Lettre ouverte à Macky Sall : pourquoi ce silence obstiné sur l’alinéa 86-6 ?

Dans votre projet de loi soumis au référendum du 20 mars (nouvel alinéa 6 de l’article 86) vous reprenez une disposition très controversée, l’alinéa 49-3 de la Constitution française. Cet alinéa vous permet de faire passer des lois sans aucun vote des députés. Et même sans débat si le gouvernement le souhaite.
François Hollande, alors député socialiste, avait eu en 2006 des mots très durs pour cette disposition. Selon lui, il s’agit d’ »une brutalité, un déni de démocratie et une manière d’empêcher le débat parlementaire ». Il réclamait alors sa suppression pure et simple. Tout comme son Premier ministre Valls qui avait déposé avec dix autres députés un projet de loi pour l’abrogation de cet alinéa.
Une fois au pouvoir, il a oublié cet engagement, un » wax waxeet » (reniement) qui n’est certainement pas étranger à sa grande impopularité.
Cette disposition controversée figure dans la Constitution française depuis longtemps. Ni Senghor ni Diouf ni Wade n’ont cru devoir reprendre dans notre Constitution un alinéa aussi « parlementaricide ».
Vous, vous le faites.
L’étonnant est que vous n’en donnez aucune explication. Aucune allusion à l’alinéa 86-6 dans vos deux discours, ni dans votre exposé des motifs ni dans les déclarations de vos partisans. Bien au contraire, un accent est mis sur un prétendu » renforcement des pouvoirs du Parlement. »
Tout se passe comme si un rideau de fumée est savamment mis en place pour faire embarquer un passager clandestin, indésirable, dans votre charrette de réformettes.
A quelles fins ?
Le contenu du 86-6 et la tentative de le faire passer en cachette n’est pas pour rassurer les Sénégalais qui vous soupçonnent d’envisager des réformes sociétales dites de « modernisation ».
Si votre projet passait en effet, les Sénégalais n’auraient plus que leurs yeux pour pleurer quand le 86-6 vous permettra de faire adopter sans vote ni débat certaines lois de dépénalisation ou de légalisation qui donnent aujourd’hui des cauchemars aux Sénégalais vigilants.
Ce n’est pas respecter les Sénégalais que de les inviter à » subir » vos réformettes, sans chercher à les comprendre et sans que vous ne leur en expliquiez les véritables motifs.
C’est la même méthode que vous avez utilisée dans votre tentative avortée de « rendre intangible » la laïcité. Aucune explication au moment de son introduction. Aucune explication au moment de son retrait qui n’est que stratégique.
Au nom du droit des Sénégalais de bénéficier d’un minimum de respect et de considération de la part de leurs dirgeants, le MPS/SELAL vous invite à sortir de votre silence calculé et à vous expliquer clairement sur le 86-6.
Le ferez-vous ?

Dakar le 6 mars 2016
Le Bureau Politique




AFRIQUE-MONDE

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

logo article

Rapport McLaren : le sport russe sous le signe du dopage

09/12/2016 par :

Près de cinq mois après les premières révélations du rapport McLaren sur le « système de dopage (...)

logo article

À Ceuta, 400 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l’Espagne

09/12/2016 par :

La barrière entourant l’enclave autonome espagnole de Ceuta, à la frontière marocaine, a été forcée (...)

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

DEPECHES

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES