MACKY SALL : C’est « BARBAPAPA » en mode milliardaire !!!

Barbapapa doit être bien triste. Son père, Talus Taylor est mort à Paris depuis ce mois de février 2015.
Il avait imaginé ce gentil géant rose transformable à volonté en 1970. mais ce que le défunt Taylor Talus ignorait en créant ce personnage, c’est qu’il existait un Homme qui incarnait mieux que quiconque ce personnage, Dénommé Mr Macky Sall, un géant, pas du tout rose, mais qui est capable de se transformer à l’infini en compromettant l’avenir de tout un peuple par ses tâtonnements, son incompétence notoire bref par son côté flou dans la conduite des politiques publiques pour sortir le Sénégal de l’ornière de la décadence chronique et d’apaiser la souffrance que les Sénégalais subissent tous les jours et de façon exponentielle.
Martine Aubry, reprenant son Père, disait que : « quand c’est flou, c’est qu’il y’a un loup ». il s’’y ajoute que le peuple sénégalais n’est pas confronté actuellement à un seul loup, mais à une meute de loups aux destins convergents.

Pour autant, notre président ne cesse de tromper son monde. Son talent particulier pour brouiller les pistes et duper tout le monde est loin d’être sophistiqué et par ailleurs, retors que ses manœuvres, à la BARBAPAPA, auront échappé aux bienveillants citoyens.

De Locataire à Khar Yalla en 2000, notre président en mode Barbapapa est devenu, en 8 ans de responsabilité, plus riche que Crésus au regard de sa déclaration de patrimoine auprès du conseil constitutionnel. D’où vienne tous ses Milliards ? Les sénégalais ont le droit de savoir ? Pour paraphraser Jean jacques Bourdin (RMC).

Mr Macky Sall en campagne électorale parlait :
• de Rupture.il fallait entendre : de Sénégal Anesthésié.
• de gestion vertueuse, il fallait entendre : de gestion Tortueuse.
• d’éthique : c’est lui le Promoteur mondial de la transhumance et de l’achat de consciences qui ont fait leur preuve, rien qu’en observant le spectacle indigne dans une république qui se respecte de Jules Diop, Moustapha Diop, Abdou Latif Coulibaly, Penda Mbow, Abdoul Aziz Diop, Madiambal Diagne, Awa coudou Ndiaye, Cheikh Kanté, Cheikh Diallo, Kalidou Diallo, Abdou Fall, Baïla Wane, Innocens Ntap Ndiaye, Modibo Diop, Oumar Sarr (rewmi), Djibo ka , Modou Diagne Fada, Serigne Mbacké Ndiaye pour ne citer que ceux là, on est très loin des engagements pris devant les sénégalais, qui se sentent trahi.
• De YONOU YOKOUTE transformé en PSE : il fallait entendre YONOU YAKHOUTE transformé, par « Barbapapa », en Plan de Saupoudrage à grande Echelle (PSE).

Tout ceci s’accommode avec l’univers de BARBAPAPA que se livre au quotidien le président Macky Sall de part sa capacité à se transformer et à transformer ses sujets pour ainsi prendre toutes les formes bluffantes à l’infini.
Pourquoi ? Toute cette rouerie, que le peuple, sensible aux acouphènes de la Dynastie de BARBAPAPA Faye-Sall, ressent confusément même si elle est soigneusement révélée au grand jour, ne débouche en réalité sur rien à part amuser l’univers des enfants de la république.
Pour égarer l’opinion, « Barbapapa » tend à refermer les débats sur les effets d’annonces, les duperies sur les chiffres après les virgules au moment où les grands nombres se dégradent. Il parle de changement, de réforme, de courage, en nous donnant une belle image luisante relayée par sa presse subventionnée à la sauce de sa Dynastie. Hélas, tout cela brille d’autant plus qu’on est dans le formol. "Il faut que tout change pour que rien ne change" nous disait le prince de Lampedusa. "Certes, mais changeons le moins possible, c’est plus sûr" ajoute Son incompétence Barbapapa Sall !
Une fois encore, dans l’univers de notre BARBAPAPA et son gouvernement ou gang de postiches, l’extension du domaine des gesticulations se poursuit. Tournant comme une toupie autour de la mystification, de l’amateurisme, de la médiocrité, de l’indécence, du tâtonnement, de l’imposture, Le Macky promet 2035 pour gérer l’érosion de son « Plan Sénégal émergent » qui n’est que pour l’instant sur du Papier brouillon en attendant son départ de 2017.
N’est-il pas une supercherie ? Après presque 4 ans au pouvoir, aucun projet émanent de ce plan ne puisse voir le jour ? Et parallèlement, la famille de Barbapapa Sall passe tout leur temps à Baptiser les « fils des autres » (réalisations de Me Wade) à coup d’inaugurations à grande pompe faisant croire au peuple que ce sont leurs réalisations.
Il est cocasse de constater que, ce régime de BARBAPAPA, prétendument libéral, tétanisé par ces contradictions intrinsèques de part sa composition et à sa démarche, mise tout sur les vertus cycliques de son inconstance et de son incompétence pour endormir l’opinion.
Le Sénégal avance dans une seringue ! Et bientôt notre pays sera assimilé à un Syndic ( Faye-Sall) en faillite et non pas à un état, qui est déjà en faillite.
La démagogie est un poison aussi dangereux pour la démocratie que l’autoritarisme, dont elle n’est en réalité qu’un des visages.

Dr Seck Mamadou
Cadre Libéral - Paris




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES