MACKY SALL : La réalité prend toujours sa revanche sur la fiction

Macky Sall a plongé le Sénégal dans une situation d’insécurité dont les prémisses sont déjà perceptibles dans le niveau élevé de criminalité. Le Sénégal est subitement plongé dans une insécurité ambiante avec une série de meurtres qui a fini d’installer une psychose générale chez les populations. La question est dès lors : quel impact les fameux agents de sécurité de proximité ont eu sur la sécurité des Sénégalais ? Cette agence créée sous le coup de l’émotion coûte doublement cher au contribuable sénégalais : d’abord des travailleurs de la sécurité mal formés et mal payés sont des agents d’insécurité ; ensuite l’argent dépensé pour leur salaire n’a finalement aucune justification. Macky Sall l’a imposé aux Sénégalais pour des raisons qu’il n’avouera jamais, mais les faits se sont vengés de lui : jamais l’insécurité n’a été aussi endémique dans ce pays.

Macky Sall nous a tympanisés avec la TNT comme si c’était son invention ou un programme qu’il a initié. Il a précipité la TNT avant que sa faisabilité technique et matérielle ne soit réellement établie, parce qu’il fait tout le temps de la communication. Des Sénégalais sont constamment dupés par cette triste entreprise de communication à outrance qui les empêche de comprendre à temps les intrigues de ce régime. La TNT est un projet sous régional et même régional qui ne concerne pas seulement le Sénégal. Elle a été initiée par le régime libéral, mais ils ont fini par faire croire aux Sénégalais que c’est le fruit de l’ingéniosité de Macky Sall. A l’arrivée c’est un échec retentissant : en plus de tomber constamment en panne, la TNT est devenue un fantôme. Le décodeur est introuvable et la spéculation qui en résulte est subie par le peuple. Les organisations consuméristes avaient là une bonne raison de porter plainte contre l’État, car il a, par négligence, refusé à quelques citoyens un bien commun dont jouissent d’autres. Cette injustice est tellement flagrante qu’elle a sournoisement légitimé le marché du câblage pour amortir les dégâts. C’est proprement ce qu’on appelle le pilotage à vue : on avance sans destination précise tant qu’on n’est pas stoppé par une force infranchissable.

Macky Sall a récupéré le projet de la carte d’identité biométrique communautaire (CDEAO) l’a imposé aux Sénégalais comme une de ses trouvailles et, dans l’empressement, il a oublié de se doter de toute l’infrastructure technologique requise. A l’arrivée les citoyens sont laissés à eux-mêmes et, comme des âmes errantes, ils guettent vainement le temps et le lieu propices pour avoir le précieux sésame. Avoir une carte d’identité nationale est devenu un parcours du combattant : la république n’est donc pas capable de servir la nation !

Ce gouvernement qui a fait du mensonge son moyen de gouvernance est incapable de respecter ses engagements vis-à-vis des syndicats d’enseignants. Les indemnités de bac ne sont pas payées à ce jour alors que l’accord avec les syndicats stipule qu’elles doivent être payées chaque année avant le 30 Novembre. Au lieu de s’acquitter de ses obligations élémentaires ce régime sans grandeur d’âme fait dans le dilatoire et provoque les enseignants par des actes irresponsables. Les rappels sont gelés ainsi que les actes d’avancement parce que le gouvernement a des problèmes de trésorerie qu’il cherche à dissimuler : les élucubrations du ministre des finances sur la masse salariale ne sont qu’un ballon de sonde pour préparer les consciences au pire.

Alassane K. KITANE, professeur au Lycée Serigne Ahmadou Nadck Seck de Thiès



AFRIQUE-MONDE

logo article

Quand Melania refuse de prendre la main de Donald Trump

23/05/2017 par :

Melania Trump est une épouse discrète, mais dont les réactions non verbales sont parfois plus (...)

logo article

Les services de sécurité pensent avoir identifié l’auteur de l’attaque

23/05/2017 par :

Les services de sécurité pensent avoir identifié l’auteur de l’attentat perpétré lundi soir lors du (...)

logo article

Trump promet de faire "tout son possible" pour un accord de paix au Proche-Orient

23/05/2017 par :

Le président des Etats-Unis Donald Trump s’est engagé mardi à Bethléem en Cisjordanie occupée à (...)

logo article

Des pirates liés à la Corée du Nord très probablement derrière WannaCry

23/05/2017 par :

Le groupe de pirates informatiques Lazarus, soupçonné d’avoir partie liée avec la Corée du Nord, (...)

logo article

Attentat de Manchester : Au moins 22 morts

23/05/2017 par :

Un attentat suicide a fait au moins 22 morts, dont des enfants, et 59 blessés à l’issue d’un (...)

logo article

L’Iran dénonce le "show" de Ryad et rejette les accusations de Trump

23/05/2017 par :

Le président iranien Hassan Rohani a répondu lundi aux attaques des Etats-Unis et de l’Arabie (...)

logo article

Soudan du Sud : Salva Kiir annonce un cessez-le-feu

23/05/2017 par :

Le président sud soudanais a déclaré un cessez-le-feu unilatéral qui selon lui était effectif à (...)

logo article

Un sniper abat un terroriste de l’EI à 2,4 km de distance

22/05/2017 par :

Selon le Daily Mail, un sniper de l’armée britannique a utilisé "le fusil le plus puissant du (...)

logo article

Des centaines de personnes arrêtées dans un club gay en Indonésie

22/05/2017 par :

La police de Djakarta a investi un club gay de la capitale indonésienne et procédé à 141 (...)

logo article

KIM JONG-UN DIT QU’IL N’EST PAS KADHAFI, ET QUE LES OCCIDENTAUX NE PEUVENT RIEN CONTRE LUI

21/05/2017 par :

Dépeint par les médias occidentaux comme un personnage excentrique, personnage qui lâche les (...)

logo article

Gabon : les millions bloqués du lobbyiste américain qui portait les valises d’Ali Bongo

21/05/2017 par :

Ce sont plus de 8 millions de dollars qui auraient transité par les comptes de Joseph Szlavik, (...)

DEPECHES

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES