Netanyahu autorise le bouclage des quartiers arabes de Jérusalem-Est

L’escalade se poursuit au Proche-Orient avec la mort, ce mardi 13 octobre, de trois Israéliens dans deux attentats distincts à Jérusalem. Les assaillants étaient des Palestiniens et deux d’entre eux ont été tués. A la suite de ces nouvelles attaques, le gouvernement de Benyamin Netanyahu a annoncé le renforcement des mesures de sécurité.

Le cabinet de sécurité israélien s’est réuni ce mardi soir pour prendre de nouvelles mesures sécuritaires. La police est désormais autorisée à boucler les quartiers arabes de Jérusalem-Est en cas de friction ou d’incitation à la violence. Cela peut se traduire par des barrages filtrants ou même un couvre-feu. Les autorités ont d’ailleurs commencé à installer des checkpoints autour des quartiers palestiniens, signale l’Agence France-Presse ce mercredi matin.

Les auteurs d’attentat verront également leur maison démolie sans avoir le droit de reconstruire. Leur permis de résidence en Israël sera révoqué. Enfin, l’armée va envoyer des soldats pour soutenir la police dans les villes, des agents de sécurité privés vont aussi être déployés dans les transports en commun à Jérusalem après l’attaque dans un bus ce mardi.

Mais ces mesures sont pour autant loin de faire l’unanimité. Un récent sondage montre d’ailleurs que les Israéliens ne font plus confiance, comme dans le passé, à Benyamin Netanyahu, notamment dans son image de « Monsieur sécurité ». Il suffit de voir les éditoriaux et les commentaires ce matin, dans lesquels Netanyahu est accusé de diviser Jérusalem. Pour le journal Haaretz, « la peur pousse le gouvernement à adopter les pires décisions ».

De leur côté, les Palestiniens ont annoncé qu’ils allaient saisir l’ONU et la Cour pénale internationale après la mort d’environ 30 Palestiniens dans les violences qui secouent le Proche-Orient depuis début octobre.

La peur gagne du terrain à Jérusalem

Même si la vie semble avoir repris son cours ce mercredi matin à Jérusalem, constate notre correspondante à Jérusalem Muriel Paradon, mardi soir, le silence était pesant. Les rues d’habitude animées étaient désertes, les Israéliens cloitrés chez eux, les terrasses des cafés vides. Les seuls bruits que l’on entendait étaient les sirènes de police et d’ambulance. Mais dans les quartiers palestiniens, c’est aussi la psychose, la peur d’actes de vengeance et des policiers qui sont à cran.

Inquiétude aussi pour les enfants dans les établissements scolaires et déjà les parents s’organisent pour monter des tours de garde, ajoute notre deuxième correspondant à Jérusalem Michel Paul. Un exemple : l’auteur de l’attaque à la voiture bélier de mardi travaillait à la compagnie des téléphones. Des particuliers auraient refusé de recevoir chez eux les techniciens arabes de cette compagnie venus réparés leurs lignes téléphoniques.

Plusieurs localités de la périphérie de Jérusalem, notamment des colonies de peuplement, ont également annoncé qu’elles limitaient ou interdisaient l’entrée d’Arabes, même ceux qui possèdent une carte d’identité israélienne, ce qui en principe est illégal. Israéliens et Palestiniens se tiennent donc à distance, ce qui donne le sentiment que la ville est véritablement coupée en deux. RFI



AFRIQUE-MONDE

logo article

Quand Melania refuse de prendre la main de Donald Trump

23/05/2017 par :

Melania Trump est une épouse discrète, mais dont les réactions non verbales sont parfois plus (...)

logo article

Les services de sécurité pensent avoir identifié l’auteur de l’attaque

23/05/2017 par :

Les services de sécurité pensent avoir identifié l’auteur de l’attentat perpétré lundi soir lors du (...)

logo article

Trump promet de faire "tout son possible" pour un accord de paix au Proche-Orient

23/05/2017 par :

Le président des Etats-Unis Donald Trump s’est engagé mardi à Bethléem en Cisjordanie occupée à (...)

logo article

Des pirates liés à la Corée du Nord très probablement derrière WannaCry

23/05/2017 par :

Le groupe de pirates informatiques Lazarus, soupçonné d’avoir partie liée avec la Corée du Nord, (...)

logo article

Attentat de Manchester : Au moins 22 morts

23/05/2017 par :

Un attentat suicide a fait au moins 22 morts, dont des enfants, et 59 blessés à l’issue d’un (...)

logo article

L’Iran dénonce le "show" de Ryad et rejette les accusations de Trump

23/05/2017 par :

Le président iranien Hassan Rohani a répondu lundi aux attaques des Etats-Unis et de l’Arabie (...)

logo article

Soudan du Sud : Salva Kiir annonce un cessez-le-feu

23/05/2017 par :

Le président sud soudanais a déclaré un cessez-le-feu unilatéral qui selon lui était effectif à (...)

logo article

Un sniper abat un terroriste de l’EI à 2,4 km de distance

22/05/2017 par :

Selon le Daily Mail, un sniper de l’armée britannique a utilisé "le fusil le plus puissant du (...)

logo article

Des centaines de personnes arrêtées dans un club gay en Indonésie

22/05/2017 par :

La police de Djakarta a investi un club gay de la capitale indonésienne et procédé à 141 (...)

logo article

KIM JONG-UN DIT QU’IL N’EST PAS KADHAFI, ET QUE LES OCCIDENTAUX NE PEUVENT RIEN CONTRE LUI

21/05/2017 par :

Dépeint par les médias occidentaux comme un personnage excentrique, personnage qui lâche les (...)

logo article

Gabon : les millions bloqués du lobbyiste américain qui portait les valises d’Ali Bongo

21/05/2017 par :

Ce sont plus de 8 millions de dollars qui auraient transité par les comptes de Joseph Szlavik, (...)

DEPECHES

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES