Hold up électoral du 20 mars 2016 : Le FPDR France exige le départ du Président de la CENA et la traduction du Ministre de l’intérieur devant la Haute Cour de Justice de la République

Au fur et à mesure que les jours passent, les langues se délient, l’horizon s’éclaircit, les preuves s’accumulent dans ce qu’il est convenu d’appeler désormais l’une des plus grandes fraudes organisées de l’histoire politique du Sénégal.

On croyait la démocratie sénégalaise immunisée de certaines pratiques immondes avec les alternances de 2000 et 2012. Avec le referendum du 20 mars 2016, on découvre une gigantesque mascarade électorale et le retour de la fraude dans des proportions jusque-là inégalées. Les faits sont accablants pour le régime de Macky Sall empêtrée dans le mensonge et le déni permanent. Ce qui s’est passé le 20 mars constitue ni plus, ni moins un hold-up pu électoral.

Le FPDR France tient M. Doudou NDIR, Président de la CENA, en grande partie responsable de cet énorme fiasco et exige son départ immédiat de la tête de cette institution. Les événements qui se sont déroulés à Touba avec l’annulation de plus de 50 bureaux de vote sont d’une extrême gravité, car ils prouvent que la fraude a été planifiée, avec la complicité passive de la CENA dont la crédibilité pour assurer l’organisation d’élections libres, sincères et transparentes au Sénégal est sérieusement entamée. Mais l’acte le plus grave réside dans la création de bureaux de vote fictifs par le ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, architecte d’une fraude à grande échelle. Les écarts considérables relevés entre les chiffres donnés par Abdoulaye Daouda Diallo qui fait état de 12 381 bureaux de vote et le Président de la cour d’appel et de la commission nationale de recensement des votes qui déclare le nombre de 13 594 bureaux de vote ont fini de révéler à la face du monde la réalité d’une fraude massive, préméditée en haut lieu, avec une différence nette de 1213 bureaux de vote fictifs, qui équivaut à un ajout de centaines de milliers d’électeurs, de manière totalement illégale.
Pour le FPDR France, le scrutin du 20 mars 2016 a mis en lumière l’existence de 3 niveaux de fraude : des bureaux de votes fictifs, des PV Fictifs et des faux électeurs fictifs. Ces actes graves relèvent de la qualification de faux, usage de faux et faux en écriture et sont réprimés sévèrement par les articles 45, 46 et 47 du code de procédure pénale. A Rufisque, le mandataire de la coalition du NON ( Omar Faye de LERAL ASKAN WI) a été kidnappé par la police politique de Macky Sall, jusqu’à la fermeture des bureaux de vote pour permettre aux fraudeurs de la coalition du OUI de dérouler leur plan machiavélique en toute quiétude, et de bourrer les urnes. Ces faits se sont déroulés dans de nombreuses localités.
Le FPDR France dénonce cette forfaiture et exige que le Ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo soit traduit devant la Haute Cour de la Justice pour hold up électoral et détournement de la volonté populaire. Pour avoir donné des résultats provisoires alors qu’il n’y est pas expressément habilité, (violation totale de l’article L86 du code électoral), Abdoulaye Daouda Diallo aggrave son cas, tombe sous le coup de la loi et s’expose à des sanctions pénales, pour acte de nature à influencer le jugement de la commission nationale de recensement des votes. Compte tenu de la gravité des faits, le FPDR France demande que la loi soit appliquée dans toute sa rigueur. Le FPDR France dénonce avec vigueur la partialité de certains préfets agissant ouvertement pour l’APR, et demande à ces derniers de ne pas s’immiscer dans le jeu politique, en observant une neutralité totale lors des joutes électorales.
Au risque de compromettre leur carrière professionnelle.
Le FPDR France informe l’opinion sénégalaise qu’un document sur l’ampleur des fraudes et irrégularités constatées lors du scrutin du 20 mars 2016 sera remis dans les prochains jours aux autorités françaises et américaines. Pour le FPDR France, ce référendum est foncièrement illégitime, et insincère. Par conséquent les résultats qui en sont issus sont tout simplement nuls et non avenus.
Le FPDR France demande la mobilisation de toutes les forces vives de la nation, et fait part de sa détermination pour bouter Macky Sall du pouvoir en vue d’abréger les souffrances innommables du peuple sénégalais.

Mr Sidy Fall, Coordonnateur du FPDR FRANCE
Fait à Paris, le 30 mars 2016



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES