Nigeria : la Banque centrale va introduire un régime de change plus flexible

Longtemps opposée à ce principe, la Banque centrale du Nigeria a indiqué ce mardi son intention d’introduire un taux de change plus flexible pour la devise nationale le naira, qui est aujourd’hui arrimé au dollar américain. Les modalités de ce nouveau régime de change devaient être dévoilées dans les prochains jours.
Naira : "La chute des prix du pétrole va continuer à affaiblir la monnaie"
La Banque centrale du Nigeria va adopter un régime de change plus flexible, a annoncé ce mardi Godwin Emefiele, gouverneur de la Central Bank of Nigeria (CBN), selon des propos rapportés par l’agence Reuters.

« Le MPC (Comité de politique monétaire) a voté à l’unanimité pour adopter une politique de taux de change flexible afin de restaurer les propriétés d’ajustement automatique du taux de change », a déclaré Godwin Emefiele à la presse ce mardi, rapporte Reuters. Selon le dirigeant nigérian, les détails de cette nouvelle politique de change devraient être dévoilés au cours des prochains jours.

Godwin Emefiele a simplement ajouté que la banque centrale comptait « conserver une petite fenêtre pour le financement de transactions critiques » et que « les détails des opérations du marché seraient rendus publics par la banque centrale au moment opportun », toujours selon la même source.

Une volte-face

Cette annonce représente une volte-face remarquable dans la politique monétaire du Nigeria. Le pays a jusqu’à présent maintenu un régime de parité fixe avec le dollar américain, établi par la CBN et maintenu par celle-ci dans une bande de fluctuation très limitée autour de sa valeur centrale à travers des interventions sur le marché des changes.

La décision de la Banque centrale du Nigeria intervient dans un contexte marqué par un décalage très important entre le taux de change officiel (197 nairas pour un dollar américain) et en net décalage avec ceux pratiqués sur les marchés informels, où le cours de la devise nigériane est jusqu’à 40 % inférieur.

Une mesure longtemps rejetée par les autorités

Réclamée par de nombreux opérateurs économiques du pays, la dévaluation du naira, voire l’instauration d’un régime de change (plus) flexible, avait été opposée par les autorités nigérianes, au premier rang desquelles le président Muhammadu Buhari.

Les opposants à une modification du régime de change ont insisté, au cours des mois écoulés, sur son impact éventuel sur la balance commerciale du pays, craignant une nette hausse des importations favorisées par un naira plus faible.

Les partisans d’un régime flottant ont eux mis en avant les conséquences négatives des barrières que la Banque centrale a imposées sur l’accès aux devises étrangères, ainsi que la hausse drastique de leurs cours sur le marché informel.

Net recul des réserves de change

Les interventions de la CBN sur les marchés de change afin de stabiliser le naira ont eu un impact important sur les réserves de devises du Nigeria, dans un contexte déjà défavorable en raison du recul des recettes pétrolières.

En 2015, les réserves de change du pays ont baissé de -6 milliards de dollars, s’établissant à 28,4 milliards de dollars fin décembre 2015, selon Moody’s. Début avril, l’agence de notation les évaluait à 27,7 milliards de dollars.

Hier, lundi 23 mai, le gouvernement avait déjà indiqué son intention d’utiliser dorénavant un taux de change de 285 nairas pour un dollar américain pour les importations d’essence plutôt que le taux officiel de 197 nairas pour un dollar. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES