MACKY SALL : Un président super Zéro en crise d’adolescence

PRELUDE D’UN DISCOURS A LA NATION DOPE PAR Mr DIACKLEYEV

Il est toujours évident de voir à quel point que les égo sont susceptibles de changer un être dans le but ultime de lui faire paraître une valeur qu’il n’a pas et qu’il a peu de chance d’acquérir quel que soit le temps et l’énergie qui y seraient consacrés.
Mr Macky Sall s’approprie des qualificatifs : moi Mr rupture, moi Mr vertueux, moi Mr propre, moi Mr croissance inclusive, moi Mr PSE, moi Mr PUDC, moi Mr modernisation, moi Mr terroriste de l’opposition..
Sauf moi Mr amélioration du panier de la ménagère, sauf moi Mr le gendarme de l’inflation, sauf moi Mr amélioration de l’indice du développement Humain, sauf moi Mr Scandales d’état à répétition…
Cette maudite habitude de se mettre en valeur par la puissance des moyens de l’état qui n’est finalement que la démonstration pratique du culte du cynisme et de l’iniquité.
Quelle idée ! De vouloir toujours annihiler l’opposition et museler la presse si ce n’est votre peur bleu qui illustre vos faiblesses et qui démontre que le peuple fait face à un régime aux aboies qui est susceptible de partir à tout moment et que vous cherchez à verser dans la terreur pour maintenir votre pouvoir.
Avez vous pensez si le président Wade vous avez traité ainsi seriez vous aujourd’hui président ?
Non seulement vous êtes le dernier d’entre les présidents en terme de performance et en même temps vous avez entrainé toute une nation aux derniers rangs des nations.

Toutefois on exige d’un Ado qu’il devienne responsable et en même temps, on a parfois du mal à le considérer comme une personne capable de faire des bons choix. On le voit grand, mais en même temps si petit… Et cela n’aide en rien que lui même ne soit pas toujours certain de ce qu’il est.
Il se trouve que Mr Macky Sall, en pleine crise d’Ado présidentiel, tente de trouver sa place dans un grand Boubou surdimensionné et de se définir en tant que maître de la terreur au sein de sa famille politique et de la société, et cette quête de soi passe presque systématiquement par l’opposition et les conflits.

Ce que les sénégalais ignoraient de Mr Macky sall, c’est qu’ils ne savait pas que le mot « opposition » constituait un allergène capable de déclencher chez lui un choc anaphylactique que toutes les milliards de doses d’adrénaline du Monde ne sauraient traiter et l’emporterai inexorablement.
Cet homme oublie que la démocratie se nourrit de contradiction pour éviter la contamination et depuis le début de son magistère, le peuple découvre s’il n’était pas excité comme un petit garçon qui est en train de rentrer dans la cour des grands pour reprendre PPDA à Propos de Nicolas Sarkozy.

Par ailleurs, la culture présidentielle est si forte qu’à chaque incident ou débat, toute la société politique et journalistique est suspendue aux lèvres du chef de l’état.
Pour autant, avec l’affaire Diackleyev qui illustre le mauvais fonctionnement de notre démocratie, le président Macky Sall adopte la posture du silence coupable.
On se trouve face à un pouvoir exécutif tétanisé, un pouvoir législatif coalisé, un pouvoir judiciaire immobile puisque dans ce régime, il y’a une volonté d’étouffer l’affaire et de voir la réalité des propos de Mr Diackleyey.
Sauf que les langues commencent à ce délier et Mr le président vous risqueriez de vous retrouver dans un périmètre très étroit de votre non culpabilité avec les actionnaires majoritaires de votre régime en l’occurrence BENNO SIGGIL DOPAGE qui après fusion devient BENNO BOKK DOPAGE.

Mr le président, on est à un moment charnière où notre démocratie est en danger et l’image de notre pays a été écornée par une bande de corrompus et de corrupteurs qui collaborent étroitement avec vous.
A ce titre, à la veille de ce nouvel an, le meilleur cadeau que vous pourriez offrir à votre peuple, c’est de démissionner ce gouvernement, de dissoudre l’assemblée nationale et par la suite démissionner vous même et de remettre ce mandat,
Entaché d’argent sal du dopage Russe, entre les mains du peuple qui lavera l’affront de cette trahison.

Le mandat appartient au peuple, et c’est au peuple que revienne le privilège de sa réattribution et cette fois ci il sera attribué au meilleur d’entre les candidats.

Dr Seck Mamadou
Cadre Libéral - Paris




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES