Nigeria : la Banque centrale va introduire un régime de change plus flexible

Longtemps opposée à ce principe, la Banque centrale du Nigeria a indiqué ce mardi son intention d’introduire un taux de change plus flexible pour la devise nationale le naira, qui est aujourd’hui arrimé au dollar américain. Les modalités de ce nouveau régime de change devaient être dévoilées dans les prochains jours.
Naira : "La chute des prix du pétrole va continuer à affaiblir la monnaie"
La Banque centrale du Nigeria va adopter un régime de change plus flexible, a annoncé ce mardi Godwin Emefiele, gouverneur de la Central Bank of Nigeria (CBN), selon des propos rapportés par l’agence Reuters.

« Le MPC (Comité de politique monétaire) a voté à l’unanimité pour adopter une politique de taux de change flexible afin de restaurer les propriétés d’ajustement automatique du taux de change », a déclaré Godwin Emefiele à la presse ce mardi, rapporte Reuters. Selon le dirigeant nigérian, les détails de cette nouvelle politique de change devraient être dévoilés au cours des prochains jours.

Godwin Emefiele a simplement ajouté que la banque centrale comptait « conserver une petite fenêtre pour le financement de transactions critiques » et que « les détails des opérations du marché seraient rendus publics par la banque centrale au moment opportun », toujours selon la même source.

Une volte-face

Cette annonce représente une volte-face remarquable dans la politique monétaire du Nigeria. Le pays a jusqu’à présent maintenu un régime de parité fixe avec le dollar américain, établi par la CBN et maintenu par celle-ci dans une bande de fluctuation très limitée autour de sa valeur centrale à travers des interventions sur le marché des changes.

La décision de la Banque centrale du Nigeria intervient dans un contexte marqué par un décalage très important entre le taux de change officiel (197 nairas pour un dollar américain) et en net décalage avec ceux pratiqués sur les marchés informels, où le cours de la devise nigériane est jusqu’à 40 % inférieur.

Une mesure longtemps rejetée par les autorités

Réclamée par de nombreux opérateurs économiques du pays, la dévaluation du naira, voire l’instauration d’un régime de change (plus) flexible, avait été opposée par les autorités nigérianes, au premier rang desquelles le président Muhammadu Buhari.

Les opposants à une modification du régime de change ont insisté, au cours des mois écoulés, sur son impact éventuel sur la balance commerciale du pays, craignant une nette hausse des importations favorisées par un naira plus faible.

Les partisans d’un régime flottant ont eux mis en avant les conséquences négatives des barrières que la Banque centrale a imposées sur l’accès aux devises étrangères, ainsi que la hausse drastique de leurs cours sur le marché informel.

Net recul des réserves de change

Les interventions de la CBN sur les marchés de change afin de stabiliser le naira ont eu un impact important sur les réserves de devises du Nigeria, dans un contexte déjà défavorable en raison du recul des recettes pétrolières.

En 2015, les réserves de change du pays ont baissé de -6 milliards de dollars, s’établissant à 28,4 milliards de dollars fin décembre 2015, selon Moody’s. Début avril, l’agence de notation les évaluait à 27,7 milliards de dollars.

Hier, lundi 23 mai, le gouvernement avait déjà indiqué son intention d’utiliser dorénavant un taux de change de 285 nairas pour un dollar américain pour les importations d’essence plutôt que le taux officiel de 197 nairas pour un dollar. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES