MBAYE NGARAF, PRESIDENT DE « ASS » : « Si la défiance de Serigne Mbaye Thiam contre la Cour suprême passe, les magistrats ne doivent plus rendre des jugements »

L’affaire des 690 élèves-maître a poussé le mouvement « Alliance Sauver le Sénégal » à lancer une campagne de mobilisation pour le respect de la décision de la cour suprême. Il a dénoncé « cette tentative d’affaiblissement et de ridiculisation de nos institutions ». Il exige la démission des ministres Serigne Mbaye THIAM et Moustapha Diop et met en garde le Président Macky SALL.

Sur la dernière sortie du président de la République, soutenant le ministre de l’Education dans l’affaire des élèves-maîtres exclus pour fraude « supposée », Babacar MBAYE NGARAF n’a pas mâché ses mots.
« Si le Président Macky SALL cautionne l’attitude de Serigne Mbaye THIAM contre l’arrêt de la cour suprême, il doit être poursuivi pour parjure. Dans son serment constitutionnel, le Président de la République jure de défendre les institutions, mais aussi d’appliquer et de faire appliquer la loi », a soutenu le président du Mouvement citoyen « Alliance Sauver le Sénégal ».
« On assiste à une dépréciation du pouvoir judiciaire et, donc un affaissement de l’Etat de droit au Sénégal. Lorsque le Président du conseil supérieur de la magistrature apporte son soutien à un Ministre contre une décision de justice, c’est véritablement là le déclin de l’état de droit », ajoute-t-il.
Selon lui, cette situation inédite impose à toutes les organisations citoyennes, surtout l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), de rompre avec tout attentisme coupable pour éviter que « la tyrannie ne prospère sur le lit sordide du complot, du silence. »
Enfonçant le clou, il déclare bille en tête : « Si la défiance de Serigne Mbaye Thiam contre la Cour suprême passe, les magistrats ne doivent plus rendre des jugements. »
Babacar Mbaye Ngaraf invite les magistrats à prendre leurs responsabilités. « Ils devront être gênés de voir des citoyens croupir en prison à cause de leurs décisions de justice pendant que nos dirigeants jettent à la poubelle ces mêmes décisions de justice lorsque celles-ci ne les arrangent pas », poursuit-il, dans une déclaration reçue hier à la rédaction.
Mieux, dira-t-il, les personnes détenues en prison devront aussi exiger leur libération puisque les autorités elles-mêmes refusent de respecter la décision de la Cour suprême. »
Mbaye Ngaraf se demande même s’il y avait fraude, « comment le régime peut cautionner et même agréer la fraude avérée à l’Assemblée nationale (groupe parlementaire de l’opposition) et condamnée une fraude supposée de ces élèves maitres ».
« Il y a une amputation progressive de la République. Le Législatif est dynamité, le Judiciaire vidé de son pouvoir », martèle le président du mouvement citoyen « Alliance Sauver le Sénégal ».
Toujours égal à lui, Babacar Mbaye Ngaraf affirme : « Lorsque dans un pays les députés représentants du peuple sont calomniés, injuriés, brutalisés dans l’exercice de leur fonction ; des Ministres (membres du pouvoir exécutif) humilient des organes de juridiction (pouvoir judiciaire) ; le président du conseil supérieur de la magistrature soutient publiquement, un ministre en guerre contre l’autorité de la chose jugée, après avoir promu un autre Ministre atteint d’outrage à magistrat dans l’exercice de ses fonctions (cas Moustapha DIOP) …, on est obligé d’accepter que ce pays ne peut plus être appelé république. »
Face à toutes ces dérives, il dit lancer un appel « aux patriotes pour sauver le Sénégal ».
En faisant un tel appel, il estime que c’est une manière pour lui d’inviter le peuple à se conformer à l’hymne national du Sénégal à travers ces deux mots qu’il constitue : « Sénégalais debout ! »
En tout cas, Babacar Mbaye Ngaraf déclare à qui veut l’entendre qu’« il soupçonne que ce régime veuille nous habituer au forcing et au non respect des décisions de justice (arrêt de la cour de justice de CDEAO sur l’affaire Karim Wade, l’avis du groupe de travail etc…) pour nous préparer psychologiquement à accepter demain une confiscation de la volonté populaire à l’occasion des prochaines élections. »
B. D. SADIO
SOURCE DIRECT INFO



AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique

13/04/2017 par :

Kinshasa a décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles, a déclaré le ministère (...)

logo article

Abidjan accueille la réunion biannuelle de la zone Franc CFA

12/04/2017 par :

Abidjan sera la capitale de la zone Francs CFA ces 13 et 14 avril. La capitale économique (...)

logo article

Gambie : Jammeh, Coumba Gawlo et les milliers de dollars

12/04/2017 par :

Les services de sécurité de la Gambie ont exhumé 27 corps, selon les informations de Oumar (...)

logo article

Famine en Afrique : l’ ONU alerte sur le risque d’un nombre de morts « massif »

12/04/2017 par :

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés tire la sonnette d’alarme. Le nombre de morts (...)

logo article

Mali : un nouveau gouvernement de 35 membres formé

12/04/2017 par :

Le nouveau Premier ministre malien Abdoulaye Idrissa Maiga a formé son gouvernent ce mardi, fort (...)

logo article

Zambie : arrestation pour trahison du chef de l’opposition

12/04/2017 par :

Hakainde Hichilema, le chef de l’opposition zambienne, a été arrêté ce mardi 11 avril par la police (...)

logo article

France-Afrique : à l’Élysée, François Hollande soigne son héritage africain

11/04/2017 par :

En moins de deux semaines, du 31 mars au 14 avril, François Hollande a reçu (et va recevoir) (...)

logo article

Côte d’Ivoire : la vice-présidence de Daniel Kablan Duncan, retraite dorée ou tremplin politique ?

10/04/2017 par :

Mi-janvier, Daniel Kablan Duncan quittait la primature pour la vice-présidence, un poste aux (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

DEPECHES

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES