KARIM WADE, OUMAR SARR, TOUSSAINT MANGA ET VICTOR DIOUF DETENUS : Le Pds en prison

Wade forcé de rentrer à Dakar

En mettant en prison tous les responsables de premier plan du Parti démocratique sénégalais (Pds), le régime en place confirme les libéraux qui avancent que le Président Macky Sall a des comptes personnels à régler avec son ex-parti.

Les responsables du Parti démocratique sénégalais engagés dans la lutte pour la survie de leur formation politique « dans la guerre farouche que leur mène le Président Macky Sall », ont coutume de dire que leur ancien frère de parti a pris sur lui l’engagement de réduire le parti libéral à sa plus simple expression. Ils ajoutent que Macky Sall, au cours d’un déplacement aux Etats Unis, aurait déclaré qu’il a des comptes personnels à régler avec les gens du Pds. De toute façon, les emprisonnements en série de responsables de premier plan du Pds confirment-ils pas ces accusations ?

Article 80, offense au chef de l’Etat

Karim Wade, Oumar Sarr, Bara Gaye, Aïda Ndiongue, Alioune Aidara Sylla, Samuel Sarr, Moïse Rampino, Abdoul Aziz Diop, Mamadou Lamine Massaly, Bathie Seras, Aminata Nguirane Thiam, Toussaint Manga,Victor Saliou Ciss, Cheikh Ahmadou Bamba Bâ… , tous responsables du Parti démocratique sénégalais (Pds) sont en prison ou ont été en prison, depuis l’accession de Macky Sall au pouvoir. Les raisons généralement évoquées pour les embastiller varient entre l’offense au chef de l’Etat et l’atteinte à la sureté de l’Etat. « Des motifs légers qui cachent le désir de combattre des opposants et qui prouvent si besoin en est que la justice est au service de l’Exécutif », comme le dit Me Amadou Sall et dénoncent en chœur les responsables de l’opposition regroupés au sein du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr).

Le Pds décapité

Le candidat du Pds pour la prochaine présidentielle, Karim Wade est passé à la trappe avec la traque des biens mal acquis, il est au gnouf pour 6 ans. Le Secrétaire général adjoint du parti, Oumar Sarr trébuche sur un communiqué du comité directeur à la suite des aveux de Lamine Diack sur le financement de la campagne de 2012 avec des capitaux russes blanchis et passe le Gamou au frais. Son arrestation très spectaculaire (il a été pris dans son lit vers 5 heures du matin), son inculpation et sa détention, défraient la chronique actuellement. Le patron des jeunesses travaillistes libérales, Dr Toussaint Manga croupit à Rebeuss depuis plus de 6 mois pour de supposées velléités de troubles à l’ordre public. Le responsable des élèves et étudiants du parti Victor Saliou Ciss est également avec certains de ses frères en prison pour les mêmes raisons.

D’autres membres du parti appartenant à l’instance de décision (le comité directeur ) ont fini de purger des peines allant de 6 mois à 1 an ou sont en sursis dans l’attente d’un hypothétique procès ou bien sont frappés d’interdiction de sortie du territoire national. Il s’agit de Bara Gaye, de Me Amadou Sall, de Samuel Sarr, de Aida Ndiongue, de Mamadou Lamine Massaly, de Alioune Aidara Sylla, Me Madické Niang etc…

Pds : première force politique d’opposition
L’acharnement du pouvoir sur le Parti démocratique sénégalais n’est pas anodin. C’est le premier parti d’opposition et le capital sympathie dont jouit son Secrétaire général national au niveau des masses populaires, ne s’est pas encore estompé. De surcroît, la condamnation de Karim Wade par une Cour de répression de l’enrichissement illicite qui n’a pas véritablement convaincu les populations sur les cas de détournements de deniers et qui n’a pas sorti les milliers de milliards annoncés par le camp du pouvoir pour légitimer la traque des biens mal acquis, a créé un mythe autour du candidat du Pds et renforcé son aura. Même en prison, les réseaux et les mouvements de soutien se densifient autour de la personne de Karim Wade.

Le Parti démocratique sénégalais vit des heures sombres avec ses responsables en prison ou en sursis et son projet de société compromis par une pression policière et politique qui a fini de le réduire à sa plus simple expression. Mais, le mammouth politique qui a créé ce parti et survécu à toutes les manœuvres politiciennes, à toutes sortes de pressions et de tentatives de liquidations (même physique) est toujours là et serait, d’après nos informations, au top de sa forme. Les rumeurs annoncent le retour imminent de Me Abdoulaye Wade dans la capitale. Mais face à ce pouvoir déterminé à anéantir le Pds, on ne pense pas que Wade va revenir en Père Noël…. Le retour de Wade rime certainement avec la mobilisation des troupes libérales qui semblent être sur le pied de guerre. Avec la psychose installée par la menace terroriste, le Président de la République devrait appeler à un dialogue politique pour tempérer les ardeurs débordantes des uns et des autres. Il y va de la stabilité de notre pays.
Aliou MBAYE




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES