buhari.

Les opposants à une modification du régime de change ont insisté, au cours des mois écoulés, sur son impact éventuel sur la balance commerciale du pays, craignant une nette hausse des importations favorisées par un naira plus faible.

Les partisans d’un régime flottant ont eux mis en avant les conséquences négatives des barrières que la Banque centrale a imposées sur l’accès aux devises étrangères, ainsi que la hausse drastique de leurs cours sur le marché informel.

Net recul des réserves de change

Les interventions de la CBN sur les marchés de change afin de stabiliser le naira ont eu un impact important sur les réserves de devises du Nigeria, dans un contexte déjà défavorable en raison du recul des recettes pétrolières.

En 2015, les réserves de change du pays ont baissé de -6 milliards de dollars, s’établissant à 28,4 milliards de dollars fin décembre 2015, selon Moody’s. Début avril, l’agence de notation les évaluait à 27,7 milliards de dollars.

Hier, lundi 23 mai, le gouvernement avait déjà indiqué son intention d’utiliser dorénavant un taux de change de 285 nairas pour un dollar américain pour les importations d’essence plutôt que le taux officiel de 197 nairas pour un dollar. JEUNE AFRIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES