NIGER : Ali Idrissa, l’anti-souffre-douleur d’Areva

Son nom a fini de faire le tour du monde. Au gré des épreuves, au prix même parfois de sa vie, l’insatiable et inoxydable militant social nigérien Ali Idrissa (40 ans) brille. Sous l’étuve de la chaudière de l’oligarchie politico-industrielle et les cris stridents des couches opprimées, l’homme s’est forgé une solide carapace.

L’enfant prodige de Niamey impose sa marque de fabrique. La quarantaine consumée, le chemin fut long avant de voir le bout du tunnel. Entre une vie austère de moine il y a quelques années passée dans les labyrinthes des faubourgs-quartiers de la capitale nigérienne et son statut actuel de PDG du groupe de médias, RTL (Radio télévision Labari), beaucoup d’eau à coulé sous les ponts. Adepte d’un militantisme « positif » chevillé à son corps depuis sa tendre enfance pour sortir des ténèbres les masses prolétaires et moyennes d’une société qui s’est vu confisquer son désir d’existence, celui que l’on présente comme le José Bové nigérien a construit sa vie, brique par brique. « Il s’est toujours tracé un sillon de combattant acharné pour des causes sociales justes », nous confie un membre influent de la société civile. Pourtant, devenu une des icônes les plus emblématiques de l’Africanisme solidaire et citoyen sur le continent au service de l’éveil des peuples jusque-là opprimés, Ali Idrissa ne prend pas la grosse tête. En quelque sorte, il marche sur des oeufs lézardés. Au gré de ses luttes intermittentes et intempestives contre la confiscation des libertés et droits de la société nigérienne par une oligarchie politico-industrielle, il sait bien que son combat auprès de la société en proie à la famine, à l’analphabétisme et à la corruption n’est pas une sinécure.

A Niamey, son militantisme social écrin et obstiné est plus qu’un livre de chevet à la Ché. Une sorte de troisième voie royale quand l’Etat et les officines politiques n’ont plus la recette magique de changer la physionomie de leurs concitoyens. Ali Idrissa l’utilise comme une arme et carbure à bord de la boîte à équations.

L’homme est réputé pour ses critiques virulentes et positions corsées envers le haut establishment de la firme française Areva, laquelle continue à piller l’uranium nigérien et pomper les caisses de l’Etat. Des centaines de milliards échappent au trésor public. Bientôt plus d’un demi-siècle. Des tripes, il en possède. A la tête du Rotab et du groupe de presse audiovisuel RTL, il déroule sa recette d’anti souffre-douleur. Une cuvée de missiles contre ce dernier rempart de la Françafrique.

« Nous sommes le quatrième producteur mondial d’uranium, comment était-il possible qu’il n’y ait pas d’argent dans les caisses ? Si l’uranium représente 70% de nos exportations, comment se fait-il qu’il ne contribue qu’à 5,8% à notre PIB », peste le héros du mouvement anti-Areva. Ange chez les populations opprimées, certains de ses détracteurs poussent la caricature en le présentant comme un vaudeville trinquart. « Je ne m’occupe pas de ce qu’on pense de moi, mais de ce que je donne aux populations en termes de dividendes de justice, de liberté, de bonne gouvernance et de mieuxêtre social », confesse l’icône autour d’une tasse de thé recevant Les Afriques. Beaucoup ergotent ça et là que ses rapports avec le pouvoir ne sont pas si exécrables autant que certains le pensent. Car, Ali Idrissa qui refuse de passer comme un pyromane est aussi bien connecté dans une frange des officines. Sa récente passe d’armes avec une haute personnalité gouvernementale était plus motivée pour une clarification du jeu politique au-delà des querelles de chapelle.

Son carnet d’adresses bien garni va des allées du Quai d’Orsay à la Tour de Manhattan aux Etats-Unis en passant par les lambris dorés des palais africains.
Ni gourou, ni chambellan, ni correspondant chocolaté, Ali Idrissa, père de 4 enfants, porte à hue et à dia un combat qui s’apparente à celui de Julius Malema, l’intrépide héros des mineurs sud-africains.

ISMAEL AIDARA, ENVOYÉ SPÉCIAL




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES