MOYEN ORIENT : Nouvelles manifestations en Iran après l’exécution d’un dignitaire chiite en Arabie saoudite

De nouvelles manifestations ont eu lieu dimanche en Iran, au lendemain de l’annonce de l’exécution du cheikh chiite Nimr al-Nimr en Arabie saoudite. Un regain de tensions entre chiites et sunnites qui pourrait se propager à la Syrie et au Yémen.

Au lendemain de l’exécution du dignitaire chiite saoudien Nimr Baqer al-Nimr, plusieurs manifestations ont eu lieu en Iran, notamment à Téhéran, dimanche 3 janvier.

Un milliers de protestataires se sont réunis à proximité de l’ambassade de l’Arabie saoudite, dans la capitale iranienne, malgré l’interdiction du gouvernement pour éviter de nouveaux dérapages. Aux cris de "mort à Saoud", du nom de la famille régnante à Riyad, des drapeaux américains et israéliens ont été brûlés. Au même moment, 300 à 400 personnes défilaient place Palestine pour dénoncer l’exécution du dignitaire chiite saoudien Nimr Baqer al-Nimr. D’autres rassemblements ont également eu lieu dans diverses villes du pays.

Le président iranien Hassan Rohani, qui a aussi condamné la mise à mort du chef religieux, a cependant jugé dimanche "totalement injustifiables" les attaques menées la veille contre l’ambassade de l’Arabie saoudite et le consulat saoudien à Machhad (nord-est).

"L’Iran cherche à se positionner comme le défenseur des intérêts des chiites"

Pour les experts, les tensions entre l’Iran et l’Arabie saoudite provoquées par l’exécution de Nimr Baqer al-Nimr font craindre une escalade de la violence dans les guerres par procuration que se livrent les deux puissances chiite et sunnite, notamment en Syrie et au Yémen.

Jane Kinninmont, de l’institut Chatham House à Londres, affirme que la mise à mort du cheikh va "contribuer à la polarisation saoudo-iranienne". "L’Iran cherche à se positionner comme le défenseur des intérêts des chiites mondialement […] Et les autorités saoudiennes verront dans la réponse iranienne une validation apparente de leur perception que l’Iran se mêle de leurs affaires intérieures", explique la chercheuse.

Les experts notent que l’Arabie saoudite mène une politique étrangère et militaire plus audacieuse et plus affirmée depuis l’avènement en janvier 2015 du roi Salmane et la montée en puissance de son jeune fils Mohammed, propulsé vice-prince héritier et ministre de la Défense.

Ce changement ne correspond pas aux plans de Téhéran qui, selon Mahjoob al-Zweiri, professeur d’études moyen-orientales à l’Université du Qatar, "avait parié dans le passé sur une politique étrangère et intérieure saoudienne hésitante". Le chercheur ajoute qu’"au cours de l’année écoulée, la donne a complètement changé et Riyad a adopté une position plutôt provocatrice à l’égard de Téhéran".

François Heisbourg, conseiller à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) à Paris, confirme cette "fuite en avant" de Riyad. Pour lui, elle n’intervient pas à n’importe quel moment : "S’ils [les Saoudiens ] jugent que la confrontation avec l’Iran est inévitable, autant la provoquer au moment où les Américains sont encore là et où l’Iran est encore dans une situation économique et militaire relativement peu flambante", analyse-t-il.

Crainte d’escalade en Syrie et au Yémen

L’exécution du cheikh Nimr est intervenue alors que des tentatives avaient été menées en décembre pour donner une chance à des règlements politiques en Syrie et au Yémen.

Mais, selon Mahjoob al-Zweiri, la tension provoquée par l’exécution de samedi "pourrait pousser Téhéran à davantage de coordination avec Moscou pour compliquer encore plus la situation en Syrie". Les Iraniens pourraient aussi "prolonger le conflit au Yémen dans le but d’épuiser l’Arabie saoudite, confrontée à l’effondrement des prix du pétrole", ajoute le conseiller.

Avec AFP



AFRIQUE-MONDE

logo article

Quand Melania refuse de prendre la main de Donald Trump

23/05/2017 par :

Melania Trump est une épouse discrète, mais dont les réactions non verbales sont parfois plus (...)

logo article

Les services de sécurité pensent avoir identifié l’auteur de l’attaque

23/05/2017 par :

Les services de sécurité pensent avoir identifié l’auteur de l’attentat perpétré lundi soir lors du (...)

logo article

Trump promet de faire "tout son possible" pour un accord de paix au Proche-Orient

23/05/2017 par :

Le président des Etats-Unis Donald Trump s’est engagé mardi à Bethléem en Cisjordanie occupée à (...)

logo article

Des pirates liés à la Corée du Nord très probablement derrière WannaCry

23/05/2017 par :

Le groupe de pirates informatiques Lazarus, soupçonné d’avoir partie liée avec la Corée du Nord, (...)

logo article

Attentat de Manchester : Au moins 22 morts

23/05/2017 par :

Un attentat suicide a fait au moins 22 morts, dont des enfants, et 59 blessés à l’issue d’un (...)

logo article

L’Iran dénonce le "show" de Ryad et rejette les accusations de Trump

23/05/2017 par :

Le président iranien Hassan Rohani a répondu lundi aux attaques des Etats-Unis et de l’Arabie (...)

logo article

Soudan du Sud : Salva Kiir annonce un cessez-le-feu

23/05/2017 par :

Le président sud soudanais a déclaré un cessez-le-feu unilatéral qui selon lui était effectif à (...)

logo article

Un sniper abat un terroriste de l’EI à 2,4 km de distance

22/05/2017 par :

Selon le Daily Mail, un sniper de l’armée britannique a utilisé "le fusil le plus puissant du (...)

logo article

Des centaines de personnes arrêtées dans un club gay en Indonésie

22/05/2017 par :

La police de Djakarta a investi un club gay de la capitale indonésienne et procédé à 141 (...)

logo article

KIM JONG-UN DIT QU’IL N’EST PAS KADHAFI, ET QUE LES OCCIDENTAUX NE PEUVENT RIEN CONTRE LUI

21/05/2017 par :

Dépeint par les médias occidentaux comme un personnage excentrique, personnage qui lâche les (...)

logo article

Gabon : les millions bloqués du lobbyiste américain qui portait les valises d’Ali Bongo

21/05/2017 par :

Ce sont plus de 8 millions de dollars qui auraient transité par les comptes de Joseph Szlavik, (...)

DEPECHES

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES