Nigeria : Hollande arrivé à Abuja pour un sommet consacré à Boko Haram

Le président français, François Hollande, est arrivé vendredi soir à Abuja, à la veille d’un sommet régional consacré à la lutte contre le groupe islamiste armé Boko Haram.

À Abuja, M. Hollande sera le seul président non africain à participer samedi au sommet. Un premier sommet avait été organisé à Paris le 17 mai 2014.

Lors de cette rencontre seront aussi représentés le Cameroun, le Tchad et le Niger ainsi que la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Les attaques du groupe islamiste, qui sévit depuis 2009 dans le nord-est du Nigeria, ont fait plus de 20.000 morts, selon la Banque mondiale, empiétant au-delà des frontières, au Niger, Cameroun et Tchad.

Depuis deux ans, la coopération régionale s’est renforcée, avec la mise en place d’une force multinationale mixte (FMM) de 8.500 hommes. L’emprise territoriale des jihadistes a régressé mais les attentats meurtriers se sont multipliés.

Le président a auparavant passé quelques heures en Centrafrique, où il s’est entretenu avec le nouveau président Faustin Archange Touadéra du désengagement des troupes françaises et à la reconstruction d’un pays ruiné.

« L’opération Sangaris se termine »

« Aujourd’hui, l’opération Sangaris se termine », a déclaré M. Hollande.

« Je l’avais décidée au tout début de décembre 2013 parce que le chaos avait hélas saisi la Centrafrique et parce que des massacres s’y produisait », a-t-il rappelé, avant de saluer « le courage exemplaire » des soldats. « Sangaris est une opération parfaitement réussie », a-t-il jugé.

L’opération doit se terminer en décembre, au terme d’un désengagement progressif. De plus de 2.500 militaires au plus fort de la crise, Sangaris n’en compte déjà plus que 650, selon l’entourage de M. Hollande.

« Nos armées sont appelées sur d’autres fronts, toujours la zone du Sahel », mais aussi « la Syrie et l’Irak », a-t-il expliqué : en outre, « la France est toujours sous la menace terroriste ».

« Mais la France est et sera toujours là » dans le cadre de la force de l’ONU (Minusca) et de la mission européenne, a-t-il assuré à son homologue centrafricain.

M. Hollande s’était rendu dans la capitale de l’ex-colonie française à deux reprises, en décembre 2013 et février 2014, alors que l’opération Sangaris venait de se déployer pour stopper des violences intercommunautaires.

Aujourd’hui, « je reviens alors que la transition a réussi, la stabilité a été retrouvée », a affirmé Hollande, ajoutant que désormais « la France veut prendre la tête d’un groupe de bailleurs pour la Centrafrique », car « il n’y aura de sécurité que par le développement et il n’y aura de développement que par la sécurité ».

M. Touadéra a remercié son hôte pour son action en faveur de la Centrafrique, soulignant que de son côté, il s’attachait à relever « les défis du moment, que sont la paix, la sécurité, la réconciliation nationale, l’assainissement des finances publiques » dans un pays rongé par la corruption.

« Pas d’impunité’ pour les abus sexuels

M. Hollande s’est ensuite rendu – entouré d’un important dispositif de sécurité et acclamé par la foule – dans le quartier du PK5, où il s’était déjà allé en février 2014.

A l’époque, cette enclave musulmane de Bangui était au coeur d’affrontements sanglants entre milices majoritairement chrétiennes anti-balaka et ex-rebelles à dominante musulmane de la Séléka

« Le quartier était quasi désert, la tension extrême », s’est-il souvenu. « Aujourd’hui c’était très différent, avec cette liesse, avec tous les représentants des musulmans, des chrétiens qui étaient là ensemble, les commerçants aussi. C’était une belle image par rapport à ce qui s’est produit ».

Sa visite est également intervenue alors que des soldats français et des Casques bleus engagés en Centrafrique sont soupçonnés d’abus sexuels pour lesquels trois enquêtes judiciaires ont été ouvertes à Paris. « S’il y a des responsabilités, il n’y aura pas d’impunité », a-t-il répété.

Le chef de l’Etat a par ailleurs été sollicité par l’organisation Reporters sans frontières et la mère de la photojournaliste française Camille Lepage, tuée le 12 mai 2014 dans une embuscade dans l’ouest de la RCA, qui estiment que l’enquête sur les circonstances de sa mort « piétine ».

« Nous avons convenu que la justice devait passer, que nous devions tout savoir, a-t-il assuré. JEUNE ARIQUE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES