"Les spéculations malveillantes sur les conditions de la délivrance de Karim Wade ne nous engagent ni ne nous intéressent"

Le Secrétariat permanent d’And-Jëf/Pads, réuni ce dimanche 26 juin 2016sous la présidence du Secrétaire général, l’Honorable député Mamadou ‘Decroix’, se félicite de la délivrance de Monsieur Karim Meïssa Wade survenue ce jeudi 23 juin 2016 à Dakar, après 38 mois de détention et de privations. Il salue la dignité et la sérénité avec lesquelles il a enduré ces épreuves.
Notre soutien à Karim Wade et aux autres personnes détenues dans le cadre dela CREI relève de positions de principe. Leur arrestation et leur détention ont toujours été gouvernées par des raisons strictement politiques. Aujourd’hui, les plus ardents défenseurs de la prétendue traque des biens mal acquis se sentent totalement floués à tous égards, sachant parfaitement au plus profond d’eux-mêmes, qu’ils ont été menés en bateau pour une cause qui n’était en rien celle du peuple Sénégalais. Karim Wade que notre parti a soutenu n’a pas été jugé pour détournement de biens publics ni pour corruption ou concussion. De plus, il a été jugé et condamné par une juridiction d’exception qui ignore la présomption d’innocence, qui renverse la charge de la preuve et qui ne reconnaît pas le double degré de juridiction ; en somme un instrument doté des apparats de la justice mais voué aux règlements de comptes politiques.
Notre soutien serait allé à tout citoyen ayant maille à partir avec la CREI, juridiction que nous avons toujours rejetée et dont nous exigeons la disparition pure et simple dans les meilleurs délais. C’est aussi pour cette raison que nous récusons l’amalgame selon lequel des milliers d’autres détenus croupissent en prison comme Karim Wade sans qu’un soutien ne leur soit apporté. S’il est vrai que tous ceux qui sont injustement détenus doivent être soutenus, il est tout aussi vrai que ces milliers de détenus n’ont pas été envoyés en prison par la CREI mais par les tribunaux ordinaires qui fonctionnent et rendent la justice chaque jour que Dieu fait dans notre pays et c’est toute la différence.

Les spéculations malveillantes sur les conditions de la délivrance de Karim Wade ne nous engagent ni ne nous intéressent au sens où, selon nous, cette délivrance est la résultante d’un grand nombre de facteurs endogènes et exogènes parmi lesquels les combats menés sans cesse depuis 2012 par les forces politiques et sociales opposées à la CREI, les pressions discrètes mais constantes d’autorités religieuses de premier plan, instances de régulation et de légitimation dans notre pays, les arrêts et avis de juridictions internationales et le contexte national marqué par le réchauffement du front social – enseignement, santé, foncier, etc. et les résultats issus du référendum . C’est de tout cela que le Président de la République semble avoir fait une lecture correcte en délivrant Karim Meïssa Wade. Si tel était le cas, alors nous l’appelons à poursuivre la dynamique de réformes pour la restauration des droits de l’Opposition (meetings, marches, rassemblements, etc.), l’accès de cette opposition et des organisations de la société civile aux médias du service public et la garantie d’un processus électoral fiable et crédible.
Nous rendons pour notre part hommage à tous ceux qui se sont battus pour la délivrance de Karim Meïssa Wadeet de ses codétenus dont le premier n’est autre que le jeune Moïse Rampino condamné à deux ans ferme dès l’ouverture du procès pour avoir, à l’audience, crié devant les juges ce que tous répètent aujourd’hui à savoir que la CREI est un instrument de règlement de comptes politiques.
Nous saluons respectueusement le groupe de travail des Nations Unies, les organisations de défense des droits de l’Homme et la cour de justice de la CEDEAO qui ont assumé leurs responsabilités dans cette affaire.
Nous renouvelons notre appel pressant à toute l’opposition pour qu’elle renforce son unité et sa cohésion dans la considération et le respect mutuels car la lutte pour un véritable Etat de droit dans notre pays est loin d’être terminée.

Dakar le 26 juin 2016
Le Secrétariat permanent




AFRIQUE-MONDE

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

DEPECHES

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES