Niger : Mahamadou Issoufou affirme avoir déjoué une tentative de coup d’État

Lors d’une allocution à la télévision nationale jeudi soir, le président nigérien Mahamadou Issoufou a affirmé qu’une tentative de coup d’État avait été déjouée, justifiant ainsi une vague d’arrestations de militaires à travers le pays.

« L’objectif de ces individus animés par je ne sais quelle motivation était de renverser les institutions démocratiquement élues », a affirmé le président nigérien, Mahamadou Issoufou, quelques heures avant le début du 57e anniversaire de l’Indépendance.

Ces derniers « envisageaient notamment d’utiliser la puissance de feu des moyens aériens », a-t-il ajouté, évoquant également une tentative de déstabilisation du pays en vue de l’élection présidentielle du 21 février 2016, lors de laquelle il briguera un second mandat.

Plusieurs militaires interpellés

« Alors que toutes les institutions qui en ont la charge préparent activement les élections afin que le peuple nigérien puisse faire son arbitrage dans la transparence, une poignée d’individus (…) ont décidé de substituer leur propre arbitrage à celui du peuple souverain », a ajouté Mahamadou Issoufou.

« Les principaux auteurs de cette folle aventure ont pu être tous identifiés et arrêtés à l’exception d’un seul en fuite. La situation est calme et sous contrôle, l’enquête en cours permettra d’identifier les autres acteurs et complices éventuels de ce funeste complot contre la sûreté de l’État », a-t-il conclu.

Un putsch déjà déjoué en 2011, selon Issoufou

Comme l’annonçait Jeune Afrique, plusieurs hauts-gradés figurent parmi les personnes entendues. En font partie le général d’aviation Souleymane Salou, ancien chef d’état-major des armées sous le régime militaire du Général Djibo Salou auquel Mahamadou Issoufou avait succédé au pouvoir. Selon la presse, le lieutenant-colonel Idi Abdou Dan Haoua, commandant de la base aérienne de Niamey, ou le Commandant Naré Maidoka, chef du 1er Bataillon d’Artillerie de Tillabéri, ont également été interpellés.

Ce n’est pas la première fois que le président nigérien affirme avoir déjoué un coup d’État. En 2011, il avait déjà annoncé dans un message à la Nation avoir empêché un putsch contre son régime.

Vives tensions entre le pouvoir et l’opposition

Les relations sont tendues entre le pouvoir et l’opposition à l’approche des élections de février. Un climat accentué par l’emprisonnement de Hama Amadou, candidat à la présidentielle, et détenu depuis son retour au Niger il y a trois semaines. Il est accusé de trafic présumé de bébés avec le Nigeria, mais l’opposition dénonce un « procès politique ».
Les tensions entre l’opposition et le parti au pouvoir vont en s’accentuant. Mardi, l’opposition a ainsi suspendu sa participation au comité sur l’audit du fichier électoral réclamant des experts internationaux et critiquant les délais trop courts. Les opposants accusent aussi le président Issoufou de provoquer des scissions au sein de leurs formations pour assurer sa réélection.

En août, l’opposition avait rejeté le calendrier fixé par la commission électorale, dénonçant une absence de « consensus ». Elle avait auparavant critiqué la Cour constitutionnelle, qui valide les candidatures et les résultats des élections, pour son « allégeance » au président. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES