Lettre ouverte à Macky Sall : pourquoi ce silence obstiné sur l’alinéa 86-6 ?

Dans votre projet de loi soumis au référendum du 20 mars (nouvel alinéa 6 de l’article 86) vous reprenez une disposition très controversée, l’alinéa 49-3 de la Constitution française. Cet alinéa vous permet de faire passer des lois sans aucun vote des députés. Et même sans débat si le gouvernement le souhaite.
François Hollande, alors député socialiste, avait eu en 2006 des mots très durs pour cette disposition. Selon lui, il s’agit d’ »une brutalité, un déni de démocratie et une manière d’empêcher le débat parlementaire ». Il réclamait alors sa suppression pure et simple. Tout comme son Premier ministre Valls qui avait déposé avec dix autres députés un projet de loi pour l’abrogation de cet alinéa.
Une fois au pouvoir, il a oublié cet engagement, un » wax waxeet » (reniement) qui n’est certainement pas étranger à sa grande impopularité.
Cette disposition controversée figure dans la Constitution française depuis longtemps. Ni Senghor ni Diouf ni Wade n’ont cru devoir reprendre dans notre Constitution un alinéa aussi « parlementaricide ».
Vous, vous le faites.
L’étonnant est que vous n’en donnez aucune explication. Aucune allusion à l’alinéa 86-6 dans vos deux discours, ni dans votre exposé des motifs ni dans les déclarations de vos partisans. Bien au contraire, un accent est mis sur un prétendu » renforcement des pouvoirs du Parlement. »
Tout se passe comme si un rideau de fumée est savamment mis en place pour faire embarquer un passager clandestin, indésirable, dans votre charrette de réformettes.
A quelles fins ?
Le contenu du 86-6 et la tentative de le faire passer en cachette n’est pas pour rassurer les Sénégalais qui vous soupçonnent d’envisager des réformes sociétales dites de « modernisation ».
Si votre projet passait en effet, les Sénégalais n’auraient plus que leurs yeux pour pleurer quand le 86-6 vous permettra de faire adopter sans vote ni débat certaines lois de dépénalisation ou de légalisation qui donnent aujourd’hui des cauchemars aux Sénégalais vigilants.
Ce n’est pas respecter les Sénégalais que de les inviter à » subir » vos réformettes, sans chercher à les comprendre et sans que vous ne leur en expliquiez les véritables motifs.
C’est la même méthode que vous avez utilisée dans votre tentative avortée de « rendre intangible » la laïcité. Aucune explication au moment de son introduction. Aucune explication au moment de son retrait qui n’est que stratégique.
Au nom du droit des Sénégalais de bénéficier d’un minimum de respect et de considération de la part de leurs dirgeants, le MPS/SELAL vous invite à sortir de votre silence calculé et à vous expliquer clairement sur le 86-6.
Le ferez-vous ?

Dakar le 6 mars 2016
Le Bureau Politique




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES