L’ouverture vers Cuba : une promesse d’Obama, un symbole pour sa fin de mandat

Barack Obama est à La Havane pour un voyage qui marquera l’Histoire, après plus de 50 ans d’embargo américain sur l’île voisine. Depuis l’annonce de la reprise des relations entre les Etats-Unis et Cuba en décembre 2014, les choses se sont accélérées : voyages facilités, échanges financiers accrus, et bientôt reprise des vols quotidiens et des liaisons par ferries.

De notre envoyée spéciale à La Havane,

C’est sous des trombes d’eau que Barack Obama est arrivé à La Havane ce dimanche, mais les Cubains disent que c’est de bon augure. Et le président américain a bien besoin de ce présage car les enjeux sont importants en termes de politique intérieure américaine : c’est un voyage qu’il accomplit contre sa majorité républicaine au Congrès, contre les candidats conservateurs unanimes, qui ont promis de revenir sur cette ouverture avec Cuba s’ils sont élus en 2016.

Et ce, même si les opérateurs économiques n’y croient pas. Tous les hommes d’affaires rencontrés estiment que le rapprochement avec Cuba, après 50 ans d’un embargo très dur et inefficace, est irréversible.

A Miami en Floride, plusieurs compagnies de ferries ont par exemple reçu l’autorisation de rétablir les liaisons avec la Havane. Les négociations avec les Cubains ont beaucoup avancé, restent les infrastructures à terminer. Daniel Berrebi est le président de la compagnie Baja Ferries, il a obtenu la licence n°1 et pour lui, les mentalités ont changé : « Il y a quatre ou cinq ans, on a décidé de sortir et de mettre un autocollant sur toutes les voitures qui acceptaient, disant "ferry ici". On s’est dit : on va voir combien de voitures vont être cassées. Et non, pas de tout. Les gens nous arrêtaient : "Ah bon il y a le ferry, mais quand est-ce qu’il commence ? C’est fantastique." Et petit à petit, on a senti cet effort monter et c’est vrai qu’il n’y a pas un jour où on n’a pas un appel de gens qui [veulent] savoir quand est-ce que le ferry commence. »

L’appui de l’opinion

En effet, dans la communauté cubaine, on est majoritairement favorable à cette ouverture. Le dernier sondage de l’université de Floride montre que 75% des Cubains américains se prononcent en faveur du rapprochement avec La Havane. C’est la démographie qui parle : les jeunes d’origine cubaine sont nés après le début de l’embargo et ils ne comprennent pas cette situation. Ils se rangent du côté de l’ouverture et l’on peut dire que le président des Etats-Unis a l’opinion avec lui.

Mais c’est une promesse que Barack Obama a bien failli ne pas pouvoir tenir. Les négociations avaient avancé en 2009, mais Alan Gross, cet ancien agent de l’USAID, l’Agence américaine pour le développement international, a été emprisonné par les Cubains pour espionnage, et il a fallu tout recommencer à zéro.

Ce rapprochement avec Cuba est un symbole, un concentré de sa philosophie de politique étrangère. C’est le multilatéralisme et la négociation avant tout. Ce n’est pas un coup de tête mais l’aboutissement d’une réflexion.

Barack Obama souhaitait rester dans l’Histoire comme le président qui en a fini avec une politique qu’il juge absurde. Il souhaitait laisser l’image du premier président américain sur le sol cubain, c’est fait. Et les critiques des républicains - pas de tous d’ailleurs- ne l’ont pas du tout déstabilisé… RFI



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES