Le Sénégal et son Président : L’incompatibilité d’humeur ? ( AHMED KHALIFA NIASSE)

​C’est un euphémisme de dire que le quatrième Président du Sénégal a été le mieux élu de tous. Cependant, cet enthousiasme de tout un peuple s’est rapidement mis à s’effriter après s’être érodé. Se rétrécissant comme une peau de chagrin. L’on doit s’arrêter devant un tel phénomène qui n’est pas sans cause. Dans le but de déceler, pour les analyser, les uns après les autres, les faits et les gestes qui sont à l’origine d’un tel désenchantement. Voire d’un certain courroux à l’encontre de l’ancien candidat, alors, bien élu.
La première accusation vise le pouvoir d’achat des Sénégalais qui s’est ébranlé vers l’aplatissement. Au point que le seul argument du Président s’appelle la menace, encore la menace, rien que la menace.

Toutefois, la faute que le peuple ne pardonnera jamais à Macky Sall est sa participation à la manifestation blasphématoire de Charlie Hebdo. C’est-à-dire marcher devant les pancartes et autres illustrations visant la personne sacrée du Prophète (psl) de l’Islam, symbole d’un tiers de l’Humanité. Il est notoire que les Niasse, les Sy, les Mbacké ont bercé les Sénégalais qu’ils n’ont jamais sevré de labours sans fin envers le Prophète (psl).

Cette chose a fait s’effriter la sympathie et le respect que tous avaient pour le Président, y compris ceux qui n’avaient pas voté pour lui. Au point que ceux qui avaient voté contre lui souhaitent hâter la venue du jour où ils feront des émules. Dans certains cas de figure son score d’entrée de jeu pourrait se situer sous la barre des 13%.

Mais aussi, le chômage des jeunes et celui chronique conjugué à la baisse du pouvoir d’achat et à la faillite non déclarée de l’Etat qui se trouve en situation de cessation de paiement.

Le tâtonnement des gouvernants, la bastonnade des parlementaires de l’opposition par ceux du pouvoir, au sein du Parlement, au point de faire couler le sang des uns par les coups de poing des autres, complète ce sombre tableau. Sans oublier le langage iconoclaste vis-à-vis des confréries. Mais aussi l’absence de dialogue avec l’adversaire.

Le tout créant un climat délétère aboutissant à un tout TSM (Tout Sauf Macky).

C’est, donc, une incompatibilité d’humeur entre le peuple et son Président. Ce qui ne peut mener qu’à un divorce. Se fera-t-il à l’amiable ou s’agira-t-il d’un divorce contentieux ? Là est la question.

AHMED KHALIFA NIASSE




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES