MODIBO DIOP CADRE ANCIEN DG "ASER" : « La bénédiction du pétrole et et du gaz sénégalais nécessite un management consensuel des ressources »

Dans cet entretien qu’il nous a accordé, l’ancien Directeur General de l’Aser responsable politique a Colabane Fass Gueule Tapée, allié du régime prévient le président Macky Sall que si les divisions actuelles persistent ,il perdra Dakar en 2017 et en 2019 comme aux locales de 2014.
Comment appréciez-vous le dernier conseil des ministres décentralisé ?
Nous l’apprécions très bien. Déjà, il faut féliciter le Président de la République pour avoir fait çela à Dakar et pour avoir rencontré pratiquement toutes les forces vives de la région et surtout pour l’investissement extrêmement important de 1800 milliards de FCFA qu’il va mettre dans la région. C’est pratiquement trois fois le budget du Sénégal en 2000. Du coup, c’est un grand effort et dans toutes les 19 communes d’arrondissement où il y a un ensemble d’infrastructures qui vont impacter sur la vie de nos citoyens. Et c’est tout à l’honneur du chef de l’Etat. Il faut reconnaitre que ça était aussi possible grâce aux excellents résultats économiques qu’il engrange depuis 2012, avec un bon taux de croissance, un bon déficit budgétaire et surtout une bonne maitrise des finances publiques. Il faut s’en féliciter et souhaiter que ça perdure.
Le Président Macky Sall a reçu les Leaders de son Parti, ses Alliés et les Forces Sociales et Religieuses de Dakar .Comment appréciez vous cette rencontré à laquelle vous avez participé ?
C’est une très bonne initiative qui lui permet de comprendre les problèmes. La preuve, les gens sont venus avec des chapelets de doléances et c’est la meilleure manière de gouverner. Tout un chacun a participé et a donné ses doléances sur le problème des daaras, des badiènes gokh, des imams, des delegues de quartiers. Et bien d’autres problèmes ont été évoqués. Je souhaite qu’une heureuse issue soit trouvée pour ces requêtes .
Dans cette rencontre, aucun des hommes politiques n’a pris la parole, comment vous l’expliquez ?
Je pense que c’est un signal fort de la part du chef de l’Etat en direction de son Parti et des Alliés .Les leaders de Dakar doivent se retrouver en faisant une analyse critique de leur commune . Je crois que c’est parce qu’il y a un désaccord très profond entre certains leaders qui s’autoproclament tous "Borom N’Dakarou" qu’il a agi ainsi . Ça fait rire parce que quand vous voyez ce qui se passe sur le terrain : des gens qui ne sont même pas capables de gagner dans une rue, encore plus dans un quartier, se réveillent un petit matin pour dire qu’ils sont les leaders communaux ou departementaux et se réclament "Borom tel ou tel " ,cest grave et inquiétant. En2014 Dakar fut perdue, Khalifa Sall a gagne partout sauf a Yoff et a Colobane. Du point de vue de l’analyse politique le référendum n’était pas une affaire de leaders à la base c’était plutôt un Président face à ses adversaires devant son peuple donc personne ne peut nous prouver qu’il a gagné a la base comme certains semblent s’en glorifier . A mon avis, il faudrait que les gens apprennent de Macky Sall son humilité et sa sobriété c’est fondamental pour diriger . Les leaders de Dakar sont interpellés. Sinon c’est encore une perte de Dakar en 2017 et 2019 qui se profile à l’horizon si ces divisions persistent.
En tant que fils de lébou, comment appréciez l’appel à l’unité que le chef de l’Etat a lancé à l’endroit des dignitaires lébous ?
Je suis meurtri par cette division de notre communauté ; nous avons deux Grands Serignes et ça pose de sérieux problèmes à la base. Pour être fort et défendre nos intérêts il faut être uni. Et c’est une occasion pour nos grands frères, Abdoulaye Mactar Diop et Pape Ibrahima Diagne de trouver un consensus pour la défense des intérêts des lébous. Les lébous ne sont dans rien, dans ce pays. Parce que simplement, ils sont divisés. Nous avons des problèmes de terre, nous avons des intérêts qui sont mal défendus. Que le chef de l’Etat appelle les deux amis à se retrouver, ça nous réconforte et nous prions que ces deux hommes qui sont des éléments très importants dans notre communauté puissent se retrouver et parler le même langage.

Quel est votre avis sur les élections législatives de l’an prochain ?
Moi, j’ai défendu partout qu’il faut déplacer les élections législatives en 2019 pour harmoniser le calendrier électoral. Comme nous sommes dans un quinquennat, on organise en meme temps la présidentielle, les législatives, les locales et après c’est fini, les gens vont travailler. Sinon, nous serons toujours dans des situations politiques de surencheres qui retardent l’économie . Nous passons trop de temps dans les élections. En moins de sept ans de mandat, on aura pres de 5 élections. On perd beaucoup de temps. Le secteur privé et le pays ne peuvent plus supporter toutes ces élections à n’en plus finir
Pensez-vous que les objectifs du PSE sont ils en bonne voie après deux années de mise en oeuvre ?
Nous sortons d’une réunion d’évaluation entre le Secteur Privé et le Ministère des Finances sur les premiers frémissements du Pse qui sont déjà bons ,parce que globalement on peut considérer qu’il y a une stabilisation du cadre macro économique depuis 2012. Nous avons une croissance soutenue, une inflation très basse, un déficit budgétaire contenu et un endettement dans les limites raisonnables de l’Uemoa. Maintenant, pour la phase 2 du Pse (2019-2024), il faut corriger certains manquements .La situation actuelle du pays fait que nous sommes dans une très bonne relance des activités économiques qui permet d’avoir des emplois pour les jeunes et de prendre en charge les problèmes sociaux comme la couverture médicale universelle, la prise en charge enfants de moins de 5 ans et les bourses sociales. C’est vraiment un développement intégré et des résultats à saluer parce qu’en 2012 quand le président Macky Sall arrivait au pouvoir, la croissance était de 2%. Et entre 2000 et 2012, nous avons connu des taux de croissance faibles et erratiques dans un cadre macro économique délabré .
Le secteur privé national bénéfice t’il du Pse avec ses Pme ?
Le secteur privé national et la Pme en general ne sont presque pas présents dans le Pse.Et nous avons donné les raisons en expliquant aux Ministres les difficultés de la Pme et les réformes à engager pour la Promotion du Privé National . Et je pense que ça va être intégré ce qui permettra que les bons résultats du Pse puissent revenir aux nationaux parce qu’on ne peut pas bâtir un pays en donnant du travail qu’aux étrangers , c’est mieux de créer des champions nationaux comme c’est le cas aux Usa, en Corée, Pour développer un pays il faut une inclusion de l’économie . Et le Pse doit être l’arme qui va creer ces champions nationaux dans tous les domaines. Je pense que le gouvernement va intégrer l’ensemble des remarques du secteur privé dans sa nouvelle politique et engager les réformes nécessaires .

Vous avez beaucoup écrit et participe a des sommets sur le pétrole et le gaz. Comment la gestion doit-elle se faire pour éviter la malédiction du pétrole Sénégalais ?
Pour éviter la malédiction du pétrole sénégalais, il faut un débat consensuel sur les ressources pétrolières. . Je pense que le Président de la République a ouvert une brèche en demandant les avis de toutes les forces vives du pays. Il faut tenir compte de ce qui se passe dans tous les autres pays comme le Nigéria, le Tchad, le Gabon ,la Norvège et développer un modèle senegalais de bénédiction des ressources naturelles . C’est difficile mais il y a des réussites dans le pétrole. C’est le cas de la Norvège où il y a le bien être social ou Welfare du au pétrole et au gaz. Ainsi le Sénégal a toutes les chances, avec son taux de croissance s’il est soutenu nous aurons un bien être social ou Welfare bientôt
En tant que fils de Colobane, comment appréciez-vous la libération des jeunes que la presse decrivait a l’époque comme vos militants ?
Oui ce sont mes militants tout Colobane le sait , surtout Gatezo ,leur arrestation est la prolongation du vaste complot de liquidatiion politique ourdi contre moi par le regime liberal .Je rends grâce à Dieu pour leur élargissement, c’est vrai c’est des garçons très courageux mais je les connais ils ne sont pas capables de tuer je le dis depuis le depart .Tout Colobane prie pour le repos de l’âme du policier Fode Ndiaye qui a trouvé la mort en servant son Pays .




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES