Le Burundi accuse l’Union européenne de déstabilisation

Le Burundi, qui traverse une grave crise politique depuis plus de deux ans, est sous sanctions de l’Union européenne. Son gouvernement s’en prenait régulièrement à cette organisation mais de manière voilée. Le ton a changé depuis lundi 5 juin. Le gouvernement, qui s’appuie sur des documents qui ont fuité dans la presse, s’en est pris violemment à l’UE accusée d’avoir participé et même financé une déstabilisation du pays.

Jusqu’ici, le gouvernement s’était contenté d’allusion, cette fois l’attaque est frontale. Dans un communiqué du porte-parole du gouvernement, qu’il a lu lundi soir à la radio-télévision nationale, il n’y a rien de moins que la preuve « de la probable implication de l’Union européenne » dans la déstabilisation des institutions républicaines du Burundi « notamment dans la tentative de changement de régime au Burundi » une allusion très claire à la tentative de coup d’Etat de mai 2015, au plus fort des manifestations contre le 3e mandat du président Pierre Nkurunziza.
En cause, des contrats passés entre l’Union européenne et une ONG internationale en 2014, rendus public par un site proche du pouvoir, et qui montrent que l’organisation européenne avait financé à l’époque l’exfiltration du Burundi de plusieurs défenseurs des droits de l’homme ou de leurs familles. « Des gens dont la vie était en danger », explique une source européenne, qui parle d’une « pratique courante qui s’inscrit dans le cadre d’un programme officiel de l’UE pour la promotion de la démocratie et des droits de l’homme au niveau mondial ».
Mais Bujumbura n’en a cure, le gouvernement fait face à de graves difficultés économiques et il en rend l’UE responsable en grande partie car il s’agit à ses yeux d’un financement de figures et d’organisation de la société civile à la tête de la contestation contre le 3e mandat de Nkurunziza.
« La main étrangère... »
Le porte-parole du gouvernement Philippe Nzobonariba assure que son gouvernement vient enfin de trouver « une réponse claire aux interrogations qu’il se posait » notamment à propos des « sanctions » de l’Union européenne et « de ses prises de position toujours défavorables aux intérêts du Burundi ».
Bujumbura estime donc que l’UE serait donc « la probable main étrangère » qu’il a toujours dénoncée, dans les actes de sabotage de son programme de promotion de la paix et de la démocratie dans le pays.



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES