HORIZON : Présidentielle de février 2017 et législative de juin prochain

Adresse du FRCV aux Citoyens de tous bords et de toutes obédiences
Introduction : Au moment où un « Président entouré de milliardaires » s’en prend aux lanceurs d’alerte et entame le démantèlement des organes chargés de la lutte contre la corruption, et avec ceci, des débats sur la bi-nationalité, la suspension ou non d’Ousmane Sonko, le limogeage de Nafi Ngom Keïta, etc., en lieu et place de toute la lumière attendue sur Arcelor Mittal, Petro Tim, Timis Corporation, Kosmos Energy, la question : Où va le Sénégal ? raisonne dans toutes les consciences. Toutefois, si dans le même temps, une Opposition chloroformée et comme droguée et abusée par un pseudo Dialogue national et des pseudo-conciliabules au Ministère de l’Intérieur, s’abreuve de communiqués de presse pendant que le Pouvoir et l’Assemblée Nationale aux ordres fourbissent leurs armes avant de s’attaquer directement et frontalement au reliquat de crédit des institutions, les Citoyens ne sont pas seulement en droit de se demander : « Où va la République ? » mais « Où diable est-elle donc cette République ? » et « Qu’en reste-t-il ? »
Ce n’est pas seulement que le Débat politique soit au ras des pâquerettes, mais le fond est qu’il y a une offensive sans précédent contre les lanceurs d’alerte, contre les sentinelles de la République, de la Démocratie et de l’Egalité des droits ! Et ce, dans un pays où les forces de l’Accaparement alliées à celles de la Corruption et de l’impunité chargent au grand jour les organes même de lutte contre la Corruption ! Ce n’est pas un hasard si la sphère politique connaît un regain d’ensauvagement prévisible qui pourrait être durable si la République n’était pas rétablie dans ses fondements majeurs et ses valeurs fortes.
Partant, l’actualité dans ce pays, ce n’est pas le sempiternelle Gala de lutte Opposition/ Pouvoir, ni Gauche/Droite, Libéraux/Socialistes, Société civile et candidatures indépendantes contre Classe politique, etc., mais la Recomposition des Alternances, dont la formule programmatique symbolique opérationnelle est la Refondation de la République des 4 Communes inspirées de la révolution française de 1789. Une République des 4 Communes qui devrait être graduellement remplacée par une République des Valeurs inspirée, entre autres mais non exclusivement, des Révolutions sénégalaises du Boundou en 1695, du Fuuta en 1776 et de la République Léboue de 1795. En d’autres termes, la Refondation de la République commencera ici, selon toute probabilité, par la fermeture de l’Ecole maçonnique de Jules Ferry et la réformation décisive de l’Etat dictatorial de Faidherbe
1. LA REPUBLIQUE DES VALEURS, QU’EST-CE A DIRE ?
a. Par où commencer ?
D’abord Dégager l’horizon de tous les contre-modèles et antivaleurs consommés : Ecole maçonnique de Jules Ferry, Constitution copier-coller, Administration Borom Ndar, Mentalité coloniale de Faidherbe and Cie, etc., lesquels obstruent toute vision prospective du Futur ainsi que toute construction de l’Avenir ; s’entend, en partant de ce que nous sommes et non de ce que d’aucuns voudraient que nous fussions.
b. Rompre avec la défunte République des 4 Communes
Cela revient à dépasser en théorie, en pratique et en actes, le foyer régénérateur de cette défunte République des 4 Commune, en l’occurrence cette classe politico-syndicale-patronale et société civile ainsi que leurs relais maraboutiques et confessionnels et leurs prolongements dans la société globale, sans oublier les syndicalistes alimentaires et les journalistes embarqués.
c. Agir en conformité à nos valeurs
Le référentiel doctrinal des révolutions étrangères a vécu, à notre détriment, il faut bien le dire : les idéologies étrangères de toutes sortes, du gauchisme anti-impérialisme à l’arabo berbérisme radical ont servi de couverture aux pratiques récurrentes ayant pour nom : Accaparement, enrichissement illicite, Impunité, Concussion, etc. en lieu et place des discours sans lendemain sur les valeurs et les vertus. Partant donc de ce principe qu’une société historique comme le Sénégal ne peut entrer dans l’histoire des nations qu’en empruntant son propre train et en chevauchant ses propres montures, il ne s’agit plus de se camoufler derrière son doigt ou de s’endormir sur La natte des autres, en l’occurrence les Républiques française – 1789, américaine 1783, anglaise (1648) et allemande(1848), soviétique -1917 ou chinoise -1949, mais de prendre comme point de départ et axe directeur les révolutions sénégalaises du Bundu 1695, Fuuta -1776 et des pays Lébou- 1795, à titre d’exemple, mais non exclusivement !
2. Leurs Républiques et la Nôtre
L’équation à résoudre n’est donc pas seulement économique et matérielle, sociale et politique, intellectuelle et idéologique, fiscale et sociale, institutionnelle et règlementaire : 25 ministres maximum au Gouvernement, Réduction du Mandat présidentiel de 7 à 5 ans ; Référendum raté du Président Macky Sall, taux de croissance, HCCT, bi-nationalité, Karim Wade, Idrissa Seck, 7 milliards de Taïwan, 8 milliards de Macky Sall, Protocole de Reubeuss et/ou de Doha, etc., car elle touche au plus profond de l’âme de notre peuple.
Il s’agit, certes, de REDONNER AU PAYS LE CONTROLE SUR SON AGENDA du Futur et de l’Avenir, en commençant par les Revenus et les RICHESSES, dans la plus pure tradition de l’offre politique de la défunte République des 4 Communes et ses 250 partis, mais si pendant un demi-siècle, les mêmes causes ont produit les mêmes effets, la raison en est que les réformes successives ainsi que les ruptures annoncées et jamais réalisées avaient consisté finalement à toujours prendre les mêmes et à recommencer, selon les mêmes méthodes, les mêmes objectifs et les mêmes hommes et femmes, la même mentalité et le même état d’esprit, dont nous mesurons à présent les conséquences désastreuses : les semblants de République sans vertu n’emballent plus la masse, cependant la remontée des valeurs historiques et sociologiques du pays est amorcée de manière irréversible à la faveur des trois Alternances pacifiques de 1981( Senghor à Diouf), 2000 ( Diouf à Wade) et 2012 (Wade à Macky).
3. Contre les « Deals » et les « Protocoles » d’hier à aujourd’hui et demain
Se mobiliser ! Non par le Paacoo des dividendes et des postes ou le Pencoo des turpitudes de l’impasse historique de la République des 4 Communes de Jules Ferry et de Louis Faidherbe, mais par le rétablissement des principes et des valeurs fondatrices de nos propres républiques modernes, à commencer par la réhabilitation des Figures et des Symboles, du Patrimoine et des Vertus qui les manifestent. Il n’y a pas, en effet, de vent favorable pour celui qui ne sait pas qui il est ni où il va ! Quel Agenda e quelle feuille de route ? Quels principes directeurs et d’orientation, de vision et de feuille de route ou d’Agenda à la Nation entière ? Quelle éthique et quelle discipline ? Quelle autocritique et quelle autodiscipline ? etc. Ces questions ne manquent pas d’intérêt, mais pour l’heure, ce qui est à nos yeux bien plus important et qui prime sur toutes les questions matérielles et pécuniaires de la défunte République maçonnique des 4 Communes de Jules Ferry et Louis Faidherbe, ce sont d’abord et avant tout la Reconnaissance explicite des Injustices contre les Symboles, suivie du Rétablissement des Figures historiques dans leurs Droits, hic et nunc !
De fait, les pires injustices dans l’Histoire ne sont pas celles contre les peuples, mais bien contre les Symboles et les Figures des Peuple et des Nations. Et, à y regarder de près, l’origine de l’impasse actuelle n’est autre que la substitution, par nous-mêmes, au cours de notre propre histoire, des Figures et des Symboles des Républiques étrangères conquérantes et coloniales à notre historicité propre. Là est l’affront majeur des élites de la République maçonnique des 4 Communes à notre Peuple Vertueux et Digne qui exige Réparation à présent, sans bruit, tintamarre ou Ndaw rabbin, ni phrase suffocante ou propos endolori !
Partant, la République des Valeurs qu’il s’agit d’établir rime avec une Communication idoine et des pratiques lisibles et licites, observables et vérifiables, mais nullement avec des Discours trompeurs – et qui plus en français approximatif – sur une prétendue « Gouvernance sobre et vertueuse ».
Des actes intangibles, c’est-à-dire, en rapport avec notre historicité républicaine endogène : la séparation de l’Etat et de la famille, en lieu et place de l’enrichissement des frères, oncles et neveux ou alliés et Goro !
Au total, ce dont la nouvelle République des Valeurs appelée à prendre le relais de celle des 4 Communes appelle, ce sont des actes intangibles ! Cela veut dire la réparation des, par l’Etat et la Nation, des Injustices historiques patentes : Enlèvement de la Statue de Faidherbe à Baillât, Saint-Louis ; Remplacement du Boulevard Pinet Laprade par l’Avenue Thierno Souleymane Baal ou la dénomination du Phare dit des Mamelles en Mont Baay Laay, sans compter le changement de dénomination de la Rue Jules Ferry en Rue Joseph Mbaye, par exemple, etc.
4. Là où est l’Urgence
8 à 16 étudiants par chambre à l’UCAD, 40 000 étudiants à la seule Fac des lettres, 100 000 étudiants en 2015-2016, près de 52 000 élèves ont décroché le bac en juillet dernier et sont attendus pour une part importante dans l’enseignement supérieur ! Où les mettra-t-on ? Avec quelles ressources ? Pendant ce temps, les biens et richesses du pays, de même que le foncier urbain et rural, le domaine maritime, les richesses minières stratégiques sont gérées de manière troublante, pour ne pas dire scandaleuse : qu’on en juge ! Découverte du Pétrole et du gaz au Sénégal : Délit d’initié de la Société Petro Tim gérée en son temps par Aliou Sall, qui disposait d’un contrat d’exploration et d’exploitation : Saint-Louis offshore et Kayar offshore … Que dire de cette transaction encore mystérieuse : Petro Tim : 90 % ; Etat du Sénégal : 10 % avec Petrosen. Et ceci : (3 avril 2014) : Petro Tim cède 90 % à Timis Corporation ; Timis Corporation cède à Kosmos Energy : 60 % à hauteur de 200 milliards de francs CFA !! Si ce n’est pas une nébuleuse, cela y ressemble ! Et pendant ce temps, Où sont et que font les Autorités concernant ces dossiers ? Mystère et boule de gomme ! En fait, Protocole de Reubeuss, Protocole de Doha, Arcelor Mittal, Petro Tim, COUD, Foncier urbain et rural, domaine public maritime, etc., constituent une seule et même affaire globale sur laquelle la Nation doit faire la lumière : c’est-à-dire les richesses du Pays ! Suprême paradoxe, au lieu de s’atteler à cette tâche, que nous sert-on ? Des tribunaux d’exception, la CREI ou la Haute Cour de Justice, ou un « Jury d’honneur » … De qui se moque-t-on ?
5. Du Front des Citoyens pour la République des Valeurs
Pourquoi feindre de l’ignorer ? Le b-a ba de la République des Valeur, c’est la mobilisation des citoyens ; qu’ils soient de l’Opposition ou du Pouvoir, ou des Sociétés civiles, des Syndicats, des Emigrés, des paysans ou des régions périphériques éloignées et des communes urbaines ou rurales, etc., pour imposer le respect du calendrier républicain, i.e. la fin prochaine du Mandat du Président Macky Sall le 2 avril 2017, et subséquemment, l’actualité de la présidentielle de février 2017 !
Là est en effet, la source du désordre politico-judiciaire et de l’activisme juridico-législatif d’un Pouvoir miné depuis l’intérieur par les Assises, abandonné par l’électorat actif, et nullement dans les questions incidentes plutôt graves, mais de caractère feuilletonnesque : équations Karim Wade, Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye, Khalifa Sall, Nafi Ngom Keïta ; HCCT, APE, etc.
6. Horloge électoral : Plus que 6 mois au compteur !
Voilà l’origine de la Terreur qui pousse Macky Faye Sall au despotisme non éclairé et autres farbangomeries Nul doute que les agressions contre les droits et libertés, contre l’esprit et la lettre de ce qui reste de républicain dans les institutions va subir des attaques de plus en plus virulentes….
Alors que les populations manquent de tout, l’augmentation du nombre de députés, en lieu et place d’une *Diminution conséquente de leur nombre est une provocation du sentiment des Citoyens….De fait, la mise en place programmée du HCCT équivaut à un constat d’échec de la Seconde Alternance au moment où les retraités, les étudiants et les jeunes comme les régions périphériques se sentent abandonnés ; un HCCT qui fait double emploi avec le CESE et l’Assemblée Nationale !
Au total, ce qui est d’actualité, ce n’est pas le remplacement d’une équipe par une autre, ni une alternance de plus, une Troisième Alternance, mais la Révolution citoyenne et Républicaine tant attendue et différée par trois fois, de Diouf à Wade et Macky par la même classe politique petite-bourgeoise et ses gauchistes vieillis et retraités, ex-anti-impérialistes, anticolonialistes, communistes, marxistes, maoïstes, trotskystes, Enver Hodjaistes reconvertis en sociétés civiles et droits de l’hommes-
En avant pour l’établissement d’une République des Valeurs Authentique avec une Constitution qui Nous ressemble enfin, c’est-à-dire ancrée dans notre histoire et notre sociologie ! En avant pour l’Alternative à la Présidentielle de février 2017 et aux législatives de Juin de la même année !

Pour le Front des Citoyens pour la République de Valeurs - FRCV
Pr. Malick Ndiaye, Sociologue, UCAD
Coordonnateur du Comité d’Initiatives des Intellectuels du Sénégal – CIIS
Fait à Dakar le 7 août 2016



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES