Liberia : l’ex-footballeur George Weah se cramponne à ses ambitions politiques

Le Libérien George Weah a brillé sur les pelouses impeccables dans de grands stades, connu une riche carrière de footballeur puis est rentré dans son pays pour se lancer en politique. Chez lui, il taquine désormais le ballon sur des terrains de fortune et se cramponne à son rêve présidentiel.

Comme chaque samedi, celui que ses partisans appellent « Mister George » troque son costume d’opposant à la présidente Ellen Johnson Sirleaf contre un maillot de foot pour s’entraîner avec des amis à Paynesville, dans la périphérie de Monrovia, la capitale, avant de disputer un match chaque dimanche, quand il le peut.

Ce samedi, l’homme, crâne rasé, barbe poivre et sel, porte un maillot floqué « Weah », avec le numéro 18.

Au stade Willis D. Knuckles Jr où il s’entraîne, le décor et le public sont très loin de ce qu’il a connu lorsqu’il faisait les beaux jours de Monaco ou du Paris Saint-Germain (PSG) avant d’obtenir le Ballon d’or 1995 sous les couleurs du Milan AC : les spectateurs sont quelques dizaines, le sable remplace le gazon, les lignes blanches sont tracées à la craie…

« Nous venions ici pour regarder nos grands-frères jouer », affirme à l’AFP George Weah, 49 ans, après avoir fini sa partie et s’être changé, montrant le terrain. « Ces gamins qui sont ici pour nous regarder ne viennent pas seulement pour le foot, mais aussi pour l’école de la vie », estime-t-il.

L’ex-footballeur est très populaire dans son pays. En tant qu’opposant, il compte des détracteurs, bien sûr, mais on n’en croise pas dans ce quartier pauvre où il vient fréquemment.

Parmi les spectateurs figure Wilson Toba, un quinquagénaire visiblement ravi de voir George Weah s’échauffer et jouer. « C’est un gars du coin, il est parti d’ici », dit Toba. « Nous sommes des pauvres et nous le soutenons tous », assure-t-il, en référence au combat politique de l’opposant, chef du Congrès pour le changement démocratique (CDC).

Le 28 avril, George Weah s’est officiellement lancé dans la course pour l’élection présidentielle prévue en 2017 au Liberia, se présentant en candidat de « l’espoir » et se disant certain de l’emporter.

« Quand je vivais dans le ghetto à Gibraltar (bidonville de Monrovia où il a été élevé par sa grand-mère, ndlr), il n’y avait pas d’espoir, mais j’ai quand même gardé espoir », dit-il. « Peu importent les difficultés. J’ai voyagé pour avoir des opportunités (…) et ma vie a changé. Et je suis ici aujourd’hui pour aider les jeunes à avoir des occasions » de s’en sortir.

– ‘Je serai toujours ici’ –

George Weah avait déjà été candidat à la présidentielle de 2005, battu par Ellen Johnson Sirleaf, un résultat qu’il avait dans un premier temps contesté avant de renoncer à son recours. Il l’a de nouveau été en 2011 en tant que candidat à la vice-présidence sur un « ticket » présidentiel.

Mme Sirleaf ne pouvant se représenter en 2017, en raison de la limite constitutionnelle de deux mandats, il devrait retrouver sur sa route son vice-président, Joseph Boakai, 71 ans.

George Weah a remporté son premier mandat en décembre 2014 en devenant sénateur de la province de Montserrado (ouest, où est située Monrovia), distançant très largement Robert Sirleaf, un des fils de la présidente.

Au Liberia, les défis ne manquent pas mais l’ex-star du ballon rond se dit prêt à les relever, citant l’éducation et la santé parmi ses priorités.

En plus de la politique, George Weah est actif dans l’humanitaire libérien. Il a été ambassadeur de la paix pour faciliter le processus de paix après la sanglante guerre civile (1989-2003) ayant fait quelque 250.000 morts au Liberia.

Et en août 2014, il avait lancé une association pour recueillir des dons contre l’épidémie d’Ebola qui affectait alors le Liberia, la Guinée et la Sierra Leone.

Pour Jonah Sawieh, quadragénaire et ancien joueur de l’équipe nationale qui joue chaque semaine avec lui, le footballeur reconverti en homme politique n’a pas changé. « Il sera toujours le même, il viendra toujours jouer avec son peuple », soutient-il.

Et Weah d’assurer : « Même si je suis élu président du Liberia, on me verra jouer ici. Je serai toujours ici ». JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES