NATIONALITE : Le MEEL contre toute tentative de blocage de la candidature de Karim Wade

Mouvement des Elèves et Etudiants Libéraux (MEEL)
Communiqué

Le débat sur la nationalité agité par certains membres du personnel politique de Macky SALL est dangereux et inacceptable en plus d’être totalement irresponsable. Comment des gens qui ont la responsabilité d’assurer l’unité et la sécurité de notre pays peuvent-ils se permettre d’agiter un tel débat dont l’unique conséquence est de placer notre pays sur le fil du rasoir ?
Le MEEL met en garde le Gouvernement contre ce sectarisme funeste. Ce débat n’a pas sa place dans l’espace politique de notre pays et les Sénégalais ne méritent pas d’être envahis par un sujet sans intérêt pour eux. Cette obsession est la preuve que nous vivons sous un régime pernicieux qui ne recule devant rien pour assouvir son envie de second mandat, qui du reste se réduit comme une peau de chagrin.
Le Sénégal est un pays de paix. Et la seule et unique chose que le MEEL attend de ce régime, c’est de laisser aux Sénégalais un pays en situation de paix et de stabilité. Aucun sacrifice ne sera de trop dans le combat pour la préservation de la stabilité du Sénégal. Nous ne laissons rien, ni personne rompre ce socle qui fait de notre Sénégal un pays de la « Teranga ».
Les Sénégalais ont presque pardonné à ce régime toutes ses frasques : sa carence, son insouciance face à leurs préoccupations, sa mauvaise volonté à combattre la corruption, son incapacité à créer des emplois décents pour les jeunes, sa gouvernance outrancière, son arrogance, ses dénies de justice. Mais par ce débat puéril sur la nationalité, le régime de Macky SALL vient de franchir la ligne rouge en agitant un sujet qui a déstabilisé tant de pays de la sous-région notamment la Côte d’Ivoire.
Le MEEL dénonce cette attitude irresponsable et contraire à la tradition de notre pays et qui va inéluctablement nous conduire vers des lendemains incertains par la catégorisation des citoyens sénégalais.
Mais que Macky SALL et son régime se le tiennent pout dit. Si c’est Monsieur Karim WADE qui est visé à travers cette manœuvre politicienne malsaine, c’est peine perdue. Le MEEL tient à alerter le régime contre toute tentative de se mettre au travers du destin présidentiel de Karim WADE.
Karim WADE est le Candidat du peuple Sénégalais. Toutes les tentatives de Macky SALL de l’écarter de la course se sont révélées inopérantes. D’abord la diabolisation, ensuite la prison en passant par sa paupérisation. Rien à faire. Les Sénégalais sont devenus plus attachés à Karim WADE et l’ont choisi pour redorer le blason du Sénégal. En tant qu’étudiants, nous avons choisi Karim WADE pour nous rendre notre dignité durement éprouvée par Macky SALL.
Donc rien, ni personne ne peut se mettre au travers de sa route vers le Palais de la République. Et Macky SALL se lance dans une entreprise dangereuse en voulant priver le peuple de son candidat, de son prodige. Nul ne peut imaginer les conséquences que pourraient représenter une telle éventualité.
Avec cette énième manœuvre de ce régime finissant qui agonise, Macky et son parti viennent d’avouer à la face du monde leur peur d’affronter le candidat Karim WADE, car ils savent déjà que face à KARIM, Macky a irréversiblement perdu le pouvoir.
Le MEEL informe l’opinion nationale comme internationale que les étudiants ne se laisseront pas faire. On se battra inlassablement pour que l’Etat de droit et la démocratie prévalent au Sénégal et pour éviter à notre pays le destin funeste vers lequel le régime de Macky SALL le conduit indubitablement.
Par ailleurs, le MEEL tient à témoigner à Me Nafi Ngom KEITA toute la solidarité des étudiants face à l’injustice qu’elle est entrain de subir. Nous encourageons ses efforts de lutte contre la corruption et la prédation des ressources, érigées en règle par le régime de Macky SALL.
Après avoir vendu aux Sénégalais la gestion sobre et vertueuse, Macky SALL a fini de rompre le pacte qui le liait au peuple en encourageant les prédateurs de l’Etat et en faisant leur promotion. En mettant illégalement un terme au mandat de Nafi Ngom, Macky SALL vient d’homologuer irréversiblement la course vers le vrai enrichissement illicite et surtout l’arrêt des poursuites contre la famille présidentielle notamment Aliou SALL sur lequel pèse des indices concordants d’enrichissement illicite. C’est un secret de polichinelle que la défénestration de Nafi Ngom est liée à l’enquête enclenchée sur le frère du Président.
Vive le PDS ……
Vive le MEEL ….




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

DEPECHES

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES