Gambie : un mandat d’arrêt lancé contre les assassins présumés de Deyda Hydara

En Gambie, un juge de Banjul a émis des mandats d’arrêt contre les présumés assassins du journaliste Deyda Hydara, assassiné le soir du 16 décembre 2004 dans des circonstances jamais éclaircies. Deux militaires, des anciens hommes de main de l’ex-président Yahya Jammeh, sont désormais officiellement désignés comme les tueurs. Ils sont accusés d’être les deux hommes qui, à bord d’un taxi sans plaque d’immatriculation, ont tirés les coups de feu fatals qui ont tué Deyda Hydara, alors au volant de sa voiture.
La police, sur ordre du ministère de l’Intérieur, et après avoir récolté plusieurs preuves, avait déposé une demande de mandat d’arrêt pour deux suspects. Le tribunal d’instance de Banjul leur a donné raison jeudi 18 mai.
Les deux hommes sont recherchés pour meurtre et conspiration pour commettre un meurtre. Il s’agit de Sanna Manjang, un ancien membre des « Jungulers », un groupe paramilitaire très proche de Yahya Jammeh accusé à plusieurs reprises de tortures et d’assassinat, et du militaire Kawsu Camara, plus connu sous son surnom : « Le Bombardier », et condamné sous l’ancien régime d’une tentative de coup d’état en 2009.
Prochaine étape : la police doit maintenant retrouver les présumés assassins, tous deux partis en exil. Mais selon des sources proches du ministère, ils seraient actuellement toujours dans la sous-région. Du côté de la famille de Deyda Hydara, on se félicite de cette avancée. Même s’il reste encore beaucoup à faire avant d’obtenir justice. Les proches du journaliste ont l’impression d’avoir obtenu une petite victoire.
Des hommes de main de Yahya Jammeh
Depuis l’assassinat, « Bombardier » et Sanna Majang étaient soupçonnés par tous les amis de Deyda Hydara d’être ses assassins. C’est eux que les témoins désignaient, sans preuves. C’est leurs virées violentes dans Banjul que les collègues du journaliste racontaient à ceux qui les questionnaient sur le meurtre.
Tous deux faisaient partie d’une petite équipe très redoutée par les Gambiens et qui étaient baptisés les « Green Boys ». Ils faisaient partie de ces jeunes soldats que l’ancien président Yahya Jammeh avait envoyé se former dans la Libye du colonel Kadhafi. A leur retour, ils étaient devenus les exécutants des sales besognes. Le président avait mis à leur disposition des armes, de l’argent, des véhicules, des uniformes, et leur avait surtout offert l’impunité.
Menaces, incendies, tabassages et assassinats étaient leur marque de fabrique, surtout contre les journalistes comme Deyda Hydara qui irritaient le pouvoir. Mais aussi contre les hommes d’affaires que la présidence voulait faire plier. Jamais inquiétés, le colonel Kawzu Camara, alias « Bombardier », et son acolyte, le major Sanna Majang, faisaient régner leur loi. Mais après l’heure de gloire était venue la disgrâce. Emprisonnés avec les conspirateurs d’un coup d’Etat en 2009, ils sont désormais libres, mais en exil.



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES