MBAYE NGARAF, PRESIDENT DE « ASS » : « Si la défiance de Serigne Mbaye Thiam contre la Cour suprême passe, les magistrats ne doivent plus rendre des jugements »

L’affaire des 690 élèves-maître a poussé le mouvement « Alliance Sauver le Sénégal » à lancer une campagne de mobilisation pour le respect de la décision de la cour suprême. Il a dénoncé « cette tentative d’affaiblissement et de ridiculisation de nos institutions ». Il exige la démission des ministres Serigne Mbaye THIAM et Moustapha Diop et met en garde le Président Macky SALL.

Sur la dernière sortie du président de la République, soutenant le ministre de l’Education dans l’affaire des élèves-maîtres exclus pour fraude « supposée », Babacar MBAYE NGARAF n’a pas mâché ses mots.
« Si le Président Macky SALL cautionne l’attitude de Serigne Mbaye THIAM contre l’arrêt de la cour suprême, il doit être poursuivi pour parjure. Dans son serment constitutionnel, le Président de la République jure de défendre les institutions, mais aussi d’appliquer et de faire appliquer la loi », a soutenu le président du Mouvement citoyen « Alliance Sauver le Sénégal ».
« On assiste à une dépréciation du pouvoir judiciaire et, donc un affaissement de l’Etat de droit au Sénégal. Lorsque le Président du conseil supérieur de la magistrature apporte son soutien à un Ministre contre une décision de justice, c’est véritablement là le déclin de l’état de droit », ajoute-t-il.
Selon lui, cette situation inédite impose à toutes les organisations citoyennes, surtout l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), de rompre avec tout attentisme coupable pour éviter que « la tyrannie ne prospère sur le lit sordide du complot, du silence. »
Enfonçant le clou, il déclare bille en tête : « Si la défiance de Serigne Mbaye Thiam contre la Cour suprême passe, les magistrats ne doivent plus rendre des jugements. »
Babacar Mbaye Ngaraf invite les magistrats à prendre leurs responsabilités. « Ils devront être gênés de voir des citoyens croupir en prison à cause de leurs décisions de justice pendant que nos dirigeants jettent à la poubelle ces mêmes décisions de justice lorsque celles-ci ne les arrangent pas », poursuit-il, dans une déclaration reçue hier à la rédaction.
Mieux, dira-t-il, les personnes détenues en prison devront aussi exiger leur libération puisque les autorités elles-mêmes refusent de respecter la décision de la Cour suprême. »
Mbaye Ngaraf se demande même s’il y avait fraude, « comment le régime peut cautionner et même agréer la fraude avérée à l’Assemblée nationale (groupe parlementaire de l’opposition) et condamnée une fraude supposée de ces élèves maitres ».
« Il y a une amputation progressive de la République. Le Législatif est dynamité, le Judiciaire vidé de son pouvoir », martèle le président du mouvement citoyen « Alliance Sauver le Sénégal ».
Toujours égal à lui, Babacar Mbaye Ngaraf affirme : « Lorsque dans un pays les députés représentants du peuple sont calomniés, injuriés, brutalisés dans l’exercice de leur fonction ; des Ministres (membres du pouvoir exécutif) humilient des organes de juridiction (pouvoir judiciaire) ; le président du conseil supérieur de la magistrature soutient publiquement, un ministre en guerre contre l’autorité de la chose jugée, après avoir promu un autre Ministre atteint d’outrage à magistrat dans l’exercice de ses fonctions (cas Moustapha DIOP) …, on est obligé d’accepter que ce pays ne peut plus être appelé république. »
Face à toutes ces dérives, il dit lancer un appel « aux patriotes pour sauver le Sénégal ».
En faisant un tel appel, il estime que c’est une manière pour lui d’inviter le peuple à se conformer à l’hymne national du Sénégal à travers ces deux mots qu’il constitue : « Sénégalais debout ! »
En tout cas, Babacar Mbaye Ngaraf déclare à qui veut l’entendre qu’« il soupçonne que ce régime veuille nous habituer au forcing et au non respect des décisions de justice (arrêt de la cour de justice de CDEAO sur l’affaire Karim Wade, l’avis du groupe de travail etc…) pour nous préparer psychologiquement à accepter demain une confiscation de la volonté populaire à l’occasion des prochaines élections. »
B. D. SADIO
SOURCE DIRECT INFO



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES