ME AMADOU SALL AVOCAT OMAR SARR : "On va vers un combat pour que cette injustice cesse »

De Karim Wade à Oumar Sarr, en passant par Samuel Sarr ( 6 mois de prison ), Bara Gaye ( 6 mois de prison) , Aïda N’diongue (plus d’un an en prison), Abdoul Aziz Diop ( plus d’un an en prison), Lamine Massaly ( en attente d’un deuxième jugement), Toussaint Manga ( depuis 9 mois en prison) à Victor Saliou Diouf ( en prison depuis 6 mois ), Cheikh Ahmadou Bamba Bâ ( depuis plus de 6 mois en prison ), Johnny Bâ ( en prison depuis plus de 9 mois) … », Me Amadou Sall a tenté de donner la liste exhaustive des responsables du Pds qui ont été arrêtés sous le régime du Président Macky Sall. De manière religieuse, il donnera aussi la situation de chacun d’entre eux. Certains, dit-il, sont en prison reconnus coupables, ou en attente de jugement, d’autres comme lui sont libérés en attente de jugement, tandis que le reste a été libéré après peine.

L’invité de « Objections » de Sud Fm de signaler d’emblée que ces arrestations sont la résultante d’un règlement de comptes prémédité par le Président Macky Sall. L’avocat de révéler que ce dernier avait, dans une interview accordée à des journalistes aux Etats-Unis, dit qu’ « il avait des comptes personnels à régler avec le Pds ». Mieux, rappelle-t-il, « à Kaffrine, il disait, qu’il allait réduire le Pds à sa plus simple expression. » Le transfèrement d’Oumar Sarr de Rebeuss au Cap Manuel rentre, selon lui, dans ce cadre.
« Notre frère Karim Wade est dans une situation de quasi-isolement. On ne veut pas qu’il rencontre les autres détenus politiques. C’est pourquoi, il a été transféré au Cap Manuel. Moi-même, j’ai passé une journée là-bas ». Me Amadou Sall de confier qu’il faudra, désormais, se préparer à un combat. Mon éducation…quand je reçois un coup de poing, j’en donne deux. Il ( Macky Sall) donne des coups et il en reçoit… Je ne veux pas demain que la République soit entre les mains de personnes qui ont envie de se venger. »
Le libéral de terminer par dire que le régime actuel se singularise par « une incompétence structurelle »...

La sortie du Procureur de la République s’expliquant sur l’arrestation d’Oumar Sarr ne convainc pas Me Amadou Sall. Récemment élargi de prison et en attente de jugement, l’avocat martèle dans l’émission « Objections » que le débat n’est technique mais politique et que Serigne Bassirou Guèye agissait sur ordre du ministre de la justice qui agissait, lui-même, sur commande du président de la République.
« Le procureur de la République ne s’adresse pas à moi, mais au grand public. J’ai dit qu’on ne peut pas violer l’immunité parlementaire. S’il se fonde sur les dispositions relatives au flagrant délit. Pourquoi Oumar Sarr n’est pas jugé en flagrant délit ? Il doit être jugé à la plus prochaine audience. Il ne doit pas aller devant le juge d’instruction. Moi, je ne m’amuse pas. Le communiqué du Pds date d’un vendredi et Oumar Sarr a été cueilli le lendemain. La question n’est pas technique mais politique. S’il y a un délit flagrant, on juge la personne en flagrant délit. Le procureur passe à côté. Si les propos sont outrageants, il doit être poursuivi pour offense au l’Etat, alors qu’il est poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles. Il s’agit de manipulations de la justice pour régler des comptes personnelles. »
Pour le responsable libéral, l’on ne devrait point aller chercher loin. « Macky Sall instruit le ministre qui instruit le Procureur de la République qui instruit la Dic pour arrêter Oumar Sarr », s’insurge-t-il avant de promettre qu’ « on va vers un combat pour que cette injustice cesse. »

Me Amadou Sall de déplorer l’arrestation d’Oumar Sarr, expliquant que ce dernier n’a fait que répéter les propos contenus dans un article paru dans le journal « Le Monde ». Ainsi, s’interroge-t-il : « pourquoi poursuivre Oumar Sarr, seul ? Pourquoi ne pas poursuivre ‘’Le Monde’’ ? Qu’est cet que l’argent russe fait au Sénégal ? » Ces questions sont celles qui devraient être posées, selon l’avocat.
DAKARACTU




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES