Le Mouvement des femmes du Fds/Mànkoo Wattu Senegal : « Après quatre années de règne, le régime de Macky Sall a réussi la prouesse de faire reculer le Sénégal démocratiquement »

a nouvelle trouvaille de l’opposition, le Front pour la défense du Sénégal/ Mànkoo Wattu Senegal peut bien compter sur le soutien des femmes issues des partis politiques, des organisations de la société civile, des mouvements citoyens et des associations syndicales et citoyennes membres de ladite coalition. Après la conférence du 02 octobre des leaders, ces femmes ont organisé un point de presse cet après-midi à la permanence Nelson Mandela du Grand Parti pour le lancement officiel du Mouvement des femmes du Fds/Mànko Wattu Senegal dont l’objectif est de créer un cadre de regroupement afin de participer efficacement à la lutte pour la préservation de l’Etat de droit.
Le Mouvement des femmes du Fds/Mànkoo Wattu Senegal ne veut pas être en reste aux combats politiques engagés par leurs leaders de l’opposition regroupée dans la même coalition. Elles se disent prêtes à marche le 14 octobre et à croiser le fer avec le régime de Macky Sall dont « la seule prouesse est d’avoir réussi à reculer le Sénégal démocratiquement, après quatre ans de règne ».

« Depuis un certain temps, les dérives antidémocratiques se révèlent de façon rampante avec les dispositions constitutionnelles taillées sur mesure sans consultations préalables des membres de l’opposition, la révélation au grand jour de scandales économiques, miniers et financiers tranchant net d’avec les principes de bonne gouvernance, les sanctions arbitraires de hauts fonctionnaires sans aucun fondement, le bâillonnement des libertés, les menaces et intimidations à l’endroit des citoyens sénégalais dont le seul tort est d’avoir manifesté leur patriotisme », martèlent les femmes du Fds/Mànkoo Wattu Senegal.

Une situation que le Mouvement des femmes membres du Front pour la Défense du Sénégal/ Mankoo Wattu Senegaal compte mettre à terme en apportant la riposte à la mesure de ces violations des droits humains et des principes de bonne gouvernance en déclinant un plan d’actions à mener sur l’ensemble du territoire national.

Face à une telle situation qui constitue une menace grave pour notre démocratie, nous les femmes des partis politiques, des organisations de la société civile, des mouvements citoyens et des associations syndicales et citoyennes membres du Front pour la Défense du Sénégal/ Mankoo Wattu Senegal, avons décidé d’apporter la riposte à la mesure de ces violations des droits humains et des principes de bonne gouvernance en déclinant un plan d’actions à mener sur l’ensemble du territoire national.

Ainsi les femmes du fds/Mànkoo Wattu Senegal exigent des autorités le respect des libertés notamment le droit de manifester et le droit d’égal accès aux médias du service public ; libertés publiques que garantit la Constitution, un processus électoral crédible, fiable et consensuel et l’arrêt immédiat du pillage de nos ressources.

Landing DIEDHIOU, Leral.net




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES