Le Président Malien accompagné d’une forte deleguation des groupes rebelles du Nord effectueront une visite d’Etat en France (source Française)

La France va octroyer environ 300 millions d’euros supplémentaires d’aide au Mali, notamment pour le développement du nord du pays dont le président Ibrahim Boubacar Keïta sera la semaine prochaine à Paris, a-t-on indiqué vendredi de sources diplomatiques françaises.
« On va annoncer environ 300 millions d’euros jusqu’en 2017, dont une partie substantielle pour le Nord », où l’ex-rébellion à dominante touareg et les groupes armés progouvernementaux viennent de sceller la paix, a déclaré une de ces sources.

Cette somme, versée entre mi-2015 et fin 2017, s’ajoutera aux 300 millions d’euros de prêts et aides déjà accordés par Paris lors d’une conférence des donateurs pour le Mali tenue en mai 2013 à Bruxelles.
La France présentera cette nouvelle aide lors d’une conférence de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques) pour la relance économique et le développement du Mali, jeudi, à Paris. L’Union européenne, principal bailleur du Mali, la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD) feront aussi des annonces.

Des représentants de l’ex-rebellion touareg et des groupes armés progouvernementaux du Nord, hier ennemis, assisteront à la conférence de l’OCDE, a précisé une autre source française.

« C’est (un signal) assez fort que le gouvernement accepte de venir dans un pays étranger avec des représentants de groupes armés avec lesquels il était en conflit ouvert jusqu’à il y a six mois et encore en conflit larvé cet été », a souligné cette source.

M. Keïta a été reçu à plusieurs reprises en France depuis son élection en 2013, mais il aura droit cette fois à tous les fastes d’une visite d’Etat.
Il s’entretiendra mercredi avec le président François Hollande, le président du Sénat Gérard Larcher, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, et interviendra à l’université de la Sorbonne avant un dîner d’Etat à l’Elysée.

Après la conférence de l’OCDE jeudi, il se rendra à l’Ossuaire de Douaumont (est), où reposent des soldats maliens de la Première guerre mondiale. Environ 80.000 Maliens ont été mobilisés dans les rangs de l’armée française sur les deux conflits mondiaux et 17.000 y ont trouvé la mort, dont l’arrière grand-père du président Keïta en 1917.
Cette visite du président malien « tombe à un moment important dans le règlement de la crise (malienne) avec une accélération de la mise en oeuvre des accords d’Alger depuis septembre après des débuts difficiles cet été », fait-on valoir à Paris.

L’accord de paix d’Alger a été signé au printemps par le gouvernement et les groupes rebelles touareg du Nord. Mais des accrochages meurtriers ont ensuite opposé groupes armés pro-gouvernementaux (rassemblés au sein de la Plateforme) et rebelles de la Cordination des mouvements de l’Azawad (CMA).

Ces groupes rivaux ont finalement annoncé jeudi soir avoir scellé la paix après plusieurs jours de pourparlers. Ces accords sont censés ramener la stabilité au Mali, près de trois ans après le début de l’intervention militaire française (janvier 2013) pour repousser les jihadistes qui menaçaient Bamako.

Certains groupes continuent de mener des actions isolées dans le nord (attaques, mines) et effectuent une poussée vers le centre et le sud.

la redeaction

(c) maliactu.net




AFRIQUE-MONDE

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES