KARIM WADE, OUMAR SARR, TOUSSAINT MANGA ET VICTOR DIOUF DETENUS : Le Pds en prison

Wade forcé de rentrer à Dakar

En mettant en prison tous les responsables de premier plan du Parti démocratique sénégalais (Pds), le régime en place confirme les libéraux qui avancent que le Président Macky Sall a des comptes personnels à régler avec son ex-parti.

Les responsables du Parti démocratique sénégalais engagés dans la lutte pour la survie de leur formation politique « dans la guerre farouche que leur mène le Président Macky Sall », ont coutume de dire que leur ancien frère de parti a pris sur lui l’engagement de réduire le parti libéral à sa plus simple expression. Ils ajoutent que Macky Sall, au cours d’un déplacement aux Etats Unis, aurait déclaré qu’il a des comptes personnels à régler avec les gens du Pds. De toute façon, les emprisonnements en série de responsables de premier plan du Pds confirment-ils pas ces accusations ?

Article 80, offense au chef de l’Etat

Karim Wade, Oumar Sarr, Bara Gaye, Aïda Ndiongue, Alioune Aidara Sylla, Samuel Sarr, Moïse Rampino, Abdoul Aziz Diop, Mamadou Lamine Massaly, Bathie Seras, Aminata Nguirane Thiam, Toussaint Manga,Victor Saliou Ciss, Cheikh Ahmadou Bamba Bâ… , tous responsables du Parti démocratique sénégalais (Pds) sont en prison ou ont été en prison, depuis l’accession de Macky Sall au pouvoir. Les raisons généralement évoquées pour les embastiller varient entre l’offense au chef de l’Etat et l’atteinte à la sureté de l’Etat. « Des motifs légers qui cachent le désir de combattre des opposants et qui prouvent si besoin en est que la justice est au service de l’Exécutif », comme le dit Me Amadou Sall et dénoncent en chœur les responsables de l’opposition regroupés au sein du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr).

Le Pds décapité

Le candidat du Pds pour la prochaine présidentielle, Karim Wade est passé à la trappe avec la traque des biens mal acquis, il est au gnouf pour 6 ans. Le Secrétaire général adjoint du parti, Oumar Sarr trébuche sur un communiqué du comité directeur à la suite des aveux de Lamine Diack sur le financement de la campagne de 2012 avec des capitaux russes blanchis et passe le Gamou au frais. Son arrestation très spectaculaire (il a été pris dans son lit vers 5 heures du matin), son inculpation et sa détention, défraient la chronique actuellement. Le patron des jeunesses travaillistes libérales, Dr Toussaint Manga croupit à Rebeuss depuis plus de 6 mois pour de supposées velléités de troubles à l’ordre public. Le responsable des élèves et étudiants du parti Victor Saliou Ciss est également avec certains de ses frères en prison pour les mêmes raisons.

D’autres membres du parti appartenant à l’instance de décision (le comité directeur ) ont fini de purger des peines allant de 6 mois à 1 an ou sont en sursis dans l’attente d’un hypothétique procès ou bien sont frappés d’interdiction de sortie du territoire national. Il s’agit de Bara Gaye, de Me Amadou Sall, de Samuel Sarr, de Aida Ndiongue, de Mamadou Lamine Massaly, de Alioune Aidara Sylla, Me Madické Niang etc…

Pds : première force politique d’opposition
L’acharnement du pouvoir sur le Parti démocratique sénégalais n’est pas anodin. C’est le premier parti d’opposition et le capital sympathie dont jouit son Secrétaire général national au niveau des masses populaires, ne s’est pas encore estompé. De surcroît, la condamnation de Karim Wade par une Cour de répression de l’enrichissement illicite qui n’a pas véritablement convaincu les populations sur les cas de détournements de deniers et qui n’a pas sorti les milliers de milliards annoncés par le camp du pouvoir pour légitimer la traque des biens mal acquis, a créé un mythe autour du candidat du Pds et renforcé son aura. Même en prison, les réseaux et les mouvements de soutien se densifient autour de la personne de Karim Wade.

Le Parti démocratique sénégalais vit des heures sombres avec ses responsables en prison ou en sursis et son projet de société compromis par une pression policière et politique qui a fini de le réduire à sa plus simple expression. Mais, le mammouth politique qui a créé ce parti et survécu à toutes les manœuvres politiciennes, à toutes sortes de pressions et de tentatives de liquidations (même physique) est toujours là et serait, d’après nos informations, au top de sa forme. Les rumeurs annoncent le retour imminent de Me Abdoulaye Wade dans la capitale. Mais face à ce pouvoir déterminé à anéantir le Pds, on ne pense pas que Wade va revenir en Père Noël…. Le retour de Wade rime certainement avec la mobilisation des troupes libérales qui semblent être sur le pied de guerre. Avec la psychose installée par la menace terroriste, le Président de la République devrait appeler à un dialogue politique pour tempérer les ardeurs débordantes des uns et des autres. Il y va de la stabilité de notre pays.
Aliou MBAYE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES