Macky Sall : le Président de la parole ou l’homme qui dit ce qu’il ne fait pas

Macky Sall avait promis la gouvernance sobre et vertueuse : les Sénégalais découvrent l’ampleur du désastre, avec la publication du rapport de l’ARMP, mettant en exergue des scandales financiers à tous les niveaux du pouvoir : le détournement, la corruption, et la Prévarication sont devenus la marque de fabrique de ce qu’il faut désormais appeler la "FAYESALLISATION" du Sénégal. La FAYESALLISATION est un système patrimonial, basé sur le captage et le pillage éhonté des ressources publiques, au profit d’un clan, érigeant la mal gouvernance en mode normal de fonctionnement.
Macky Sall avait promis la création de 500 000 emplois sous son magistère : des centaines d’entreprises ont mis la clé sous le paillasson, suscitant le désarroi de milliers de pères de familles sénégalaises qui ne savent plus à quel saint se vouer. Avec la FAYESALLISATION, le chômage massif et la précarité sont le quotidien partagé des sénégalais : demandeurs d’emploi, diplômés d’universités, et jeunes sans qualification sont dans le désespoir complet.
Avec le PSE, Macky Sall avait promis que des centaines de milliards allaient inonder le Sénégal, affirmant que l’argent coulerait à flots. Jour après jour, les sénégalais sont confrontés à la dure réalité du GORGOLU : non seulement DEUK BI DAFA MACKY BA ALIOU SALL ; mais plus grave encore, aucune région du Sénégal n’a vu le moindre centime des milliards promis, lors des fameux conseils de ministres décentralisés.
Macky Sall avait théorisé l’émergence : l’éducation sénégalaise est malade, le tourisme est en chute libre, le monde rural est abandonné, le secteur de la santé est en déliquescence, les besoins élémentaires en eau, en électricité et en gaz ne sont plus assurés.

A l’entame de son mandat, Macky Sall avait réitéré à maintes reprises, et particulièrement à l’Elysée, son engagement ferme et irrévocable de réduire son mandat de 7 à 5 ans, avec une application immédiate. Les sénégalais découvrent avec stupéfaction un Président qui passe son temps à faire un jeu de yoyo, mettant en doute la crédibilité de la parole présidentielle, avec le risque d’affaiblir l’image de la démocratie sénégalaise sur la scène internationale. Le Front patriotique pour La Défense de la république, section France(FPDR), précise que la réduction du mandat est non négociable, tient le régime pour responsable de la survenance de tous les troubles liés au non respect de cet engagement et alerte d’ores et déjà la communauté internationale des risques de désordre consécutifs à un WAKH WAKHEET.
Pour le FPDR, section France, le cafouillage volontaire et planifié au plus haut sommet, sur la réduction du mandat présidentiel, illustre les 2 traits dominants de la FAYESALLISATION : l’indécision d’un Président qui a hésité plusieurs semaines avant de mettre fin aux fonctions de l’ex Consul de Marseille, (recyclé actuellement au Canada "Ottawa"), son incapacité à siffler la récréation dans son propre parti, et surtout sa volonté obsessionnelle de se maintenir coûte que coûte au pouvoir.
Macky Sall avait promis de promouvoir l’indépendance de la Justice : sa dernière sortie, manifestant un soutien explicite au Ministre de l’éducation nationale, alors même qu’une décision a été rendue par la plus haute juridiction du pays, la Cour suprême, constitue un acte extrêmement grave ( pour la première fois, le Président commente une décision de justice) et une violation du principe de séparation des pouvoirs consacré par la Constitution. Cet acte indigne de la fonction présidentielle, démontre l’immixtion du pouvoir, dans un domaine réservé traditionnellement à la justice et traduit une volonté d’instrumentaliser celle-ci ci à des fins partisanes.
S’il fallait écrire un livre sur le régime actuel, nous l’intitulerions " Macky Sall : l’homme qui dit ce qu’il ne fait pas".

Fait à Paris le 12 décembre 2015
M.Sidy Fall Coordonnateur du FPDR section de France



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES