Invité « iTélé », Macky trop lourd, bute sur les mots, s’énerve, lâche de gros mots et rate sa "COM"

Le président Macky SALL communique mal, trop mal même. Invité par la chaine de télévision « iTélé, il a été lamentable. Il apparait fatigué avec un visage gonflant accentué par son maquillage raté parce que trop chargé.

Face à la journaliste percutante, le président sénégalais perdait ses mots. Sur l’affaire Karim WADE, il a perdu toute sa sérénité. La journaliste a rappelé le caractère arbitraire de la CREI et les craintes des organisations de défense des droits de l’homme. Coincé, le président SALL perd son latin. Lorsque la journaliste lui a dit que la CREI ne permet pas de faire un recours, Macky lâche un gros : « C’est faux ». Dans sa réponse, le président démontre qu’il ignore le fonctionnement de la CREI car il dit : « Il y a un recours et qu’une cassation a été faite par la Cour suprême ». Grave. Il confond la Cour suprême à la Cassation. Le journaliste est revenu sur l’avis du Groupe de travail et l’opposition des droits de l’homme contre la CREI. Le président SALL s’en prend aix ONG. "iTélé" a raison d’écrire, "l’affaire Karim : Le caillou dans la chaussure" de Macky SALL ;
C’est vrai que Macky SALL ignore beaucoup de choses dans ce pays. Il évoque le procès Habré pour saluer la justice sénégalaise alors qu’il ignore que les Chambres africaines ne sont pas sénégalaises, d’autant plus que le président des CAE n’est pas sénégalais, il est burkinabé.
« La CREI n’est pas populaire, nous allons essayer de voir comment la réformer » a déclaré le président SALL. Il répété l’insulte « c’est faux » lorsque la journaliste lui dit que la CREI viole les droits de l’homme. Pourquoi veut-il donc la réformer ?
Macky SALL parle du respect de l’autorité de la chose jugée dans l’affaire Karim et l’oubli dans l’affaire HABRE qui a été déjà jugée par les juridictions nationales.
Ce dimanche n’était pas son meilleur jour. Il s’énerve sur le plateau, bute sur ses mots, perd son raisonnement. Cette émission n’a pas été préparée par son équipe. C’est certain. Il manque de pondération sur la question de l’homosexualité. Il s’est emporté en disant : « C’est pas mon problème, c’est leur problème », lorsque la dame lui a parlé des pays qui ont dépénalisé l’homosexualité. Il manque de mesure et souplesse dans ses propos.
Il dit que la Société civile ne gouverne pas le Sénégal et revient pour annoncer une discussion avec la société civile sur la question de l’avortement. Quelle incohérence.
Macky nous bombarde avec ses chiffres sur le taux de croissance. Il avance un taux de 6% vers la fin de l’année 2015 alors que le FMI classe son pays parmi les 25 les plus pauvres à travers le monde. Sur la même question, il déclare que les chiffres sont aléatoires. Comment le croire donc ?
Il dénonce les actions de la France et des Usa en Irak, en Syrie et en Lybie pour saluer ensuite l’intervention de la France au Mali et en Centre Afrique. Réfléchit-il avant de parler ?
Macky ne maitrise pas ses sujets, il est approximatif sur la question du terrorisme, sa communication a été nulle. Le président n’a pas préparé cette communication.Ils se sont précipités sans choisir les thèmes et sans encadrer la journaliste qui l’a laminé au plateau. Le président SALL a plongé dans une piscine vide en pleine nuit en se prêtant à cet exercice sans armes. C’était tout simplement LA MEN TA BLE....




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES