NIGER : Ali Idrissa, l’anti-souffre-douleur d’Areva

Son nom a fini de faire le tour du monde. Au gré des épreuves, au prix même parfois de sa vie, l’insatiable et inoxydable militant social nigérien Ali Idrissa (40 ans) brille. Sous l’étuve de la chaudière de l’oligarchie politico-industrielle et les cris stridents des couches opprimées, l’homme s’est forgé une solide carapace.

L’enfant prodige de Niamey impose sa marque de fabrique. La quarantaine consumée, le chemin fut long avant de voir le bout du tunnel. Entre une vie austère de moine il y a quelques années passée dans les labyrinthes des faubourgs-quartiers de la capitale nigérienne et son statut actuel de PDG du groupe de médias, RTL (Radio télévision Labari), beaucoup d’eau à coulé sous les ponts. Adepte d’un militantisme « positif » chevillé à son corps depuis sa tendre enfance pour sortir des ténèbres les masses prolétaires et moyennes d’une société qui s’est vu confisquer son désir d’existence, celui que l’on présente comme le José Bové nigérien a construit sa vie, brique par brique. « Il s’est toujours tracé un sillon de combattant acharné pour des causes sociales justes », nous confie un membre influent de la société civile. Pourtant, devenu une des icônes les plus emblématiques de l’Africanisme solidaire et citoyen sur le continent au service de l’éveil des peuples jusque-là opprimés, Ali Idrissa ne prend pas la grosse tête. En quelque sorte, il marche sur des oeufs lézardés. Au gré de ses luttes intermittentes et intempestives contre la confiscation des libertés et droits de la société nigérienne par une oligarchie politico-industrielle, il sait bien que son combat auprès de la société en proie à la famine, à l’analphabétisme et à la corruption n’est pas une sinécure.

A Niamey, son militantisme social écrin et obstiné est plus qu’un livre de chevet à la Ché. Une sorte de troisième voie royale quand l’Etat et les officines politiques n’ont plus la recette magique de changer la physionomie de leurs concitoyens. Ali Idrissa l’utilise comme une arme et carbure à bord de la boîte à équations.

L’homme est réputé pour ses critiques virulentes et positions corsées envers le haut establishment de la firme française Areva, laquelle continue à piller l’uranium nigérien et pomper les caisses de l’Etat. Des centaines de milliards échappent au trésor public. Bientôt plus d’un demi-siècle. Des tripes, il en possède. A la tête du Rotab et du groupe de presse audiovisuel RTL, il déroule sa recette d’anti souffre-douleur. Une cuvée de missiles contre ce dernier rempart de la Françafrique.

« Nous sommes le quatrième producteur mondial d’uranium, comment était-il possible qu’il n’y ait pas d’argent dans les caisses ? Si l’uranium représente 70% de nos exportations, comment se fait-il qu’il ne contribue qu’à 5,8% à notre PIB », peste le héros du mouvement anti-Areva. Ange chez les populations opprimées, certains de ses détracteurs poussent la caricature en le présentant comme un vaudeville trinquart. « Je ne m’occupe pas de ce qu’on pense de moi, mais de ce que je donne aux populations en termes de dividendes de justice, de liberté, de bonne gouvernance et de mieuxêtre social », confesse l’icône autour d’une tasse de thé recevant Les Afriques. Beaucoup ergotent ça et là que ses rapports avec le pouvoir ne sont pas si exécrables autant que certains le pensent. Car, Ali Idrissa qui refuse de passer comme un pyromane est aussi bien connecté dans une frange des officines. Sa récente passe d’armes avec une haute personnalité gouvernementale était plus motivée pour une clarification du jeu politique au-delà des querelles de chapelle.

Son carnet d’adresses bien garni va des allées du Quai d’Orsay à la Tour de Manhattan aux Etats-Unis en passant par les lambris dorés des palais africains.
Ni gourou, ni chambellan, ni correspondant chocolaté, Ali Idrissa, père de 4 enfants, porte à hue et à dia un combat qui s’apparente à celui de Julius Malema, l’intrépide héros des mineurs sud-africains.

ISMAEL AIDARA, ENVOYÉ SPÉCIAL



AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique

13/04/2017 par :

Kinshasa a décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles, a déclaré le ministère (...)

logo article

Abidjan accueille la réunion biannuelle de la zone Franc CFA

12/04/2017 par :

Abidjan sera la capitale de la zone Francs CFA ces 13 et 14 avril. La capitale économique (...)

logo article

Gambie : Jammeh, Coumba Gawlo et les milliers de dollars

12/04/2017 par :

Les services de sécurité de la Gambie ont exhumé 27 corps, selon les informations de Oumar (...)

logo article

Famine en Afrique : l’ ONU alerte sur le risque d’un nombre de morts « massif »

12/04/2017 par :

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés tire la sonnette d’alarme. Le nombre de morts (...)

logo article

Mali : un nouveau gouvernement de 35 membres formé

12/04/2017 par :

Le nouveau Premier ministre malien Abdoulaye Idrissa Maiga a formé son gouvernent ce mardi, fort (...)

logo article

Zambie : arrestation pour trahison du chef de l’opposition

12/04/2017 par :

Hakainde Hichilema, le chef de l’opposition zambienne, a été arrêté ce mardi 11 avril par la police (...)

logo article

France-Afrique : à l’Élysée, François Hollande soigne son héritage africain

11/04/2017 par :

En moins de deux semaines, du 31 mars au 14 avril, François Hollande a reçu (et va recevoir) (...)

logo article

Côte d’Ivoire : la vice-présidence de Daniel Kablan Duncan, retraite dorée ou tremplin politique ?

10/04/2017 par :

Mi-janvier, Daniel Kablan Duncan quittait la primature pour la vice-présidence, un poste aux (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

DEPECHES

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES